Clark Blaise

Clark Blaise, romancier et nouvelliste (Fargo, Dakota du Nord, 10 avril 1940). Clark Blaise a passé son enfance à voyager partout aux États-Unis, suivant ses parents là où ils travaillaient.

Clark Blaise, romancier et nouvelliste (Fargo, Dakota du Nord, 10 avril 1940). Clark Blaise a passé son enfance à voyager partout aux États-Unis, suivant ses parents là où ils travaillaient. Il estime avoir fréquenté les écoles d'au moins 25 villes différentes avant d'obtenir son diplôme d'études secondaires à Pittsburgh. Diplômé de l'Université Denison (1961) et de l'Université de l'Iowa (1964), il s'installe à Montréal et reçoit la citoyenneté canadienne en 1966. Il enseigne à l'Université Sir George Williams (maintenant Concordia) où il participe à l'instauration du programme de création littéraire. Depuis son retour aux États-Unis, en 1980, Clark Blaise a enseigné l'écriture littéraire dans plusieurs universités américaines, dont le Skidmore College de New York, l'Université de l'Iowa et l'Université de Californie, à Berkeley.

Les œuvres de fiction de Blaise décrivent avec une grande sensibilité des situations diverses déterminées par l'aliénation, l'isolement et l'exil. Tout comme lui, ses personnages se retrouvent fréquemment parmi des cultures étrangères et se heurtent à des conflits culturels. Toujours aux aguets, ils observent leur environnement de façon méticuleuse et s'émerveillent de leurs découvertes. Peu importe que cet environnement soit bizarre, exotique ou simplement banal : ce sens aigu de l'observation décrit avec beaucoup d'acuité le grand désarroi qu'ils vivent.

Il publie ses deux premiers recueils de nouvelles alors qu'il vit au Canada : A North American Education (1973), puis Tribal Justice (1974; trad. La justice tribale, 1985). Son roman Lunar Attractions (1979), qui relate une histoire de passage à l'âge adulte dans la Floride rurale, lui vaut le Books in Canada First Novel Award. Les ouvrages de fiction de Blaise comprennent les romans Lusts (1983) et If I Were Me (1997). Il écrit toujours des nouvelles, qui sont rassemblées entre autres dans Pittsburgh Stories (2001), Montreal Stories (2003) et World Body (2006).

Certains de ses livres font se rencontrer fiction et autobiographie. Days and Nights in Calcutta, journal autobiographique fascinant d'une année passée en Inde, écrit en collaboration avec son épouse, la romancière Bharati Mukherjee, paraît en 1977. Il décrit son œuvre Resident Alien, (1986), comme une « autobiographie par le conte et par l'essai ». Son livre I Had a father (1993) porte le sous-titre A Post-Modern Autobiography.

Clark Blaise et Bharati Mukherjee ont aussi coécrit The Sorrow and the Terror (1987) (trad. Le chagrin et la terreur, 1988), le récit non romanesque de la pire attaque terroriste à avoir secoué le Canada : l'attentat à la bombe d'un avion d'Air India, en 1985. En 2001, Blaise écrit Time Lord : Sir Sandford Fleming and the Creation of Standard Time; il s'agit d'une biographie explorant la vie du scientifique écossais-canadien, qui joua un rôle essentiel, au XIXe siècle, dans l'adoption d'un système international pour mesurer le temps.

En savoir plus // Clark Blaise