Composition à but pédagogique pour ensembles

Composition à but pédagogique pour ensembles. Certains compositeurs canadiens ont été réticents - ou insuffisamment préparés - à produire à l'intérieur des limites qu'impose la composition pour des interprètes étudiants.

Certains compositeurs canadiens ont été réticents - ou insuffisamment préparés - à produire à l'intérieur des limites qu'impose la composition pour des interprètes étudiants. D'autres, dont l'expérience ne peut être mise en doute et dont l'ingéniosité pourrait être stimulée par de telles limites, se rebiffent à l'idée de voir leur oeuvre étiquetée « musique à but pédagogique » avec les connotations d'académisme qui s'y rattachent. Malgré cela, tous ont reconnu la nécessité d'un répertoire canadien d'oeuvres techniquement appropriées, à la fois attrayantes au point de vue esthétique et composées à partir d'une expérience intime avec les enseignants et les élèves. Dans le cadre d'un programme innovateur de commandes, le John Adaskin Project de l'ACEM et du Centre CM a fait entrer les compositeurs dans les classes dans le but d'enrichir les participants d'une expérience réciproque. Pour le compositeur, c'était là une chance de connaître les préoccupations et les besoins des étudiants; en échange, ces derniers avaient l'occasion de s'initier au processus de la création musicale. Des commandes sont aussi venues de la SRC, de l'Alliance for Canadian New Music Projects (Contemporary Showcase), de l'ONJ, du Festival canadien des orchestres de jeunes, des JMC, d'associations nationales et provinciales d'éducateurs en musique, de commissions scolaires publiques et de conservatoires, de festivals de musique, de diverses associations orchestrales, etc. Une aide financière pour ces programmes de commande a été apportée par le CAC, le Centre MC, le CAO, le Suzuki Talent Education Institute, l'industrie privée (Alcan, Bell Canada), les institutions culturelles provinciales et municipales et d'autres agences d'aide aux arts.

1. Orchestre

2. Instruments à cordes

3. Instruments à vent

4. Autres

1. Orchestre. L'ONJ a commandé des oeuvres pour orchestre à divers buts pédagogiques. Tangents, oeuvre dodécaphonique de Harry Freedman (1967), consiste en une série de variations symphoniques assorties d'une séquence aléatoire pour la percussion. Offrande II (1970), oeuvre atonale de Serge Garant, possède des textures pointillistes et des couleurs qui exigent une technique d'ensemble raffinée. Shadows - Part I : Nekuia, de Robert Aitken (1971), s'inspire du langage musical japonais et utilise de nombreuses techniques contemporaines, dont la notation graphique, la série de 12 sons, les effets aléatoires et l'expérimentation instrumentale. North/White de R. Murray Schafer (1973) et Big Lonely de Norman Symonds (1979) mettent côte à côte idées et préoccupations à caractère social avec la musique. North/White, pour orchestre, motoneige et accessoires, est une critique de la destruction du Grand Nord canadien par le monde des affaires et l'industrie. Big Lonely emprunte son titre à l'expession utilisée par les vagabonds canadiens pour décrire le pays et l'immensité des distances entre les villes. Bells, que John Wyre a réécrite pour l'ONJ en 1972, offre aux exécutants la possibilité de vaincre les obstacles psychologiques relatifs à la création musicale (par opposition à son interprétation) en les faisant jouer de plusieurs types de cloches en même temps que leurs instruments. La joyeuse ouverture de Malcolm Forsyth, Springtide (1984), met en contraste des motifs rythmiques vibrants et de longues lignes mélodiques. Comme Canadian Sketches et le Concerto pour orchestre de David Roe (1986, 1988), elle met en valeur différentes sections de l'orchestre. Festival Partita de Lothar Klein (1990) utilise le style néoclassique.

D'autres compositeurs ont écrit pour des ensembles d'étudiants avancés autres que l'ONJ. La Symphonie no 2 de Barbara Pentland (1950) emploie des textures contrapuntiques et l' Ouverture canadienne d'Anne Lauber (1989) mettent en vedette l'héritage musical canadien. La cantate symphonique de Talivaldis Kenins, Sawan Oong (1973), de même que sa Naačnaača (1975) ont été inspirées par le folklore amérindien. Folk Dance, Variations, and Fugue (1964), du même auteur, est basée sur une chanson folklorique lettone, tandis que sa Sinfonietta (1976) utilise des agrégats sonores chromatiques. Interplay, de Sydney Hodkinson (1967), ainsi que Drawings, Set no 7 and no 8 (1974), sont marquées par des lignes atonales et angulaires, ainsi que des rythmes percussifs. Peter Ware a donné un caractère impressioniste à Tsankawi (1978) et Kusawa (1982). The Drift of the Stars de Gary Kulesha (1988) est accompagnée d'une série d'exercices sur différents problèmes de phrasé, de rythme et d'harmonie associés à l'exécution de la musique contemporaine. Les morceaux de bravoure que sont les concertos pour violon de Clermont Pépin (Monade III, 1972) et d'Alexina Louie (Thundergate, 1991) explorent les difficultés inhérentes à l'accompagnement orchestral.

