Bois

Bois. Les bois en usage courant au Canada au cours des XIXe et XXe siècles étaient la flûte, le hautbois, la clarinette, le basson, le saxophone et la flûte à bec. À l'orchestre, on retrouvait en plus le piccolo, le cor anglais, la clarinette basse et le contrebasson.

Bois

Bois. Les bois en usage courant au Canada au cours des XIXe et XXe siècles étaient la flûte, le hautbois, la clarinette, le basson, le saxophone et la flûte à bec. À l'orchestre, on retrouvait en plus le piccolo, le cor anglais, la clarinette basse et le contrebasson. En 1980, à l'exception de flûtes fabriquées par Jack P. Goosman à Toronto, le Canada ne produisait pas encore de bois pour ses orchestres. Les flûtes étaient importées des États-Unis, les hautbois, clarinettes et saxophones de France (quelques clarinettes du Japon) et les bassons d'Allemagne, de France, de Grande-Bretagne et, plus récemment, des États-Unis. Voir aussi Collections d'instruments, Instruments - Moyen-Âge, Renaissance et Baroque, Instruments d'époque.

Historique au Canada
Le premier instrument de la famille des bois à être joué au Canada fut probablement la « fluste d'alemagne [traversière] que ne se trouve pas d'accord quand se vint à l'Église » (Relations des Jésuites, vol. XXVII, p. 112). Le fifre fut utilisé dans la musique des régiments français au Canada après 1650. Des marchands et des militaires possédaient des flûtes d'Allemagne (ou traversières), flûtes-à-bec, flûtets (galoubets) et flageolets. D'autres bois furent introduits au XVIIIe siècle par des membres de corps de musique britanniques, dont certains demeurèrent au Canada et y enseignèrent la musique. L'annonce, dans The Gazette à Montréal (12 septembre 1796), d'un concert de George E. Saliment présentant deux concertos pour flûte (non identifiés) est une des plus anciennes références à une exécution publique de musique pour bois. Parmi des articles offerts en vente dans The Gazette (Montréal) en 1791 par Glackemeyer, marchand de musique de Québec, se trouvaient des flûtes, apparemment les seuls bois qu'il avait en magasin. Son fils Louis-Édouard devint plus tard un flûtiste amateur accompli.

La croissance des villes au XIXe siècle favorisa la formation d'harmonies, créant de ce fait une demande d'instruments pour l'enseignement. La Musique canadienne des années 1840 comptait dans son effectif deux clarinettes, un piccolo et un basson. Un des premiers professeurs de clarinette, de flûte et autres instruments d'harmonie à Bytown (Ottawa) dans les années 1840 fut James Balbirnie. Adam J. Schott et John Bayley, deux chefs de musique, furent d'excellents clarinettistes et professeurs. À la fin des années 1880, Ernest Lavigne recruta en Belgique et en France de nombreux musiciens qualifiés pour la musique et l'orchestre du parc Sohmer, dont plusieurs demeurèrent à Montréal et furent actifs comme professeurs et exécutants. En 1877, la Belleville Band (Ont.) fit venir de France un quatuor de saxophones. Dès sa fondation, le TCM (RCMT) offrit des cours de flûte, hautbois, clarinette, basson et saxophone. Ainsi, autour des années 1900, époque de la grande popularité de la musique de Sousa, le niveau d'interprétation des bois au Canada s'était considérablement amélioré.

Jusque vers les années 1940, les instrumentistes canadiens se tournaient généralement vers l'Angleterre et la France pour les normes et les traditions d'interprétation, mais l'influence américaine devint prédominante par la suite et la plupart des principaux professeurs du Canada furent formés selon le style américain plus éclectique. Certains des instrumentistes qui se distinguèrent dans les années 1960 avaient reçu toute leur formation au Canada et, au cours de la décennie suivante, les orchestres canadiens acceptèrent davantage d'auditionner des instrumentistes formés au Canada pour combler les principaux postes.

