Cook, James

  James Cook, explorateur (près de Marton, Angl., 27 oct. 1728 -- baie Kealakekua, îles Sandwich [Hawaï] 14 févr. 1779). Il est le plus grand navigateur de son époque et capitaine du Pembroke lors du siège de LOUISBOURG (1758) pendant la GUERRE DE SEPT ANS.

Cook, capitaine James
Portrait réalisé par Nathaniel Dance, en 1776. Cook est le plus grand explorateur de son temps. Il explore la côte ouest et la côte est du Canada (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada).

Cook, James

  James Cook, explorateur (près de Marton, Angl., 27 oct. 1728 -- baie Kealakekua, îles Sandwich [Hawaï] 14 févr. 1779). Il est le plus grand navigateur de son époque et capitaine du Pembroke lors du siège de LOUISBOURG (1758) pendant la GUERRE DE SEPT ANS. Il cartographie une partie de la Gaspésie et participe à l'élaboration de la carte qui permettra à l'armada de James WOLFE de remonter le fleuve Saint-Laurent. C'est principalement cet infatigable géomètre qui dresse, de 1763 à 1767, la carte des côtes tortueuses et redoutables de Terre-Neuve, que l'Angleterre acquiert après la guerre. En 1762, il en avait cartographié une partie de la côte Ouest, y compris le havre de St. John's.

 Les grandes circumnavigations de Cook (1768-1771 et 1772-1775) bouleversent la connaissance que l'Europe a du Pacifique Sud. En juillet 1776, il entreprend un troisième voyage à la recherche du PASSAGE DU NORD-OUEST. Il fait voile vers l'est, traverse le Pacifique et jette l'ancre dans le DÉTROIT DE NOOTKA, dans l'île de Vancouver (29 mars 1778), où ses hommes radoubent les navires et font une traite lucrative de peaux de loutre avec les Nootkas. Il appareille le 26 avril 1778 et met le cap sur le détroit de Béring à la recherche du passage, mais bat en retraite devant un mur de glace. Il est tué dans les îles Sandwich dans une altercation avec les gens du pays.

 Il n'est pas le premier à explorer la CÔTE DU NORD-OUEST, mais lui et ses hommes sont les premiers à en révéler les attraits, en particulier pour la TRAITE DES FOURRURES. Parmi ceux qui suivront ses traces, mentionnons George VANCOUVER, qui a accompagné Cook dans ses deuxième et troisième voyages.


Lecture supplémentaire

  • J.C. Beaglehole, The Life of Captain James Cook (1974).