Boky, Colette

Colette Boky, née Giroux, soprano et professeure (Montréal, 4 juin 1935). Sur le conseil du chef d'orchestre Jean Deslauriers, elle commence à étudier le chant en 1953. Elle fait ses débuts au Canada, en 1961, dans Les Noces de Figaro de Mozart et en Europe, en 1964, dans L'Apothicaire de Haydn.

Boky, Colette

Colette Boky, née Giroux, soprano et professeure (Montréal, 4 juin 1935). Sur le conseil du chef d'orchestre Jean Deslauriers, elle commence à étudier le chant en 1953. Elle fait ses débuts au Canada, en 1961, dans Les Noces de Figaro de Mozart et en Europe, en 1964, dans L'Apothicaire de Haydn.

En 1962, elle remporte le prix d'Europe et un deuxième prix ainsi qu'une médaille au concours international de Genève. Elle chante à l'opéra de Brême, au Festival de Salzbourg, au Festival de Munich et au Festival de Vienne. Son arrivée au Metropolitan Opera dans le rôle de la reine de la nuit de la Flûte enchantée (1967) constitue un des sommets de sa carrière. Parmi les rôles les plus connus de Boky, on compte ceux qu'elle a tenus dans les oeuvres de Poulenc, Dialogue des Carmélites et Les Mamelles de Térésias, et dans Suor Angelica de Puccini.

Douée d'une grande sensibilité, d'une voix chaude et d'une parfaite aisance sur scène, Boky est une artiste très convoitée en Europe tout comme au Canada. Depuis le début des années 80, elle enseigne l'art vocal à l'U. du Québec à Montréal (UQAM) où elle offre également des ateliers maîtres. Par ailleurs, elle présente des spectacles à caractère pédagogique partout dans le monde et agit à titre de membre du jury pour différents concours internationaux. Au cours de sa carrière, on lui a décerné le prix de musique Calixa-Lavallée (1971) et le prix Denise-Pelletier (1986).