Buchan, John, 1er baron Tweedsmuir

John Buchan, 1er baron Tweedsmuir, auteur, gouverneur général du Canada de 1935 à 1940 (Perth, Écosse, 26 août 1875 Montréal, 11 févr. 1940). Pendant ses études à Oxford, il publie six ouvrages de fiction, de poésie et d'histoire.

Buchan, John, 1er baron Tweedsmuir

John Buchan, 1er baron Tweedsmuir, auteur, gouverneur général du Canada de 1935 à 1940 (Perth, Écosse, 26 août 1875 Montréal, 11 févr. 1940). Pendant ses études à Oxford, il publie six ouvrages de fiction, de poésie et d'histoire. Il est brièvement administrateur en Afrique du Sud, journaliste politique et fiscaliste, puis conseiller littéraire principal (plus tard directeur) de la maison d'édition Thomas Nelson and S--on de 1906 à 1929. Ce travail et les ouvrages qu'il rédigera à un rythme prodigieux toute sa vie, dont des biographies historiques comme Lord Minto (1924) ainsi que des romans à suspense comme The Thirty-Nine Steps (1915), lui permettent d'exprimer sa créativité et de vivre à l'aise.

Il est perpétuellement déchiré entre son désir de vivre paisiblement et son ambition d'accomplir de grandes choses. En dépit d'une grave maladie, il se rend en France pendant la Première Guerre mondiale à titre d'agent du renseignement. Député populaire de 1927 à 1935, il manque cependant d'ardeur partisane pour obtenir un poste au Cabinet. Au Canada, Buchan a tout le loisir d'explorer son côté contemplatif. Il aime la diversité, la beauté et l'aventure que représente ce grand pays. Pendant ses tournées fréquentes, dont un premier voyage en Arctique par un gouverneur général, il essaie de transmettre un sentiment d'appartenance collectif et de possibilités illimitées.

Horrifié par la Première Guerre mondiale, il collabore aux initiatives de paix du président américain Roosevelt et du premier ministre Mackenzie KING à la fin des années 30. Admirant King davantage comme politicien que comme homme, il établit néanmoins avec lui des liens étroits. King remarque les faiblesses du gouverneur général (sa suffisance et son amour des titres), mais il apprécie profondément le réel soutien de Buchan, sa droiture à toute épreuve et sa neutralité. L'autobiographie de Buchan, Memory Hold-the-Door (1940), est achevée juste avant sa mort. Il a créé les PRIX LITTÉRAIRES DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL en 1937.


Lecture supplémentaire

  • Andrew Lownie, John Buchan: The Presbyterian Cavalier (1995).