Pour le niveau collégial, Murray Adaskin a composé son Rondino (1964), une pièce rythmique en un mouvement destinée à développer la conscience d'ensemble et le son. Children's Suite de Milton Barnes (1966) et Threnody (1967, enregistrée sur Mel. SMLP-4017) sont basées sur des textes écrits par des enfants. Comme les autres oeuvres pour orchestres étudiants (Concert Overture, 1973; Maid of the Mist, 1977), Children's Suite fait beaucoup appel à la mélodie. Threnody de Schafer est une oeuvre pacifiste pour orchestre, récitants, choeur et bande préparée qui décrit les horreurs qu'a connues Nagasaki après sa destruction par la bombe atomique. Les autres pièces de Schafer pour orchestres étudiants, Statement in Blue (1964, une « improvisation dirigée » enregistrée sur Mel. SMLP-4017) et Train (1976, description d'une voyage de six jours en train, du centre du Canada à Vancouver) requièrent de fortes ressources en percussion et peuvent servir d'introduction utile à la notation graphique. Les oeuvres de Jean Anderson (A Country Road, 1981) et de Brian Tate (Brixham Overture, 1977) comportent des mélodies modales rappelant Aaron Copland. Les compositions d'Alfred Kunz pour orchestre scolaire (Behold the Beauty of the Sky, 1961; Concerto pour percussion et orchestre, 1973; Classical Arcade, 1983; Spring into Summer, 1984) mettent de l'avant différentes couleurs des vents, des cuivres et des percussions. Wolfgang Bottenberg, Keith Bissell, Lloyd Burrit, Clifford Crawley, Jean Coulthard, Robert Fleming, John Fodi, Gerhard Ginader, Stewart Grant, Allan Rae et León Zuckert ont également composé pour des ensembles scolaires.

2. Instruments à cordes. On a souvent écrit des oeuvres pour instruments à cordes afin de développer des habilités précises. Walter Buczynski a écrit une séries d'études musicales sur la position de la main gauche : The Open String, Index and Two, Introduction of Finger Three et Last and Not Least, Finger Four (1964-65). Bien que faciles du point de vue technique, leur langage contemporain austère requiert la même indépendance et la même compréhension musicale que les deux oeuvres plus récentes pour ensembles avancés Legends pour orchestre à cordes (1976) et Rhapsody pour deux cors et orchestre à cordes (1976). Variations de Harry Somers (1979) résulte des recherches sur diverses sonorités et effets des cordes (glissandos, etc.) par une classe de neuvième année. Brian Strachan a composé une série de courtes pièces pour des ensembles de niveau débutant et intermédiaire visant à développer les techniques de base de l'archet et les habilités rythmiques dans une variété de styles traditionnels et classiques (Classic Dance, Folk Contrasts, A Little Beguine, Spaced Out, Upper Bow Square Reel et Patterns, 1978-83). Variation Suite (1979), de Quenten Doolittle, est une suite de quatre études devant permettre aux instrumentistes d'acquérir de la facilité dans le grand détaché et le staccato, le pizzicato et les croisements de cordes. Les Fifteen String Pieces de Donald Coakley (1979) offrent l'occasion de développer diverses techniques d'archet. Plusieurs des pièces exploitent des traits harmoniques et effets spéciaux contemporains. Trois compositions de Morris Surdin (Five for Four, A Group of Six, Who's on Bass?, 1977) se concentrent sur les techniques rythmiques de base et la coordination du groupe.

D'autres oeuvres sont basées sur l'héritage culturel et musical du Canada. Little Suite for String Orchestra on Canadian Folk Songs de Harry Somers (1955), On Citadel Hill d'Ann Eggleston (1963), Three Tunes for Strings (1976) de Murray Adaskin, Children's Suite de Frederick Shipizky (1982) et Theme and Variations on a Canadian Folksong de Marshall Kaye (1986) ont été écrites spécialement pour de jeunes exécutants The Ravens de Derek Healey (1971), une suite en quatre mouvements basée sur des thèmes kwakiutl de la Côte ouest, demande un violoniste solo. L'oeuvre exigeante de Thomas Schudel, Prairie Wildflower (1979), dépeint les couleurs et les images de la vie des Prairies.