XXe siècle : musique de concert

Avant la Deuxième Guerre mondiale, les instrumentistes et professeurs de bois regroupaient notamment Hervé Baillargeon, flûte (Montréal); Frank E. Dennis, basson (Toronto); Joseph Gagnier, clarinette, de même que ses fils Armand, clarinette, Lucien, flûte, Réal, hautbois, et son petit-fils Roland, basson (tous à Montréal); Alexandre Laurendeau, clarinette et hautbois (Montréal); la famille Masella de Montréal, incluant Frank (clarinette) et ses fils Rafael (clarinette), Pietro (hautboir) et Rodolfo (basson); John McNamee, basson (Toronto); Herbert Pye et Robert Rogers, clarinette (Toronto); Arthur Semple, flûte, qui fonda le Toronto Flute Club en 1944; Oliver E. Woods, hautbois et cor français, qui joua avec la musique de Sousa, et sa fille Maxine Woods Shimer, basson, la première femme à faire partie de la section des bois du TSO. Woods et sa fille furent membres du Canadian Double Reed Sextet (fl. en 1933 à Toronto).

Ce ne fut qu'après la guerre cependant, avec le développement d'orchestres et d'ensembles de chambre à temps plein, que le Canada put se prévaloir d'un contingent d'instrumentistes résidents, étrangers ou nés au Canada, entièrement aptes à assumer les fonctions de solistes, musiciens de chambre, instrumentistes d'orchestre et professeurs. Parmi ceux de la période 1945-90, on relève les noms des flûtistes Robert Aitken, Jeanne Baxtresser, Kathryn Cernauskas, Robert Cram, Harriet Crossland, Lise Daoust, Gordon Day, André-Gilles Duchemin, Mario Duschenes, Nicholas Fiore, Kenneth Helm, Albert Horch, Timothy Hutchins, Wolfgang Kander, Dirk Keetbaas, Robert Langevin, Jean C. Morin, Marina Piccinini, Kathleen Rudolph, Nora Shulman, Suzanne Shulman et Douglas Stewart; des hautboïstes Ted Baskin, Perry Bauman, Melvin Berman, Roger Cole, Richard Dorsey, Roland Floyd, Harry Freedman (hautbois et cor anglais), Donald Hyder, Pierre Rolland, Harry Sargous, Jacques Simard, Warren Stannard et Stan Wood (hautbois et cor anglais); des clarinettistes James Campbell, Lori Freedman, Ronald de Kant, Avrahm Galper, Arthur Hart, Emilio Iacurto (b 19 mai 1936, d 21 janvier 1998), David Kaplan, Jean Laurendeau, Leslie Mann, Stanley McCartney, James Morton, John Rapson, Ezra Schabas et Joachim Valdepeñas; des bassonistes René Bernard, Gerald Corey, William Douglas, Richard Hoenich, Nicholas Kilburn, Christine Mather, James McKay, Michael Sweeney, Norman Tobias, Elver Wahlberg, Christopher Weait et George Zukerman.

Des ensembles de bois canadiens se produisent à la SRC et en récital, et réalisent des enregistrements. Les principaux ensembles sont (ou ont été) les Aeolian Winds; le Bel Canto Wind Quintet; le Canadian Wind Quintet (formé de membres de l'Orchestre symphonique de Kingston : Dale et Donelda Hunter, hautbois et flûte, Gordon Craig, clarinette, Norman Sherman, basson, Stephen Seiffert, cor); l'Edmonton Wind Ensemble; les Dirk Keetbaas Players; le Lorien Woodwind Quintet (formé de membres de l'Orchestre philharmonique de Hamilton : Vivian Minden, flûte, Sandra Watts, hautbois, Wes Foster, clarinette, John Courtney, basson, Robert Hanson, cor); l'Ottawa Saxophone Quartet (Russell Thomas (Sayyd Abdul Al-Khabyyr), soprano, Wally Munro, alto, Bruce Tetu, ténor, Johnny Hinchey, baryton); les Ottawa Winds; le Pacific Wind Quintet (formé de membres du corps professoral de l'Université de Victoria : Lanny Pollet, flûte, William Benjamin, hautbois, Ethan Sloane, clarinette, Jesse Read, basson, Richard Ely, cor); Pentaèdre; le Quintette à vent Ayorama; le Quintette à vent de l'Orchestre symphonique de Québec (formé de membres de l'OS de Québec); le Quintette à vent de Toronto (Toronto Winds); le Quintette à vent de Vancouver; le Quintette à vent du Québec; le Sentiri Wind Quintet (formé de membres de l'Orchestre philharmonique de Hamilton : Paula Elliott, flûte, Jon Peterson, hautbois, Wes Foster, clarinette, Thomas Elliott, basson, Gregory Hustis, cor); les Toronto Chamber Winds (un octuor); les York Winds. (Voir aussi Musique de chambre - Composition 3.) Plusieurs ensembles plus petits comportant des bois ont été entendus sur les ondes de la SRC, y compris le Trio baroque de Montréal et, à partir de la fin des années 1980, le Linos [Flute] Quartet (Marie-Andrée Benny, Danielle Bourget, Heather Towes, Virginia Spicer), Triptych (Fiona Wilkinson, flûte, James McKay, basson, Jane Hayes, piano) et l'Aulos Trio (Nancy Larson Maloney, flûte, Timothy Maloney, clarinette, Sonja Deunsch, piano).

