Mario Bunge

Mario Bunge, (Buenos Aires, 1919). Après une formation de physicien (doctorat en sciences physico-mathématiques, Universidad Nacional de La Plata, 1952), Mario Bunge s'oriente vers la philosophie qu'il enseigne à l'U. de Buenos Aires de 1957 à 1963.
Mario Bunge, (Buenos Aires, 1919). Après une formation de physicien (doctorat en sciences physico-mathématiques, Universidad Nacional de La Plata, 1952), Mario Bunge s'oriente vers la philosophie qu'il enseigne à l'U. de Buenos Aires de 1957 à 1963.


Bunge, Mario

Mario Bunge, (Buenos Aires, 1919). Après une formation de physicien (doctorat en sciences physico-mathématiques, Universidad Nacional de La Plata, 1952), Mario Bunge s'oriente vers la philosophie qu'il enseigne à l'U. de Buenos Aires de 1957 à 1963. Poussé à l'émigration par la situation politique de son pays d'origine, notamment à cause de ses idées socialisantes, Mario Bunge s'établit d'abord en Europe, puis finalement à Montréal où il rejoint en 1966 le département de philosophie de l'UNIVERSITÉ McGILL, qu'il n'a pas quitté depuis. Sa carrière de chercheur revêt rapidement une ampleur internationale et le conduit à d'innombrables activités d'éditeur, conférencier, professeur invité, membre de sociétés savantes, récipiendaire de distinctions honorifiques, etc.

Auteur de plus de 80 livres (y compris de nombreuses traductions dans plusieurs langues) et d'environ 500 articles, principalement en anglais et en espagnol, cofondateur avec le logicien Hugues Leblanc de la Society for Exact Philosophy, Mario Bunge s'est imposé comme épistémologue, accomplissant la synthèse du rationalisme et de l'empirisme (Scientific Research, 1967, nouvelle version: Philosophy of Science, 1999), mais aussi comme philosophe généraliste, créateur d'un système complet, grâce à son monumental Treatise on Basic Philosophy en 8 volumes (1974-89), dans lequel il défend une conception matérialiste et humaniste. Dans le style incisif qui lui est propre, son Dictionary of Philosophy (1999) traduit bien cette pensée. Partisan d'une philosophie exacte "tendant à une expression axiomatique et formalisée des concepts et des théories", il n'en a pas moins soutenu des positions originales en matière de penséemorale ou politique. Activement présent sur la scène culturelle montréalaise, Mario Bunge a p. ex. été l'un des premiers piliers de l'Association des Sceptiques du Québec, vouée à l'examen critique du paranormal et à la dénonciation des pseudo-sciences. Ce grand esprit universel, membre de la Société Royale du Canada (1992), est mondialement reconnu.