Bob White

White obtient un baccalauréat ès arts en anglais au Collège Loyola de Montréal en 1970 et une maîtrise en théâtre à l'Université de l'Alberta deux ans plus tard.

Bob White

Bob White, metteur en scène, directeur artistique, dramaturge (Montréal, 7 août 1949). Bob White a eu une influence considérable sur le théâtre canadien en se faisant le défenseur des nouvelles pièces canadiennes, de leur création, de leur montage, de leur production et de leur profil. Il a fait de la mise en scène pour certaines des compagnies théâtrales les plus avant-gardistes du pays et en a dirigé certaines. Axées sur les œuvres contemporaines, ses propres productions se remarquent par leur style audacieux et vif, et ses choix de programmation dénotent une adoption résolue des œuvres originales et expérimentales.

White obtient un baccalauréat ès arts en anglais au Collège Loyola de Montréal en 1970 et une maîtrise en théâtre à l'Université de l'Alberta deux ans plus tard. Après avoir travaillé dans les coulisses chez LES FEUX FOLLETS et au théâtre itinérant Studio Lab de Toronto, il cofonde deux troupes dans sa ville natale : Thirteen Jackies, une troupe d'arts de la scène de trois membres, et Theatre Balagan, qui expérimente des techniques de spectacle.

Lorsqu'il est directeur artistique du Playwrights Workshop à Montréal (1975-1978), Bob White puise dans un plus grand nombre de sources pour y ajouter des auteurs de tout le pays, et met en route des ateliers et organise des lectures pour plus de 40 pièces canadiennes nouvelles. Pendant son mandat de directeur artistique (1978-1987), plus de 25 nouvelles pièces sont données en première représentation au FACTORY THEATRE de Toronto, une des vitrines les plus en vue au Canada pour les œuvres originales. Pendant cette période particulièrement féconde au Factory, Bob White appuie des dramaturges vedettes canadiens comme George F. WALKER (Theatre of the Film Noir, Beautiful City), Paul Ledoux et Lawrence Jeffery.

Quand il passe à l'ALBERTA THEATRE PROJECTS (ATP) de Calgary, White continue à mettre en scène les comédies noires à l'humour féroce de Walker (Zastrozzi, Nothing Sacred, Love and Anger, Escape From Happiness, Problem Child). Pendant ses 12 premières années à Calgary, de 1987 à 1999, il est « conseiller artistique » responsable de la sélection et de la production des pièces pour le festival playRites de nouvelles pièces canadiennes de l'ATP. De 1999 à 2009, il est directeur artistique de la compagnie. Sous sa direction, l'ATP connaît un bel essor en tant que foyer et ambassadeur des nouvelles œuvres canadiennes, remarquable par l'accueil qu'il fait à des textes contemporains audacieux venant de tout le pays et de l'étranger.

Le riche bilan de Bob White à l'ATP comprend six textes de l'auteur Eugene Stickland, de Calgary, portés à la scène pour la première fois, ainsi que des pièces d'autres Canadiens connus, Michael HEALEY et Brad FRASER, en plus de textes très médiatisés de dramaturges américains controversés tels que David Mamet (Oleanna), Paula Vogel (How I Learned To Drive [V.F. Comment j'ai appris à conduire]) et Neil LaBute (The Shape of Things), auxquels s'ajoute Tony Kushner avec son œuvre maîtresse en deux parties, Angels In America. En plus de travailler dans divers théâtres du Canada, White réalise aussi des dramatiques radiophoniques pour la CBC, entre autres une version de la comédie noire de Stickland A Guide To Mourning. Il met en scène aussi une version d'opéra de chambre de Cosi fan tutte, de Mozart, pour la jeune compagnie du CALGARY OPERA.

Pendant ce temps, la Banff Playwrights Colony - à laquelle l'ATP a fourni des ressources lorsque White était codirecteur artistique de la compagnie - gagne en prestige et en envergure par son travail d'élaboration et d'affinement de textes destinés à la production dans des théâtres de tout le pays.

Lorsque White quitte l'ATP en 2009 pour devenir metteur en scène et dramaturge pigiste, il devient conseiller à la mise en scène pour le programme de pièces nouvelles du FESTIVAL SHAKESPEARE DE STRATFORD.

Au fil de sa carrière, Bob White a reçu de nombreuses distinctions : en 1982, le DORA AWARD de la production exceptionnelle (pour Theatre of the Film Noir de Walker); en 1987, le National Play Development Award; en 2001, le Harry and Martha Cohen Award « pour son apport soutenu au développement du théâtre à Calgary ». Il a aussi reçu trois Betty MITCHELL Awards pour des mises en scène exceptionnelles (Who Has Seen The Wind, Wit, A Guide To Mourning) et un LL.D. h.c. de l'Université de Calgary en 2008, et il a été nommé membre de l'ORDRE DU CANADA en 2009 pour son mentorat expert et la promotion qu'il fait des dramaturges canadiens et de leurs textes.