Colin Linden

Colin Linden. Guitariste, compositeur, chanteur (Toronto, 16 avril 1960). Musicien tourné vers le blues, Colin Linden vit quelque temps à White Plains, dans l'État de New York, avant que sa famille revienne à Toronto en 1971.

Colin Linden

Colin Linden. Guitariste, compositeur, chanteur (Toronto, 16 avril 1960). Musicien tourné vers le blues, Colin Linden vit quelque temps à White Plains, dans l'État de New York, avant que sa famille revienne à Toronto en 1971. De son enfance, il retient l'influence de musiciens de blues et de folk américains, britanniques et irlandais tels que Flying Burrito Brothers, Taj Mahal, John Mayall, Van Morrison, James Taylor et Johnny Winter. À Toronto, il commence à s'intéresser aux musiciens américains de blues, comme Howlin' Wolf. Adolescent, Linden fait ses débuts de chanteur-guitariste à la Fiddler's Green Coffee House de Toronto, après quoi il apprend les styles du doigté pincé et de la guitare sèche glissée et joue au Winnipeg Folk Festival en 1975. David Wilcox engage Linden en 1976 dans son groupe rock, les Teddy Bears, et c'est là que Linden commence à jouer aussi de la guitare électrique. Après des récitals en solo en 1977, Linden forme Group du Jour, qui joue surtout les chansons d'autres artistes.

Années 1980-1990
Dans les années 1980, Colin Linden commence à composer et à enregistrer davantage, influencé par The Band. Parmi ses albums, on trouve Colin Linden Live! (1980); The Immortals (1986, Stony Plain Records) et When the Spirit Comes (1987, A&M). Parmi ses chansons des années 1980 figurent « When the Spirit Comes » et « Miles Away from You ». Il est aussi instrumentiste d'appoint pour Willie P. Bennett, Amos Garrett, Mendelson Joe et Gwen Swick. Il signe avec Warner Chappell et travaille en production pour Mendelson Joe, Bruce Cockburn et d'autres. Il est instrumentiste d'appoint pour Cockburn de 1991 à 1995 et sort son propre album South at Eight, North at Nine (pour l'étiquette de blues américaine Deluge Records; vendu au Canada sous étiquette Columbia), avec des musiciens invités tels que Cockburn et Rick Danko, Garth Hudson et Levon Helm de The Band, et qui gagne un prix Juno en 1994. Sortent ensuite Through the Storm , Through the Night (1995); Orphans of God (1996); Raised by Wolves (1997) et Sad and Beautiful World (1999).

Autres prix et enregistrements
En 1996, Linden est co-auteur du succès de Colin James« Real Stuff » et entame sa collaboration avec Tom Wilson et Stephen Fearing dans Blackie and the Rodeo Kings. C'est Linden qui produit la musique du groupe, qui sort High or Hurtin' (True North Records) et Kings of Love en 1999. Il gagne un prix Maple Blues en 1988 comme producteur de l'année. En 1997, il coproduit l'album de Cockburn, Charity of Night, et gagne un Toronto Arts Award en 1999. Vers la fin des années 1990, il vit à Vancouver une partie du temps.

Colin Linden gagne un prix Juno en 2000 comme membre de Blackie and the Rodeo Kings, et des albums qu'il produit gagnent dans les catégories du meilleur album de blues et de roots. En 2000-2001, il produit Love Comin' Down de Sue Foley et Rattle Bag de Paul Reddick and the Sidemen, pour lesquels il gagne ses cinquième et sixième prix Maple Blues à titre de producteur de l'année. Son album de tendance acoustique Big Mouth sort en 2001 et gagne un prix Juno 2002 comme meilleur album de blues, puis il sort aux États-Unis en 2003. Certains albums mis en nomination aux prix Grammy ont des pistes produites par Linden ou dans lesquelles il joue, notamment A Tribute to Howlin' Wolf (1998, Telarc) et Timeless (2002), qui gagne le prix de l'album country de l'année.

En 2002, Linden coproduit That's How I Walk de Fearing et You've Never Seen Everything de Cockburn. En 2003, il gagne encore le prix Maple Blues du producteur de l'année pour l'album de Sue Foley Where the Action Is (2002). Avec Blackie and the Rodeo Kings, il sort BARK en 2003 et Let's Frolic en 2006. Ses propres albums, Southern Jumbo et Easin' Back to Tennessee, sortent respectivement en 2005 et 2006, ce dernier lui valant une mise en candidature à un prix Juno en 2007.

En plus de jouer avec The Band et de produire des projets communs avec eux, Colin Linden travaille avec Mavis Staples. Il gagne un prix Maple Blues en 2005 pour son travail de coproduction dans Bury Him at the Crossroads (NorthernBlues) de Janiva Magness et le prix d'accomplissement Maple Blues 2007 pour l'ensemble de sa carrière. Dans les années 2000, il vit à temps partiel à Nashville, au Tennessee, et collabore à des parties de la piste sonore du film O Brother, Where Art Thou? En 2008, il fait une tournée avec Emmylou Harris comme guitariste soliste du groupe The Red Dirt Boys. Il produit aussi des albums pour Bruce Cockburn et Cindy Doire, ainsi que Sugarbird de Paul Reddick à l'écriture duquel il participe également. L'album From the Water (2009) de Linden est en nomination pour un prix Juno en 2010.

Bibliographie
LeBlanc, Larry, « Colin Linden stretches musical boundaries », Billboard, 20 mars 1993.

Posner, Michael, « In person: still hungry like the Wolf: Colin Linden's friendship with bluesman kicked off his career »Globe and Mail, 30 nov. 1998.

Devlin, Mike, « Canada's blues master, Colin Linden, tours to support his Big Mouth », CanWest News, 21 avr. 2004.

Quill, Greg, « Colin Linden: close to the bone », Songwriters Magazine, été 2009.


Lecture supplémentaire

  • LeBlanc, Larry. "Colin Linden stretches musical boundaries," Billboard, 20 Mar 1993

    Posner, Michael. "In person: still hungry like the Wolf: Colin Linden's friendship with bluesman kicked off his career," Globe and Mail, 30 Nov 1998

    Devlin, Mike. "Canada's blues master, Colin Linden, tours to support his Big Mouth," CanWest News, 21 Apr 2004

    Quill, Greg. "Colin Linden: close to the bone," Songwriters Magazine, Summer 2009