Coda

Coda. Périodique consacré au jazz lancé en mai 1958 par John Norris et d'abord publié, pendant un court laps de temps, sous les auspices du Traditional Jazz Club de Toronto.

Coda

Débuts et rédacteurs

Coda. Périodique consacré au jazz lancé en mai 1958 par John Norris et d'abord publié, pendant un court laps de temps, sous les auspices du Traditional Jazz Club de Toronto. En juin 1959, il porte le sous-titre « The Canadian Jazz Magazine »; puis avec le numéro d'août-septembre 1964, « Canada's Jazz Magazine »; avec celui d'octobre 1976, « The Jazz Magazine »; et avec celui d'août 1984, « The Journal of Jazz and Improvised Music ». Coda paraît tous les mois ou tous les deux mois. En mai 2004, il en est à 315 numéros parus et il est tiré à 3000 exemplaires, dont les deux-tiers environ sont vendus à l'étranger. Norris est rédacteur en chef de 1958 à 1976. Bill Smith, qui devient directeur artistique du magazine en 1963, occupe aussi les fonctions de corédacteur en chef avec David Lee de 1976 à 1983, puis de seul rédacteur en chef jusqu'en novembre 2000. Coda est alors vendu au Warwick Publishing Group. Les rédacteurs en chef Nick Pitt, puis Jim Williamson restent fidèles à l'attachement du magazine à la fois à la tradition et à l'innovation dans le jazz. Le terme « magazine » disparaît du nom et la revue devient simplement Coda, toujours sous-titré « The Journal of Jazz and Improvised Music ».

Stuart Boomer devient rédacteur en chef pour le numéro de juillet 2001. Après avoir écrit pour le magazine de 1964 à 1967, il y collabore régulièrement à partir de 1991. Il écrit aussi sur le jazz pour Cadence, Globe & Mail (Toronto), Toronto Life (rubrique mensuelle) et amazon.com (édition critique), en plus de notes d'accompagnement pour des CD de jazz et de musique improvisée.

Jusqu'en 2008

Publication spécialisée de réputation internationale, Coda présente des entrevues, des articles de fond, des critiques de disques et de concerts et des rubriques de nouvelles. Elle couvre toujours la musique canadienne, ainsi que l'internationalisme toujours grandissant du jazz et les tendances expérimentales de la musique. Parmi les plumes qui ont travaillé avec le magazine depuis ses débuts figurent les anciens rédacteurs en chef Norris et Smith et les collaborateurs de longue date Peter Vacher et Al Van Starrex. Font également partie des collaborateurs canadiens les Montréalais Marc Chenard et Mike Chamberlain, James Hale et Trevor Tolley d'Ottawa, Randal McIlroy de Winnipeg, Michael Borshuk d'Edmonton et Greg Buium, Laurence Svirchev et Steve Vickery de Vancouver et le journaliste torontois spécialiste du jazz, le très respecté Mark Miller. Le magazine travaille souvent avec d'éminents auteurs internationaux tels que William Minor, Art Lange et Francesco Martinelli. Il est régulièrement en nomination pour le titre du meilleur périodique de jazz de la Jazz Journalist Association et est le seul magazine non américain à recevoir cette nomination.

En 2008 Coda, qui paraît encore six fois par an, fête ses 50 ans, mais sa publication cesse en 2009. Il a été question de le relancer, mais rien ne s'était encore passé en 2012.

Bibliographie

Gene LEES, « You want U.S. jazz recordings? Try Toronto », High Fidelity and Musical America (juil. 1973).

Ken WAXMAN, « How jazz came up the Humber River and settled on Yonge Street », Toronto Life (déc. 1975).

Andrew WEINER, « The Hip shrine on Yonge Street - for Smith and Norris, jazzing up Toronto is a labor of love », The City (Toronto Star, 26 mars 1978).

Mark MILLER, « Still the bible for jazz world's true believers », Globe and Mail (Toronto, 31 janv. 1985).


Lecture supplémentaire

  • Lees, Gene. 'You want U.S. jazz recordings? Try Toronto,' High Fidelity and Musical America, Jul 1973

    Waxman, Ken. 'How jazz came up the Humber River and settled on Yonge Street,' Toronto Life, Dec 1975

    Weiner, Andrew. 'The hip shrine on Yonge Street - for Smith and Norris, jazzing up Toronto is a labor of love,' (Toronto Star) The City, 26 Mar 1978

    Miller, Mark. 'Still the bible for jazz world's true believers,' Toronto Globe and Mail, 31 Jan 1985

    Bruce F. Mowat