Université Dalhousie

Ses débuts prometteurs sont bientôt compromis par l'indifférence du gouvernement et une rivalité sectaire. La classe dirigeante de la colonie et le Conseil des gouverneurs de King's College montrent peu d'enthousiasme et accordent plutôt la préséance à celui-ci.

Universit\u00e9 Dalhousie
L'U. Dalhousie est fond\u00e9e en 1818 selon les normes de l'U. d'\u00c9dimbourg (photo de Sherman Hines).

Université Dalhousie

L'Université Dalhousie, située à Halifax, a été fondée en 1818 par le lieutenant-gouverneur George Ramsay, 9e comte de DALHOUSIE. Ce dernier souhaitait un collège libéral non confessionnel dont les normes d'enseignement épouseraient celles de l'U. d'Édimbourg et qui représenterait une option progressiste par rapport à celle de l'UNIVERSITÉ DE KING'S COLLEGE, un établissement anglican de Windsor (Nouvelle-Écosse). Les sommes nécessaires à la fondation de l'institution provenaient des droits de douane perçus à Castine, dans le Maine, durant l'occupation britannique de 1814-1815.

Ses débuts prometteurs sont bientôt compromis par l'indifférence du gouvernement et une rivalité sectaire. La classe dirigeante de la colonie et le Conseil des gouverneurs de King's College montrent peu d'enthousiasme et accordent plutôt la préséance à celui-ci. En raison des directives émises par les instances religieuses, le collège n'admet que les ANGLICANS et durant les premières années, seuls des professeurs de religion presbytérienne sont engagés à Dalhousie. Cette situation ouvre la voie à l'établissement de nombreux collèges de confessions différentes un peu partout en Nouvelle-Écosse, ce qui ralentit sérieusement la croissance de l'enseignement supérieur pendant près de 50 ans. Des tentatives de fusion avec King's College échouent en 1824 et en 1832 devant la crainte du groupe de Windsor de perdre l'exclusivité anglicane et d'abaisser les normes empruntées à Oxford. L'affiliation n'aura lieu qu'en 1923, lorsque les circonstances pousseront King's College à adopter une approche pédagogique plus pragmatique.

Dalhousie stagne jusqu'à ce que Thomas MCCULLOCH en devienne le premier recteur en 1838. Le statut universitaire est accordé à l'institution en 1841, mais, après la mort de McCulloch en 1843, elle connaît un autre déclin et est transformée en école secondaire en 1848. Dalhousie reprend son statut universitaire en 1863 grâce surtout à la coopération des presbytériens qui veulent améliorer l'enseignement supérieur. Ils sont prêts à renoncer à leur monopole sur son administration, ce qui en favorise l'expansion et le progrès continu.

Au début, on met l'accent sur les mathématiques et les sciences humaines pour ensuite se tourner au cours de la seconde moitié du XIXe siècle vers les sciences modernes. Une faculté de médecine est instaurée en 1868, et les femmes sont admises en 1881. L'école de droit, la première à enseigner la common law dans l'Empire britannique, est fondée en 1883. Depuis 1879, l'université bénéficie de l'aide financière de bienfaiteurs comme George Munro, sir William YOUNG et Dorothy Killam, ce qui permet d'enrichir constamment le programme et d'améliorer l'infrastructure.

Dalhousie déménage du centre-ville en 1887 pour s'installer à Forrest Hall, qui fait maintenant partie d'un campus de 24 ha. La fusion de l'U. Dalhousie avec la Technical University of Nova Scotia (TUNS), maintenant connue sous le nom de DalTech, a mis encore plus l'accent sur l'enseignement et la recherche techniques. DalTech est devenu un collège affilié à l'U. Dalhousie, ajoutant ainsi trois nouvelles facultés aux deux établissements fusionnés (architecture, informatique et ingénierie). Une conséquence directe de cette collaboration a été la création d'un nouvel Institute of Biomedical Engineering.

L'U. Dalhousie est un établissement d'enseignement complet qui offre 3 600 cours à plus de 13 000 étudiants à temps plein. Elle offre des cours de troisième cycle dans 41 programmes et des cours de deuxième cycle dans 71 programmes. Les étudiants ont accès à des programmes professionnels en architecture, en dentisterie, en ingénierie, en droit et en médecine. Au premier cycle, 60 baccalauréats et diplômes de programmes de niveau avancé sont offerts dans divers domaines. L'université offre également des cours de l'éducation permanente à plus de 15 000 autres étudiants à temps partiel.

L'U. Dalhousie est un des plus importants fournisseurs d'aide aux étudiants. Ses étudiants remportent fréquemment des prix d'agences extérieures. En effet, 72 étudiants de l'U. Dalhousie ont mérité une bourse de la Fondation Cecil Rhodes.

L'université est la centrale régionale de la recherche et reçoit chaque année plus de 41 millions de dollars en financement parrainé par des organismes régionaux.

L'université parraine 24 centres spéciaux et établissements : Atlantic Health Promotion Research Centre, l'Institut de recherche industrielle de l'Atlantique, Atlantic Institute of Criminology, Atlantic Region Magnetic Resonance Centre, Atlantic Research Centre, Canadian Institute of Fisheries Technology, Cardiac Prevention and Rehabilitation Research Centre, Centre for African Studies, Centre d'excellence pour la santé des femmes, Centre for Foreign Policy Studies, Centre for International Business Studies, Centre for Marine Geology; Centre for Marine Vessel Development and Research, Centre for Water Resource Studies, Dalhousie Health Law Institute, Dalhousie-Kuwait Centre of Excellence in Rehabilitation, Dalhousie Medical Research Foundation, Lester B. Pearson International Institute, Minerals Engineering Centre, Neuroscience Institute, Nova Scotia CAD/CAM Centre, Institut canadien des océans, Trace Analysis Research, Center and the Vehicle Safety Research Team.

Les projets de développement internationaux de l'université et les programmes d'échange se font dans le monde entier. Les projets de développement internationaux actuels sont évalués à 80 millions de dollars. Les étudiants étrangers proviennent de plus de 60 pays, accroissant le tissu culturel et intellectuel de l'université et de Halifax.

L'histoire de l'université fournit une base solide pour la mise en place d'intéressantes nouvelles possibilités d'apprentissage, alors que l'université s'apprête à entrer dans le nouveau millénaire.


Liens externes