Desrosiers, Marie-Michèle

Marie-Michèle Desrosiers. Auteure-compositrice-interprète, comédienne (Saint-Eustache, près Montréal, 6 mars 1950). Diplômée en piano du collège Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse (Québec), elle fit aussi des études d'art dramatique à l'École nationale de théâtre.

Desrosiers, Marie-Michèle

Marie-Michèle Desrosiers. Auteure-compositrice-interprète, comédienne (Saint-Eustache, près Montréal, 6 mars 1950). Diplômée en piano du collège Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse (Québec), elle fit aussi des études d'art dramatique à l'École nationale de théâtre. De 1973 à 1977, elle fut soliste et claviériste de Beau Dommage avec lequel elle enregistra plusieurs albums et fit des tournées au Canada et en Europe. Elle composa notamment « Le Coeur endormi » à cette époque.

Son premier micr. solo, Marie-Michèle Desrosiers (CBS NPFC-80047), parut en 1980. En 1981, elle donna un premier spectacle solo au Transit de Montréal. L'année suivante, elle lança le 45t. « Les Graffiti en fleurs » au Québec, en France, en Suisse et en Belgique. Son deuxième micr., Plus fort (Kébec-Disc KDS-585), parut en 1983. Pendant l'été 1984, elle participa aux retrouvailles de Beau Dommage, un immense spectacle rassemblant les anciens membres du groupe à Québec et au Forum de Montréal. « Billet ouvert », « Parfait » et « Plus fort » furent en tête du palmarès Radio-Activité. Un troisième album, Aimer pour aimer (1985, Poly. 2424-252), fut un succès et la chanson du même nom atteignit la première place du même palmarès en février 1985. Sa simplicité, sa polyvalence, ses chansons modernes sur des rythmes populaires et ses ballades lui ont valu un large public. Elle a représenté le Canada au Festival de Liège de 1985. En 1987, elle participa au spectacle De « Lindberg » à « Ils s'aiment » télédiffusé au Québec, en France et en Belgique à l'occasion du Sommet des pays francophones. L'année suivante, elle représenta le Québec au Cameroun dans le cadre d'une semaine culturelle. En novembre 1989, elle tint le rôle d'Agnès, aux côtés de Serge Laprade, dans la comédie musicale Le Grand oui, adaptation française de la comédie musicale amér. I do, I do, de Harvey Schmidt et Tom Jones.

Parallèlement, Marie-Michèle Desrosiers a poursuivi une carrière de comédienne, notamment au Théâtre du Nouveau-Monde et à la Nouvelle compagnie théâtrale.


Lecture supplémentaire

  • Beaunoyer, Jean. 'Marie-Michèle Desrosiers, enfin le grand jeu,' Montreal La Presse, 26 Jan 1985

    Dugas, Louise. 'Marie Michèle Desrosiers,' Montreal Voir, 18 Dec 1997