Commission d'information en temps de guerre

La Commission d'information en temps de guerre, créée le 9 septembre 1942, remplace le Bureau de l'information publique. Celui-ci avait été mis sur pied au début de la Deuxième Guerre mondiale dans le but de diffuser à la population certains renseignements sur le déroulement de la guerre.

Dunton, Davidson
Dunton a été en grande partie \u00e0 l'origine de l'expansion de la Société Radio-Canada. Il a aussi été co-président de l'importante Commission royale d'enqu\u00eate sur le bilinguisme et le biculturalisme (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/PA-157772).

Commission d'information en temps de guerre

La Commission d'information en temps de guerre, créée le 9 septembre 1942, remplace le Bureau de l'information publique. Celui-ci avait été mis sur pied au début de la Deuxième Guerre mondiale dans le but de diffuser à la population certains renseignements sur le déroulement de la guerre. En 1942, le gouvernement croit que les troubles provoqués par la CONSCRIPTION résultent d'une publicité inadéquate. Au mois d'août, le cabinet approuve la création d'une commission d'information bénéficiant d'une grande autonomie. Charles Vining en est le président jusqu'en janvier 1943. L'éducateur Norman A.M. MACKENZIE lui succède alors. Le véritable pouvoir au sein de la commission appartient cependant à son gérant général, John GRIERSON, selon qui la guerre doit favoriser l'évolution sociale. Cette conception suscite évidemment une certaine controverse politique. En 1944, Grierson est remplacé par A. Davidson DUNTON, qui agira généralement dans le même sens que Grierson jusqu'à la fin de la guerre. Cette commission a une influence sur la perception de la guerre parmi la population canadienne, et ouvre la voie aux sondages d'opinion systématiques au Canada.