Au Canada, l'émergence du saxophone comme instrument soliste est due en grande partie aux efforts de Paul Brodie, fondateur et dir. de la Brodie School of Music and Modern Dance et du Brodie Saxophone Quartet, et cofondateur du Congrès mondial de saxophone. Parmi les autres saxophonistes de concert figurent Jean-Guy Brault et Lawrence Sereda (élèves de Brodie) et Pierre Bourque. Brodie et Arthur Romano (Montréal) ont été les principaux professeurs de saxophone au Canada, auxquels s'ajoutent Gerald Danovitch (Montréal) et Dave Quarin (Vancouver). Les ensembles de saxophones dignes de mention incluent le Canadian Saxophone Quartet (John Sallistan, Marino Galluzzo, Stuart Elliott, John Price), le Canadian Saxophone Quintet (Edward Steer, Paul Bendzsa, James Pybus, David Bourque, Richard Hornsby), le Quatuor de saxophones Gerald Danovitch et le Quatuor de saxophones Pierre-Bourque.

Plusieurs écoles publiques et secondaires enseignent les bois et on peut recevoir une formation en cours privés et dans tous les conservatoires du Canada. Dans les universités qui offrent des cours d'interprétation, les étudiants avancés sont souvent confiés aux principaux instrumentistes. Parmi les bois, la flûte et la clarinette en particulier, suivies de près par le saxophone, ont été les instruments les plus souvent choisis. Quant aux hautbois et aux bassons, leur coût et la difficulté relative qu'éprouve le néophyte à les maîtriser et à remédier aux difficultés que comporte la fabrication des anches tendent à limiter le nombre des adeptes. Paul Brodie, James Campbell, Avrahm Galper et Christopher Weait figurent parmi les auteurs de manuels consacrés à ces instruments. Trois congrès internationaux portant sur les bois ont eu lieu à l'Université de Toronto : le Congrès mondial de saxophone en 1972, celui de l'International Double-Reed Society en 1976, et le Congrès international de la clarinette en 1978. Ce dernier revint au Canada en 1991, à l'Université Laval.

XXe siècle : jazz et pop

La musique populaire et le jazz sont les genres qui font le plus grand emploi du saxophone. Dès 1910, les Six Brown Brothers (originellement de Lindsay, Ont.) se produisaient comme sextuor de saxophones dans le vaudeville et comptaient parmi les pionniers de l'instrument dans le domaine de la musique populaire. À la fin des années 1920, une section de saxophones était intégrée aux orchestres de danse et, vers 1940, cette section comptait de quatre à six instrumentistes, dont un au moins pouvait improviser des solos (de jazz). Différentes traditions se sont développées dans le jazz, en fonction de chacun des quatre principaux types de saxophone - soprano, alto, ténor et baryton. Il importe donc de préciser le type d'instrument que joue un musicien de jazz, même si la nécessité d'être polyvalent et de travailler au sein d'orchestres de danse ou de studio fait que plusieurs saxophonistes jouent couramment de plus d'un type de saxophone, ou encore de la clarinette ou de la flûte (par exemple, Eugene Amaro, Nick Ayoub, Joe Christie fils, John Christie, Vern Dorge, Jean Frechette, John Johnson, Moe Koffman, Pat LaBarbera, René Lavoie, Jean LeBrun et Fraser MacPherson). Parmi les saxophonistes de jazz de marque au Canada, on retrouve, chez les sopranos, Jane Bunnett, Jim Galloway et Simon Stone; chez les altos, Koffman, Don Palmer, P.J. Perry, Bernie Piltch, Dave Turner et plusieurs autres dans le style bebop; chez les ténors, Amaro, Ayoub, MacPherson, Art Ellefson, Richard Parris, Roy Reynolds, Pete Thompson et Rick Wilkins dans les styles « mainstream », ainsi que LaBarbera, Brian Barley, Alex Dean, Ralph Bowen, Mike Murley et plusieurs autres dans le jazz contemporain; chez les barytons, Frechette, Galloway, Colin Biggin, Daniel Kane, Gary Morgan, Freddie Nichols et Charles Papasoff. Ayoub, LaBarbera et Palmer ont aussi eu de l'influence comme professeurs dans la tradition du jazz. Des saxophonistes canadiens, tels Georgie Auld et Bob Burns, ont eu d'importantes carrières à l'étranger. (Voir aussi Jazz.)

