Cliche, Robert

Robert Cliche, juge (Saint-Joseph-de-Beauce, Qc, 12 avril 1921 -- Québec, 15 sept. 1978). Robert Cliche fait son cours classique (rhétorique) au Petit Séminaire de Québec et étudie la philosophie au Collège de Lévis (B.A.). Après avoir obtenu son diplôme en droit à l'U.

Cliche, Robert

Robert Cliche, juge (Saint-Joseph-de-Beauce, Qc, 12 avril 1921 -- Québec, 15 sept. 1978). Robert Cliche fait son cours classique (rhétorique) au Petit Séminaire de Québec et étudie la philosophie au Collège de Lévis (B.A.). Après avoir obtenu son diplôme en droit à l'U. Laval (1941-1944), il est admis au barreau. Il entre au Régiment royal des Fusiliers marins en 1944 comme marin et en sort officier en 1946. Il exerce d'abord en pratique générale, enseigne à l'U. Laval (1962-1965) et est ensuite nommé assistant du juge en chef à la cour provinciale (1972). Avec la collaboration de son épouse, Madeleine Ferron, il publie Quand le peuple fait la loi (1972) et Les Beaucerons ces insoumis (1974). Il est élu président adjoint du Nouveau Parti démocratique en 1963 et, l'année suivante, devient chef de l'aile provinciale.

Malgré son magnétisme et ses exceptionnelles qualités d'orateur, il est défait en 1965 et en 1968, puis retourne à la pratique privée. En 1974, il devient président d'une commission provinciale d'enquête qui étudie les libertés des syndicats. Outre ses fonctions de président et d'administrateur au sein d'un grand nombre d'associations culturelles et sociales, il mène avec passion son énorme charge de droit et ses exigeantes responsabilités politiques. Il est décoré à titre posthume de l'Ordre de la Pléiade (1978), une distinction internationale de la francophonie. La Fondation Robert-Cliche se consacre à la conservation du patrimoine beauceron.