Denonville, Jacques-René de Brisay, marquis de

Jacques-René de Brisay, marquis de Denonville, gouverneur général de la Nouvelle-France de 1685 à 1689 (Denonville, France, 10 déc. 1637 -- id., 22 sept. 1710). Il arrive à Québec le 1er août 1685, à un moment critique du conflit qui oppose la colonie aux IROQUOIS et aux Anglais.

Denonville, Jacques-René de Brisay, marquis de

Jacques-René de Brisay, marquis de Denonville, gouverneur général de la Nouvelle-France de 1685 à 1689 (Denonville, France, 10 déc. 1637 -- id., 22 sept. 1710). Il arrive à Québec le 1er août 1685, à un moment critique du conflit qui oppose la colonie aux IROQUOIS et aux Anglais. En 1686, il prend l'initiative d'envoyer de TROYES attaquer les postes anglais de la baie James. Celui-ci s'y rend par voie terrestre et réussit à éliminer la menace qui pèse sur le flanc Nord de la colonie. En 1687, il mène une campagne punitive contre les Sénécas dont il détruit systématiquement les villages.

Denonville fait de son mieux pour renforcer les défenses de la colonie qui demeure néanmoins vulnérable. En août 1689, l'attaque de Lachine par 1500 guerriers des Cinq Nations isole le Fort Frontenac, que Denonville abandonne et détruit. Critiqué pour sa prudence et pour s'être plié aux ordres l'enjoignant à envoyer les prisonniers iroquois servir sur les galères françaises, il est toutefois le premier gouverneur à se soucier des conditions sociales et de santé en Nouvelle-France. Il tente de freiner les abus dans le commerce des fourrures et fonde une école de marine à Québec pour la formation des pilotes. Rappelé au service militaire en Europe, il quitte Québec en novembre 1689.