Cardy, Patrick

Patrick (Robert Thomas) Cardy. Compositeur, professeur, flûtiste (Toronto, 22 août 1953 - 24 mars 2005). M.Mus. (Western Ontario) 1975, M.M.A. (McGill) 1976, D.Mus. (ibid.) 1981. Patrick Cardy fait ses premières études musicales à Kitchener où il joue de la flûte au sein de plusieurs formations.

Cardy, Patrick

Patrick (Robert Thomas) Cardy. Compositeur, professeur, flûtiste (Toronto, 22 août 1953 - 24 mars 2005). M.Mus. (Western Ontario) 1975, M.M.A. (McGill) 1976, D.Mus. (ibid.) 1981. Patrick Cardy fait ses premières études musicales à Kitchener où il joue de la flûte au sein de plusieurs formations. Arsenio Girón, Donald Steven et Bengt Hambraeus figurent parmi ses professeurs de composition. Il fait partie de plusieurs conseils d'administration, notamment ceux d'Espace Musique (1985-1988), de la Société de musique des universités canadiennes (1987) et de la Ligue canadienne des compositeurs (prés. 1989-1990).

Prix
Les nombreux prix de composition de Cardy incluent trois bourses de la CAPAC (Composers, Authors and Publishers Association of Canada), en 1975, en 1977 et en 1978, le prix des arts de création de la Fédération canadienne des femmes diplômées d'universités en 1976 et trois classements de finaliste au Concours national des jeunes compositeurs de la SRC (1978, 1980, 1982). Apokalypsis (1978) pour orchestre et chœur est choisie pour être exécutée à la Semaine internationale de musique Gaudeamus en 1980. Il est invité à participer au Canadian Music Festival and Conference à la San Diego State University, California, en 1987.Son œuvre Virelai est en nomination pour un prix Juno en 1992 (CBC SMCD 5094); Trobadores est sélectionnée pour le Masterprize en 2003. L'enregistrement que fait David MacDonald d'Eclat de Cardy (MVCD 1104) remporte un prix de l'Association de la musique de la Côte est en 1999.

Caractéristiques de la musique de Cardy

Cardy reçoit plus 50 commandes d'ensembles et d'interprètes canadiens, ainsi que de la SRC, y compris l'Orchestre du Centre national des Arts, l'Ottawa International Chamber Music Festival, l'Edmonton Symphony Orchestra, le St. Lawrence String Quartet, Angela Hewitt, Robert Cram et Beverley Johnston.

Sa musique emprunte au post-modernisme ses références à des compositeurs d'époques précédentes - Ravel dans Mirages (1984), Monteverdi et Byrd dans Apokalypsis - ou à des styles du passé - comme dans Jig (1984) et Tango! (1989). Des sonorités colorées et évocatrices, souvent obtenues à l'aide d'accords faits d'intervalles verticalement symétriques, s'opposent à des passages dominés par des mélodies élégantes et lyriques ponctuées par des ostinatos ou l'éclat occasionnel d'un geste dramatique. L'expression directe qui en résulte, comme en témoigne Virelai (1985) - sept variations pour clarinette et orchestre à cordes sur Quant je sui mis de Machaut - séduit interprètes et auditoires en Amérique du Nord et en Europe. Virelai est enregistré par John Rapson et l'Orchestre de la SRC à Vancouver (1988, CBC SMCD-5094). Bien que Cardy explore les possibilités de l'électroacoustique dans Vox Humana (1977), et compose pour la flûte électrique dans Amulet (1977) et pour violoncelle électrique dans Sunspots (1976, rév. 1980), ses principales oeuvres pour ensembles de chambre et pour interprètes solistes sont acoustiques. Celles-ci incluent Love Song (1975), Re-Atum (1976), Canticle of the Island (1976), Golden Days, Silver Nights (1977), Sparkle (1980), Angels (1980), The Snow Queen (1980), The Masks of Astarte (1981), Jeu d'enfant (1981), « ...time presses and night begins to fall... » (1982), Éclat (1984), Outremer : The Land Beyond the Sea (1985), Les Eaux de tristesse (1986), Mimesis (1987), Qilakitsoq : the Sky Hangs Low (1988), Tombeau (1989), The Little Mermaid (1990), Avalon (1990) et plusieurs autres jusqu'en 2005. Il écrit souvent les paroles de ses propres compositions vocales. L'Ottawa Chamber Music Society met sur pied un concert mettant en vedette 11 compositions de Cardy en mars 2005.

Cardy est compositeur agréé du Centre de musique canadienne. Il enseigne à l'Université Carleton de 1977 à 2005 où il est également superviseur des études de premier cycle. En plus d'être actif à titre d'arbitre et de diffuseur, en 1996 et 1997, il est le nouveau conseiller musical pour l'Orchestre du Centre national des Arts. Le violoncelliste Julian Armour décrit Cardy comme « une excellente force positive et saine au sein de l'industrie de la musique au Canada » (Ottawa Citizen, 25 mars 2005).

Bibliographie

Steven MAZEY.

Who's afraid of contemporary music?
, (Ottawa Citizen, 24 juin 1996).

Jenni Lee CAMPBELL et Joanne LAUCIUS.

Canadian music loses 'great, healthy force'
, (Ottawa Citizen, 25 mars 2005).


Lecture supplémentaire

  • Mazey, Steven. "Who's afraid of contemporary music?" Ottawa Citizen, 24 June 1996

    Campbell, Jenni Lee and Laucius, Joanne. "Canadian music loses 'great, healthy force'," Ottawa Citizen, 25 March 2005