Des McAnuff

McAnuff grandit à Guelph et à Scarborough, en Ontario, où il fréquente l'école secondaire Woburn Collegiate Institute. Il compose la musique et les paroles d'Urbania, sa première comédie musicale rock.
McAnuff grandit à Guelph et à Scarborough, en Ontario, où il fréquente l'école secondaire Woburn Collegiate Institute. Il compose la musique et les paroles d'Urbania, sa première comédie musicale rock.


Des McAnuff

Des McAnuff

 Desmond McAnuff, metteur en scène (Princeton, Illinois, 19 juin 1952). Des McAnuff est directeur artistique du FESTIVAL DE STRATFORD en Ontario, directeur émérite de La Jolla Playhouse et il met en scène à Broadway des spectacles musicaux tels que Big River, The Who's Tommy et Jersey Boys.

McAnuff grandit à Guelph et à Scarborough, en Ontario, où il fréquente l'école secondaire Woburn Collegiate Institute. Il compose la musique et les paroles d'Urbania, sa première comédie musicale rock. Il étudie au département de théâtre du Ryerson Polytechnical Institute (maintenant l'Université Ryerson) de 1971 à 1973.

Des McAnuff met en scène ses propres pièces et spectacles musicaux dans le monde effervescent du théâtre torontois de 1971 à 1976 et il compose la musique de The Collected Works of Billy the Kid de Michael ONDAATJE pour le Toronto Free Theatre en 1974. Quittant Toronto pour New York, il fait ses débuts de metteur en scène au Chelsea Theatre Center en 1977. En 1978, il est cofondateur du Dodger Theatre et met en scène la première production de la compagnie, Gimme Shelter de Barrie Keeffe, qui gagne le Soho Arts Award de la meilleure mise en scène off-Broadway. En 1979, McAnuff met en scène sa propre pièce, Leave it To Beaver is Dead au Joseph Papp's Public Theater, qui remporte le Soho Arts Award de la meilleure pièce off-Broadway. À titre d'artiste en résidence au Joseph Papp's Public Theatre en 1982, il écrit, compose et met en scène The Death of Von Richthofen as Witnessed from Earth, une pièce très appréciée.

En 1982, il est nommé directeur artistique de La Jolla Playhouse en Californie et se donne pour but de faire revivre l'époque glorieuse de ce théâtre fondé en 1947. Pendant ses mandats, de 1983 à 1994 et de 2001 à 2007, McAnuff met en scène 34 pièces et comédies musicales et produit 124 spectacles. Sous sa gouverne, La Jolla Playhouse gagne plus de 300 prix d'excellence et un bon tiers de ses productions font leur chemin vers d'autres théâtres du pays et du reste du monde. Quatorze d'entre elles se rendent même à Broadway. Deux d'entre elles valent à McAnuff un Tony Award pour la meilleure mise en scène d'un spectacle musical, d'abord pour Big River en 1985 et ensuite pour The Who's Tommy en 1993. Celle-ci fait aussi gagner à McAnuff le prix Olivier de la meilleure mise en scène en 1996. Il est mis en nomination pour d'autres Tony Awards : avec Pete Townsend pour The Who's Tommy (1993), pour How to Succeed in Business Without Really Trying (1995) et pour Jersey Boys (2006). Cette dernière pièce lui vaut aussi d'être en nomination pour un prix Olivier en 2009, et la même année, à Toronto, il gagne pour cette pièce le DORA AWARD. En 2006, en reconnaissance du travail fait pendant toute sa carrière, la Drama League décerne à McAnuff le Julia Hansen Award pour l'excellence dans la mise en scène.

McAnuff fait aussi quelques incursions dans le monde du cinéma et de l'opéra. En 1998, il réalise Cousin Bette mettant en vedette Jessica Lange et, en 2000, The Adventures of Rocky and Bullwinkle (v.f. Les aventures de Rocky et Bullwinkle), dans lequel Robert DeNiro est en vedette. En 1999, il produit le film d'animation Iron Giant (v.f. Le géant de fer) et en 2001, Quills. Le premier opéra qu'il met en scène est Wozzeck d'Alban Berg en 2007 pour l'opéra de San Diego, suivi de Faust de Gounod pour l'English National Opera en 2010.

En 2007, Des McAnuff est nommé codirecteur artistique du Festival de Stratford avec Marti Maraden et Don Shipley. Lorsque Maraden et Shipley démissionnent en 2008, McAnuff devient le seul directeur du festival tout en continuant à assurer des mises en scène à l'étranger. Parmi ses apports au festival, mentionnons le choix d'acteurs sans égard à leur couleur pour toutes les productions et les invitations qu'il lance à un grand nombre d'acteurs, designers et metteurs en scène américains de venir travailler au festival pour la première fois. Suivant l'exemple du Metropolitan Opera de New York et du National Theatre de Londres, McAnuff établit la diffusion simultanée en haute définition de productions choisies de Stratford, par exemple de Caesar and Cleopatra de Shaw en 2008 et de The Tempest de Shakespeare en 2009, toutes deux mettant en vedette Christopher PLUMMER, mises en scène par McAnuff et filmées pour la télévision.

Ce n'est pas tant la lecture fidèle du texte qui marque le style de ses productions pour la scène que la grande technique théâtrale, notamment l'utilisation de machinerie scénique. Comme le laissent supposer les prix qu'il gagne, ce style convient peut-être mieux au spectacle musical qu'aux nuances de la parole. Néanmoins, la présence de McAnuff a ramené Stratford sous les projecteurs de l'attention internationale et fait d'un grand nombre de ses productions des événements populaires et réussis.

Un documentaire intitulé Des McAnuff: A Life in Stages est diffusé à la télévision en 2010.