Bernier, Conrad

Conrad Bernier. Pianiste, organiste, compositeur, professeur (Québec, 9 mai 1904 - Washington, D.C., 7 novembre 1988). D.Mus. h.c. (Saint Francis, Loretto, Penn.) 1962. Son père lui enseigne d'abord le solfège, l'orgue et le piano. Conrad Bernier poursuit l'étude du piano avec Berthe Roy.

Bernier, Conrad

Conrad Bernier. Pianiste, organiste, compositeur, professeur (Québec, 9 mai 1904 - Washington, D.C., 7 novembre 1988). D.Mus. h.c. (Saint Francis, Loretto, Penn.) 1962. Son père lui enseigne d'abord le solfège, l'orgue et le piano. Conrad Bernier poursuit l'étude du piano avec Berthe Roy. À 13 ans, il inaugure l'orgue de l'église de Bienville et, l'année suivante, celui de l'église Saint-Sacrement, Québec, où il devient organiste (1920-1923) en même temps qu'adjoint à Saint-Jean-Baptiste. Gagnant du Prix d'Europe pour l'orgue en 1923, il étudie à Paris (1923-1926) avec Sylva Hérard et Simone Plé-Caussade (piano), Georges Caussade (écriture) ainsi que Joseph Bonnet dont il est le suppléant aux grandes orgues de Saint-Eustache. De retour au Canada (1926), il fait une tournée de concerts et passe quelques mois à Détroit comme organiste à l'église de la Visitation. Il est ensuite professeur et directeur musical (1927-1974) du département d'orgue de l'école de musique de la Catholic University of America de Washington, D.C., laquelle le nomme professeur émérite en 1974. Organiste à l'église Sainte-Anne de Washington (1935-1969), il devient aussi titulaire de l'orgue de la cathédrale nationale de cette même ville. Il retourne au Canada de 1943 et 1947 pour donner des cours au CMM et au Conservatoire de musique du Québec (CMQ) et joue en récital pour la Société Casavant.

Conrad Bernier est l'auteur de deux ouvrages didactiques, Harmonie moderne et Traité d'improvisation à l'orgue (1962, non publiés), ainsi que d'une Méthode d'orgue/Organ Method (Toledo, Ohio, 1962). Il compose Croquis Petit-Capiens (Édition belgo-canadienne) et Variations et Fugue pour deux pianos, Esquisse et Prière pour orgue, une Messe pour quatre voix mixtes et deux orgues, deux mélodies : « Les Colombes » et « Les Berceuses », ainsi que divers motets publiés notamment par la Procure générale de musique de Québec.

Voir aussi Maurice Bernier, son frère, Françoys Bernier et Madeleine Bernier, les enfants de Maurice.

Écrits

« Joseph Bonnet (1884-1944) », VM, 9 (oct. 1968).