La clarinette et la flûte sont habituellement des instruments secondaires pour les saxophonistes. Dans le contexte de l'orchestre de danse ou de la « big band », leur emploi est généralement limité à la recherche d'un effet d'ensemble, et relativement peu de musiciens ont acquis une réputation comme solistes à la clarinette ou à la flûte. Le solo de clarinette s'entend le plus souvent dans les orchestres de styles swing et dixieland. Quelques-uns de ses principaux virtuoses canadiens dans ce style ont été Al Baculis, Bob DeAngelis, Lance Harrison, Al Lawrie, Cliff McKay, Phil Nimmons, Bert Niosi et Brian Ogilvie. Wally Fawkes, né à Vancouver, s'est distingué dans des orchestres de jazz traditionnel britanniques. Brian Barley, François Houle, Mathieu Bélanger, Robert M. Lepage et Bill Smith ont joué de la clarinette ou de la clarinette basse dans des ensembles de jazz contemporain ou libre. Parmi les flûtistes de jazz de renom au pays, on retrouve Sayyd Abdul Al-Khabyyr, Eugene Amaro, Jane Bunnett, Jean Derome, Paul Horn, Moe Koffman, Bill McBirnie, Kathryn Moses, François Richard et Alexander Zonjic. Au début des années 1980, Ron Allen et John Johnson, à Toronto,.ont été parmi les premiers instrumentistes à utiliser des synthétiseurs à vent. Allen a également joué le shakuhachi pour des musiques de film ou de danse, ainsi que dans des environnements électroacoustiques ou de jazz.

Oeuvres pédagogiques

Il existe un assez large éventail de musique canadienne à la disposition des professeurs enseignant les bois à des élèves de niveau préprofessionnel. Ce matériel complète et augmente les acquis traditionnels dans ce domaine. Jusqu'en 1970, le manque de connaissance de telles oeuvres a constitué une difficulté majeure. Néanmoins, les services de promotion et d'information du Centre de musique canadienne, de l'ACEM et de Contemporary Showcase ont aidé à combler cette lacune. Le but principal de ces oeuvres doit être de présenter à la fois la notation et les techniques novatrices dans la pratique des bois dans des compositions intéressantes pour le public, sans nécessiter une somme d'explications disproportionnée de la part du professeur. L'idéal, pour ceux-ci et leurs élèves, serait peut-être un ensemble d'oeuvres progressives réunies dans un format pratique, comportant des instructions précises sur les nouvelles techniques requises pour les exécuter et des enregistrements d'interprètes reconnus (disponibles séparément). C'est par le travail d'un professeur-interprète reconnu que le matériel pédagogique relatif à un instrument donné tend le plus à évoluer. Dans la liste qui suit, la flûte compte par exemple 103 oeuvres. Plusieurs d'entre elles furent créées grâce à l'initiative exemplaire du flûtiste Robert Aitken.

Dans ce genre de pièces, le compositeur doit tenir compte des possibilités des jeunes instrumentistes, de façon qu'ils puissent développer et améliorer logiquement leur technique. Le compositeur devrait voir à ce que de telles oeuvres soient publiées car la grande majorité des professeurs n'ont ni le temps de chercher de la musique inédite, ni le goût de clarifier les imprécisions contenues dans les oeuvres manuscrites. L'éditeur d'une telle musique dispose en effet d'un attrayant marché mondial pour ce produit continuellement en demande. La liste qui suit propose une sélection d'oeuvres publiées et inédites de compositeurs canadiens pour flûte, hautbois, clarinette et basson, avec et sans accompagnement. Les catalogues de musique de chambre du Centre MC mentionnent d'autres oeuvres appropriées de compositeurs canadiens pour duos, trios, etc. Le programme de Contemporary Showcase et Canadian Music : A Selective Guidelist for Teachers du Centre MC en précisent les durées et des annotations en établissent les degrés de difficulté. Pour connaître les oeuvres qui ont fait l'objet d'une publication ou d'un enregistrement, voir les entrées relatives aux différents compositeurs.