D'autres compositions encore offrent la chance d'explorer différents styles, médiums et formes de composition. Des oeuvres de Robert Fleming, Clermont Pépin (Trois Miniatures pour cordes, 1963), Alfred Kunz (Divertimento for Easy Strings, 1983; Six String Things, 1983), Malcolm Forsyth (Little Suite for Strings, 1988) et John Fodi (Suite for Junior String Orchestra, 1989) empruntent les formes binaire et ternaire, ainsi que celle de la danse miniature, dans divers styles allant du néoclassique au contemporain modéré. La Chaconne de Stewart Grant (1979) combine des harmonies rappelant le blues et des techniques contrapuntiques classiques, tandis que Dynamus, d' Allan Bell (1980), est élaborée autour d'un motif rythmique aggressif. Trois pièces plus avancées pour cordes, Nocturne (tirée de Nocturne and Dance, 1963) et Aria per corde (1976), de Kenins, de même que Essay for Strings, d'Adaskin (1972), contiennent des lignes mélodiques expressives au sein d'un langage légèrement dissonant. Des oeuvres de Michael Pepa (Arché, 1977; Five Pentatonic Pieces, 1981; Simple Suite, 1979), David Keane (Nocturne, 1976; The Oreads, 1976; Sur le pont, 1976; Tonda, 1976) et Michael Matthews (Three Echoes for Strings, 1990) explorent des procédés de composition contemporains plus exotiques, y compris le pentatonisme, les techniques du dodécaphonisme, le pointillisme, la polytonalité, la musique non mesurée, polyrythmique et de rythme libre, les effets spatiaux, les timbres percussifs et atmosphériques, la notation graphique et l'improvisation. Des pièces pour instrumentistes à cordes plus avancés ont été composées par Louis Applebaum, Maggie Burston, Claude Champagne, André Prévost, Jacques Hétu, Alan Heard, Milan Kymlicka, Helmut Lipsky, Ann Southam et d'autres auteurs. Milton Barnes, Robert Benedict, Philip Corke, David Julien et John Weinzweig ont également écrit pour des ensembles de guitares.

3. Instruments à vent. Beaucoup des premières oeuvres pour instrumentistes à vent ont été écrites pour petits ensembles de chambre, par exemple, Waltz for Winds d'Eldon Rathburn (1949), A Folksong Suite for Woodwinds et Trio Suite for Brass de Keith Bissell (1960 et 1973), de même que Quatuor de clarinettes de John Weinzweig (1963). Plus récemment, James Code, Michael Horwood et Hubert Tersteeg ont écrit pour des ensembles scolaires de cuivres. Plusieurs Canadiens ont composé pour la flûte à bec - parmi eux, Dela, Duschenes, Fiala, Hannan, Antoine Padilla, Papineau-Couture, Suzanne Sieber et Jana Skarecky.

Des compositions pour harmonies et grands ensembles à vent ont été écrites dans différents buts musicaux et en utilisant diverses techniques. Pour débutants, Peter Riddle, John Myslecki, Harry Freedman et Arnold MacLaughlan ont écrit des pièces utilisant un nombre limité de notes dans le registre moyen. Slahal Rock de Myslecki (1975) pour harmonie, guitare basse et choeur facultatif est basée sur des chansons de jeu amérindiennes de la Côte nord-ouest. La série d'études contemporaines de Harry Freedman Little Acorns (1972) met l'accent sur les sons filés pour permettre la stabilisation de l'embouchure. Elle encourage les percussionistes à explorer différents instruments (bongos, xylophones) et maillets. Tadoussac (1987), Wascana (1987), Agawa (1987), Vatulele (1990) et Paringa (1990) de MacLaughlan sont liées aux unités qui forment l'introduction de la méthode Saint George pour harmonie, un outil pédagogique soigneusement divisé en étapes qui présente les notes par ordre chromatique et utilise des articulations variées dès le départ pour soutenir l'intérêt musical.

John Anderson, David Roe, Hubert Tersteeg, Christopher Weait et d'autres ont écrit des marches pour harmonies et ensembles à vent de niveau intermédiaire. Morley Calvert, Stephen Chatman et Jack Sirulnikoff ont composé des suites basées sur des chansons de folklore canadiennes. Deux oeuvres de Donald Coakley, Quartal Sinfonia (publiée en 1986) et Twentieth-Century Band (1983) mettent les exécutants de niveau intermédiaire en contact avec divers procédés de composition du XXe siècle, y compris les harmonies modales et en quarts de ton, la polytonalité, la polymétrie et les techniques du dodécaphonisme. Two Pieces for Band de Gary Kulesha (1982) exploitent la notation graphique, les agrégats de dissonances et les effets sonores inhabituels dans des buts descriptifs. Mrs. MacTwilvey's Tuning Her Knickers de Robert Evans est une nouveauté dans laquelle les difficultés techniques ont été réduites le plus possible pour permettre aux instrumentistes d'intégrer leur propres improvisations à celle de l'ensemble. A Contemporary Primer pour harmonie (1973) de Sydney Hodkinson est une série d'études préparant les étudiants à faire face aux défis que pose la musique contemporaine. L'auteur y a inclus des suggestions d'oeuvres à écouter et des projets de compositions originales, dont le travail avec bande électronique.

