Coates, Richard

Richard Coates. Chef de musique, professeur, facteur d'orgues, peintre, scieur de bois (Thornton Dale, Yorkshire, Angl., 30 novembre 1778 - Aldborough Township, sud-ouest de London, Ont., 29 janvier 1868). Sa jeunesse est peu connue.

Coates, Richard

Richard Coates. Chef de musique, professeur, facteur d'orgues, peintre, scieur de bois (Thornton Dale, Yorkshire, Angl., 30 novembre 1778 - Aldborough Township, sud-ouest de London, Ont., 29 janvier 1868). Sa jeunesse est peu connue. Sa mère était, croit-on, parente du peintre sir Joshua Reynolds (1723-1792). Jeune homme, Coates jouait dans une musique militaire britannique et l'on raconte qu'il fut chef de musique lors de la bataille de Waterloo. Il vint au Canada en 1817 et, après avoir passé un an à Québec, se fixa à York (auj. Toronto). Il fit des portraits à l'huile et s'associa aussi aux Enfants de la paix (pas nécessairement comme membre), signant pour leur temple de Sharon les toiles « Peace » et « Plenty », en plus de construire plusieurs orgues et de faire répéter le choeur et le corps de musique de cette secte. Selon William Lyon Mackenzie, Coates aurait été « corniste de concert » en 1829 avec le petit orchestre de Sharon (Sketches of Canada and the United States, Londres 1833). Le premier des trois orgues de Coates à Sharon fut construit vers 1820 et est probablement le plus ancien orgue du Haut-Canada encore existant. Conservé à Sharon et entièrement restauré en 1979, cet instrument, selon Geoffrey Payzant, n'avait pas été remis en usage à cause de la fragilité - et de la valeur historique - des cylindres originaux fabriqués de bois mou. On estimait qu'il était trop risqué de s'en servir avant que des répliques en aient été faites. On peut l'entendre sur le disque Music at Sharon (1981, Mel. SMLP-4041 et RCI 554). Le deuxième orgue construit par Coates, activé comme le premier par un cylindre plutôt qu'un clavier, n'a pas été conservé. Le troisième, le plus imposant, fut construit en 1848 et possède un clavier. De 1831 à 1861 environ, Coates dirigea les opérations d'une scierie et d'une batteuse à l'est d'Oakville, Ont. Après avoir connu la prospérité, il fut contraint lors de la dépression des années 1860 de déménager une dernière fois. Il se fixa alors sur une ferme dans le canton d'Aldborough, près de ce qui allait devenir le village de Rodney. Des sept instruments que Coates aurait construits, l'un est conservé par un de ses descendants, Paul Shippey de Chatham, Ont. Deux autres se trouvent à Sharon. Le dernier qu'il construisit alors qu'il était âgé de 79 ans fut utilisé à l'église Saint Jude's d'Oakville jusqu'en 1899 environ. Il n'existe aucune trace des autres orgues.

Voir aussi Orgues mécaniques.


Lecture supplémentaire

  • Harper, J.R. A People's Art (Toronto 1974)

    DCB, vol 9