Comte, Gustave

Gustave Comte. Critique, professeur, librettiste (Montréal, 30 mars 1874 - 14 février 1932). Il abandonna ses études de droit pour se consacrer au journalisme musical et théâtral et collabora à de nombreux journaux à Montréal (La Patrie, La Presse, Le Canada) et à Ottawa (Le Temps).

Comte, Gustave

Gustave Comte. Critique, professeur, librettiste (Montréal, 30 mars 1874 - 14 février 1932). Il abandonna ses études de droit pour se consacrer au journalisme musical et théâtral et collabora à de nombreux journaux à Montréal (La Patrie, La Presse, Le Canada) et à Ottawa (Le Temps). Il fut l'un des premiers collaborateurs réguliers du Passe-Temps, signant de nombreux articles et une chronique régulière, « L'Art et les artistes ». Il signa aussi des articles dans des revues comme Le Samedi, La Quinzaine musicale et La Revue moderne. Il fut prof. d'histoire de la musique au Cons. national de Montréal (1905-?). En 1927, il fut nommé secr. de la Commission des tramways de Montréal. Les écrits de Comte constituent des sources valables de renseignement sur les musiciens et l'activité musicale montréalaise de la fin du siècle dernier jusqu'au début des années 1930. Dans de nombreux articles, il se fait le défenseur des interprètes et des compositeurs canadiens qu'il considère injustement ignorés, et prend partie en faveur de la construction de salles et théâtres davantage favorables à la musique. Il a écrit quelques livrets d'opérettes dont celui de Sandwich d'Émiliano Renaud. En 1900, il épousa en premières noces Blanche Duquette, fille de Jean-A. Duquette et nièce de Calixa Lavallée.