FLÛTE
M. Adaskin, Vocalise. : 1990; fl.

Aitken, Icicle : 1977; fl. Plainsong : 1977; fl.

Applebaum, Essay : 1971; fl.

Archer, Statements : 1982; fl. Signatures : 1984; fl.

Arseneault, Bonheur : 1980; fl.

Michael C. Baker, Sonate : 1963; fl, p. Capriccio : 1986; fl, p. Elegy : 1972; fl, org; Perspective n 1 : 1981; fl, org. Collage : 1984; fl, p.

Barnes, Sonate : 1965; fl, p. Music for Solo Flute : 1979. Ballroom Scene : 1981; fl, clavn.

Bauer, Three Haiku on Simple Times : 1971; fl, carillon, v (un exécutant).

Beecroft, Tre Pezzi Brevi : 1961; fl, hp (guit, p).

Behrens, Fiona's Flute : 1982; fl, p. Oscillations : 1983; fl, p. Musefully Listening, Nursing a Thought : 1983; fl, p.

Bottenberg, Dialogue : 1972; flb (fl), clavn (p).

Burke, Escher/Bach : 1985; fl alto, clavn.

Camilleri, Danse lente : fl, p; Wat 1964. Meditation : ht (fl), p; Wat 1964

Cardy, ... time presses and night begins to fall : 1982; fl, org.

Chan, Ecstasy : 2 picc, 4 fl, fl alto, fl basse. Joy in Tranquility : 1974; fl, p.

Chatman, Slink : 1977; fl alto (fl ou fl basse). Wild Cat : 1974; fl.

F.R.C. Clarke, Bagatelle for Flute Choir : 1987; picc, 8 fl, fl alto, fl basse (fl alto). Three Fragments : 1987; fl, p.

Coulthard, Lyric Sonatina : 1971; fl, p. Where the Trade Winds Blow : fl, p.

Cowan, Charm Bracelet : fl, p.

R. Daigneault, Pastorale n 2 : fl, p; Thistlehead 1990.

Doolittle, Songs and Dances : 1980; fl, p.

Paul Douglas, Aegina : 1971; fl. Yskola : 1976; fl. Yong : 1990; fl.

Robert Evans, Thoronet : 1971; fl.

R. Fleming, Almost Waltz : 1970; fl, p.

Fisher, Sweet for Flute : 1982; fl.

Fodi, Seven Fantasias : 1968; fl. Down Endless Lanes Where Cherries Flower : 1984; fl.

Freedman, Soliloquy : 1970; fl, p.

Frenette, ... est-ce masque... : 1984; fl.

Gellman, Dialogue II : 1979; fl, p. Transformation : 1980; fl, p.

Genge, New Hockets : 1989; fl, p. Kasa : Halo of the Moon : 1978; fl, p.

Glick, Petite suite : 1960; fl. Wedding Suite : 1984; fl (ht, cl ou vn), p. Sonate : 1983; fl, p.

Gougeon, L'Oiseau blessé : 1987; fl.

Hambraeus, Cinque sudi canonici per due flauti : 1988; 2 fl. Monologo : 1984; fl.

Hayes, Dialogues : 1975; fl bar, org. Spectre I : 1983; fl, p.

Healey, Three Pieces : 1978; fl (fl, p).

J. Hétu, Quatre Pièces : 1965; fl, p. Aria : 1977; fl, p.

Holt, Set of Two : 1987; fl, p.

O. Joachim, Expansion : 1962; fl, p.

Johnston, Duo Concertante n 3 : 1983; fl, p.

K. Jones, Rondo : fl; 1963.

Kenins, Concertante : 1966; fl, p.

Komorous, The Necklace of Clear Understanding : 1986; fl baroque.

Koprowski, Images II : 1980; fl.

Kulesha, Secrets : 1980; fl, p.

Lauber, Mollésiennes : 1978; fl, p. Mouvement pour flûte et piano : 1980.

Levin, Dialogues : 1978; fl.

Lorrain, Le Talon d'Achille : 1980; fl.

McCauley, Five Miniatures : 1958; fl, orch cdes.

Diana McIntosh, Luminaries : 1978; fl, p.

David McIntyre, Sonate : 1986; fl, p.