Pour étudiants de la fin du secondaire, on compte parmi les oeuvres pour harmonies comportant des couleurs et textures traditionnelles Concert Suite de Thomas Schudel (1990), Entrance Festive de Vernon Murgatroyd (1981), le Divertimento no 8 de Murray Adaskin (1987), Theme, Variation, and Fugue de Ruth Watson Henderson (1988), qui emploient toutes des formes néoclassiques avec des sonorités harmoniques et mélodiques modernes. URCAPO : Uranium Capital Overture de Victor Davies (1983) est écrite dans un style rock enlevé, tandis que Spring Festival (1979), Concertino grosso pour quatuor de saxophones et harmonie de concert (1980) et Tarantella (1986) de Thomas Legrady utilisent des rythmes latinoamér. Tyendinaga de Clifford Crawley (1978) est une élaboration rhapsodique à partir d'une berceuse iroquoise et sa Proclamation (1983), une oeuvre également dramatique quoique plus simple du point de vue rythmique, offre l'occasion aux exécutants de faire entendre une section de percussion inventive. Allan Bell explore les agrégats de dissonances, les changements de mesures et les effets sonores inhabituels dans son oeuvre à programme From Chaos to the Birth of a Dancing Star (1983). Des oeuvres pour ensembles plus avancés ont été composées par Louis Applebaum, John Beckwith, Howard Cable, Dennis Chreptyk, Arsenio Girón, William McCauley, Glen Morley, Godfrey Ridout, Nancy Telfer et d'autres.

4. Autres. Au nombre des autres projets de musique pédagogique figurent les deux oeuvres pour la scène conçues par Norman Symonds pour les classes des écoles publiques, Laura and the Lieutenant (1974) et Sam (1976), ainsi que son drame musical Episode at Big Quill (1979) pour narrateur, enfants d'écoles primaires et enfants au jeu, choeur d'adolescents préenregistré, instruments à percussion et synthétiseur. L'oeuvre s'inspire de l'histoire d'un groupe de familles de pionniers en Saskatchewan. L'opérette pour enfants de Michael Miller, Song of the World (1979), est basée sur l'histoire du Nouveau-Brunswick. Clear Sky and Thunder de Ruth Watson Henderson est inspirée de l'histoire inuit. Parmi les autres projets de même nature, on retrouve aussi The Downsview Anniversary Song Spectacle Celebration Pageant de Raymond Pannell (1979), The Miracle Child de Clifford Crawley (1979), The Star Princess and the Waterlilies de Schafer (1984). Howard Cable (Sing-Sea to Sea, 1984), Jack Behrens (In the Almost Evening, 1990) et Timothy Sullivan (The Nameless Way, 1985) ont également écrit pour d'importantes ressources chorales et instrumentales.

Voir aussi Bois, Cuivres, Violon et alto.


Lecture supplémentaire

  • Musique symphonique de 1880 à 1950, vol 1 of series Répertoires internationaux de musique contemporaine à l'usage des amateurs et des jeunes (New York 1957)

    Somers, Harry. 'Composer in the school. A composer's view,' Mcan, May 1969

    Canadian Music Suitable for Community Orchestras, compiled by Jan Matejcek (Toronto 1971)

    Alliance for Canadian New Music Projects. Syllabus of Contemporary Showcase, 1972-91

    Shand, Patricia Martin. Canadian Music:A Selective Guidelist for Teachers (Toronto 1978)

    Special issue: children and music, Mcan, 39, Jun 1979

    Orr, Colleen. 'Commission a work!' Recorder, vol. 22, Fall 1979

    Massey, Michael. Canadian Repertoire Manual for Youth Orchestra (Toronto 1986)

    Shand, Patricia Martin. Guidelist of Unpublished Canadian String Orchestra Music Suitable for Student Performers, (Toronto 1986)

    Archer, Violet. The need for educational music'. Prairie Sound, vol 4, no. 2, 1987

    Shand, Patricia Martin. Guidelist of Unpublished Canadian Band Music Suitable for Student Performers (Toronto 1987)

    Stubley, Eleanor. A Guide to Unpublished Canadian Brass Chamber Music (Toronto 1989)

    Stubley, Eleanor. 'Brass corner,' QME Journal, vol 11, Mar 1989

    Shand, Patricia Martin, 'Strategies for teaching contemporary music, using Canadian music for student instrumental ensembles,' CME, vol 32, Aug 1991