Bracebridge

Bracebridge, ville d'Ont.; pop. 15 409 (recens. 2011), 15 652 (recens. 2006), const. en 1889. Bracebridge est située dans la municipalité de district de Muskoka, sur la rive Nord de la rivière Muskoka.

Bracebridge, ville d'Ont.; pop. 15 409 (recens. 2011), 15 652 (recens. 2006), const. en 1889. Bracebridge est située dans la municipalité de district de Muskoka, sur la rive Nord de la rivière Muskoka. En 1860, J.S. Dennis amène son équipe d'hydrographes en canot à proximité des chutes. L'endroit est intéressant à cause du passage déjà en place (un pont de bois dégrossi a été construit près des chutes) et comme source d'énergie hydraulique.

Historique

Les premiers habitants font partie d'un groupe de reconnaissance qui construit la route de Muskoka. D'abord appelée North Falls, la ville est rebaptisée en 1864 par W.D. Lesueur, le secrétaire de la province, probablement en souvenir du roman de Washington Irving intitulé Bracebridge Hall, qui donne aussi son nom à Gravenhurst. Bracebridge est constituée en tant que village en 1875, puis en tant que ville en 1889, année où la population s'élève à 1600 habitants. On y trouve plusieurs industries, dont deux grandes tanneries (où l'on utilise le sapin du Canada pour tanner les peaux), une meunerie, une filature, une minoterie et une scierie, toutes alimentées par l'énergie hydraulique.

Dans les années 1865-1866, on y construit le premier bateau à vapeur, le Wenonah, et une diligence assure la liaison avec Parry Sound. En 1886, le chemin de fer arrive. Le premier journal de Bracebridge se nomme le Northern Advocate; les journaux actuels sont le Herald Gazette (1872) et le Bracebridge Examiner (1975). La fusion de Bracebridge avec une partie de trois villes et l'annexion d'une partie de trois autres villes mènent à la formation de la municipalité régionale de la ville de Bracebridge.

Économie

C'est à Bracebridge que se trouvent le palais de justice, la mairie et les édifices administratifs de la municipalité de district. On y trouve des manufactures de composantes électriques, de courroies de transmission industrielles, de ciment, de bois d'oeuvre et de produits d'automobile. Bracebridge joue aussi un rôle dans l'industrie touristique de la région.

Le 1er octobre 1894, la ville acquiert un générateur d'électricité privé construit dans les chutes supérieures en 1892, et devient ainsi la première municipalité ontarienne à posséder et à exploiter une centrale hydro-électrique. En 1902, on ouvre une seconde usine au pied des chutes inférieures qui, avec deux autres usines en amont, continue d'alimenter la ville en électricité.


Liens externes