Morawetz, Sonate : 1980; fl, p.

Morel, Nuvattuq : 1967; fl alto. Duolet : 2 fl (fl).

Papineau-Couture, Suite : 1945; fl, p. Départ : 1974; fl alto. Verségères : 1975; fl basse. J'aime les tierces mineures : 1976; fl.

Michael Parker, SHaconne : 1983; fl, p.

Pentland, Sonatine : 1954; fl.

Raum, Conversations : 1982; fl, p.

Rosen, Meditation n 5 : 1981; fl, p.

Saint-Marcoux, Sonate : 1964; fl, p.

SchaferSonatine : 1958; fl, clavn (p). Five Studies on Texts by Prudentius : 1962; sop, 4 fl.

Schudel, Bagatelle : 1987; 2 fl. Chanson and Minuet : 1977; fl, p.

E. Schneider, Duo : 1986; fl, p.

Sharman, Concerto : 1976; fl, orch.

Somers, Etching - The Vollard Suite tirée de The Picasso Suite : 1964; fl.

Keith Tedman, Angels : 1985; 3 fl.

Telfer, Offertory : 1984; fl, org. Star-Gazing : 1985; fl, p. Love is a Sacred Feast : 1986; fl (picc).

Vivier, Pièce pour flûte et piano : 1975; fl, p.

Weinzweig, Birthday Notes : 1987; fl, p.

Wuensch, Cameos : 1969; fl, p. Three Pieces : 1971; fl. Black and White : 1986; fl, p.

Zuckert, Elegiac Improvisations : 1970; fl, clavn (p). The Nightingale at My Window : 1968; fl. Little Spanish Dance : 1970; fl, p.

Hautbois
Archer, Sonate : 1973; ht, p. Sonatine : 1977; ht, p.

Beckwith, Arctic Dances : 1984; ht, p.

Berry, Ten Short Pieces : 1977; ht, p.

Coulthard, Sonate : 1948; ht, p. Shizen : 1979; ht, p.

R. Fleming, Three Dialogues : 1964; fl (ht), p (clavn).

Ford, Forbidden Colours : 1983; ht d'amour, org.

George, Adagio : 1950; ht, p.

Glick, Sonate : 1987; ht, p.

Hambraeus, Sheng : 1983; ht, org.

Hétu, Incantations : 1976; ht, p.

Holman, Partita : 1982; ht, org.

Keane, Tango : 1986; ht, p.

Klein, À la Rossini : 1972; ht (p optionnel).

Mann, Vocalise : 1974; ht (cl), p.

Mather, Vouvray : 1986; ht, hp.

David McIntyre, Polka; Pause; Presto : 1986; ht, p.

Morawetz, Sonate : 1980; ht, p.

Schudel, Nocturne and Dance : 1977; ht, p.

Blago Simeonov, Scherzino : 1978; ht, p.

Telfer, Bird's-Eye View : 1985; ht, p.

R. Turner, Sonatine : 1951; ht, p.

Weinzweig, Divertimento n 2 : 1948; ht, orch (réduction pour p H. Perry).

Wuensch, Aria and Fugue : 1975; ht, org.

Clarinette
M. Adaskin, Daydreams : 1968; cl, p. Nocturne : 1978; cl, p

Archer, Sonate : 1970; cl, p. Soliloquies : 1982; cl.

Berry, Fantasy in Five Statements : 1971; cl, p.

Bottenberg, Sonata modalle : 1979; cl, p.

Brady, Tessituras : 1983; cl.

Burke, Objet trouvé : 1979; cl.

Camilleri, Three Visions for an Imaginary Dancer and Solo Clarinet : Fairfield 1968.

Chan, Three Movements : 1978; cl, p.

Chatman, Gossamer Leaves : 1981; cl, p.

F.R.C. Clarke, Suite for Clarinet Choir : 1985; 11 cl.

Graham Coles, Sonate : cl, p; Ber.

Coulthard, Lyric Sonatina : 1976; cl, p. Gardens : 1989; cl, p.

Désilets, Trajeta : 1989; cl, perc.

Paul Douglas, Lignon : 1989; cl.

Eckhardt-Gramatté, Ruck-Ruck Sonata : 1947 (rév. 1962); cl, p.

Robert Evans, Suite bizarre : 1967; cl.

Fisher, Four Movements for Unaccompanied Clarinet : 1978. Visitation : 1976; cl si bémol, p.

Fodi, Rhapsody : 1985; cl b, p.

Freedman, Lines : 1974; cl. Little Girl Blue : 1988; cl b. Vignette : 1975; cl, p.

Frenette, Trois Mélodies : 1977; cl.

Garant, Asymétries n 2 : 1959; cl, p.

Gayfer, The Lake in the Mountains : 1981; cl, p.

Girón, Pianos II : 1976; cl. Three Bagatelles : 1987; cl.

Glick, Suite hébraïque : 1963; cl, p.

Hatch, Eurhythmy : 1985; 2 cl si bémol.

Hawkins, Dance : 1981; cl, p.

F. Haworth, Shepherd's Purse Suite : 1958; cl, p.

Hétu, Nocturne : 1978; cl, p.

Johnston, Three Pieces : 1987; cl, p.

Kenins, Divertimento : 1960; cl, p.

Kulesha, Duo : 1977; cl b, p. Attitudes : 1980; cl, p. Political Implications : 1987; 4 cl.

Kymlicka, Two Dances : cl, p.

Lauber, Mouvement : 1980; cl, p.

Lorrain, Contra mortem : 1975; cl.

Luedeke, Fifteen Inventions : 1969; 2 cl.

Mather, Étude : 1962; cl. Sassicaia : 1981; cl, p.

David McIntyre, Dialogue : 1987; cl, p.

Michael Miller, Approaching the Spring Place : 1980; cl, p.

Morawetz, Sonate : 1981; cl, p.

Nimmons, Images entre nous : 1987; cl, p. Duologue : 1984; cl, acc.

Michael Parker, Lumina obscurata : 1989; cl, p.

Pentland, Phases : 1977; cl.

Robinovitch, Three Winter Songs : 1981; cl, p.

Schafer, Wizard Oil and Indian Sagwa : 1980; réc, cl.

Claude Schryer, Vestiges d'un practicum : 1979; cl si bémol, p.

Schudel, Berceuse : 1980; cl b, p.

Petros Shoujounian, Horovele : 1979; cl.

Blago Simeonov, Monody : 1970; cl (cl, p). Poème : 1962; cl.

Tenney, Monody : 1959; cl.

Weinzweig, Cadenza : 1986; cl si bémol.

Weisgarber, Thirty-two Concert Etudes : 1986; fl. Fantasia, Ecologue and Rondo : 1959; cl en la, p.

Eugene Wilson, Sonate : 1984; cl b, p.

Wuensch, In modo antico : 1971; cl, p. Variations : 1971; cl, p.

Zuckert, Doina: Roumanian Fantasy : 1970; cl, p. Sur le lac Baptiste : 1972; cl, p.

Basson
Archer, Sonatine : 1978; bn, p. Sonate : 1980; bn, p.

Barnes, Anerca I : 1979; bn.

Graham Coles, Bassoon Piece : 1978; bn.

Coulthard, Lyric Sonatina : 1969; bn, p.

Paul Douglas, Jabora : 1981; bn.

Healey, Sonate : 1981; bn, p.

Hétu, Élégie : 1979; bn, p.

Hiscott, Influence and Infusion : 1974; bn, p.

R. Johnston, Suite : 1946; bn, p (orch). Duo Concertante : 1980; bn, p.

Koprowski, Images III : 1980; bn.

Lidov, Alpha-bits : 1973; bn, p. Fantasy : 1972; bn, p.

Luedeke, Fancies and Interludes VII : 1989; bn, p.

David McIntyre, Bapia : 1984; bn, p.

Schudel, Arlette and Scherzo : 1977; bn, p.

Brian Sexton, Newfoundland Suite : 1981; bn, p.

Weait, Variations : 1972; bn.

Weisgarber, Thoughts on an Ancient Japanese Melody : 1979; bn. Sonate : 1973; bn, p.

Zuckert, Suite : 1975; bn.

Discography

De la clarinette dans le vent III : 9 oeuvres pour clarinette; Galper, McCartney, Fetherston et Temoin cl, Barkin p; 1971; Dom S-69003.

De la flûte dans le vent V : 12 oeuvres pour flûte, causerie illustrée de Robert Aitken; Aitken fl, Ross p, orch cdes; 1972; 2-Dom S-69005.

Filmography

The Oboe Reed (University of Toronto Media Centre 1972).

The Oboe (University of Toronto Media Centre 1981).