Djokic, Philippe

Philippe Djokic. Violoniste, chef d'orchestre, professeur (Saint-Max, France, 3 septembre 1950, naturalisé Canadien 1990). M.Mus. (Juilliard) 1975. De parents yougoslaves, Philippe Djokic émigre aux États-Unis en 1952.

Djokic, Philippe

Philippe Djokic. Violoniste, chef d'orchestre, professeur (Saint-Max, France, 3 septembre 1950, naturalisé Canadien 1990). M.Mus. (Juilliard) 1975. De parents yougoslaves, Philippe Djokic émigre aux États-Unis en 1952. À la Juilliard, il étudie avec Christine Dethier et Ivan Galamian et se mérite le prestigieux prix Fritz Kreisler de l'école. En 1977, il obtient le premier prix au Concours national de la SRC pour les jeunes interprètes; il remporte la compétition Sibelius Violin à Helsinki la même année; il est gagnant de la compétition Marguerite Long-Jacques Thibault à Paris en 1975, et il décroche une médaille d'argent au concours Vaclav Huml à Zagreb en 1979 et au concours Paganini à Gênes, en 1982.

En 1975, Djokic devient professeur au département de musique de l'Université Dalhousie. Il est nommé professeur de violon, dirige l'orchestre de chambre et se charge des cours d'orchestre et de musique de chambre.

Chambriste

Avec le pianiste William Tritt et le violoncelliste William Valleau, Philippe Djokic forme le Trio Dalart qui, de 1976 à 1982, donne des concerts, fait des émissions pour la SRC et remporte en 1978 le prix de la fondation Chalmers (Fonds Chalmers). Le trio crée Where there is no other (only we) de Steve Tittle en 1976 et Metamorphose de Clifford Ford en 1977.

Djokic est actif comme chambriste. Il joue régulièrement dans le duo Djokic-Stodola avec sa femme, la pianiste Lynn Stodola et avec sa fille, la violoncelliste Denise Djokic ainsi que son fils, le violoniste et finaliste du Great Canadian Dream, Mark Djokic. Le duo Djokic-Stodola a été le premier à interpréter la Sonate 1985 d'Oskar Morawetz (Saint Lawrence Centre, Toronto, novembre 1985) et commande What finally matters most is grace (1987) de Steve Tittle. Le duo joue dans le cadre de festivals de musique internationaux et fait une tournée en Europe et en Amérique du Nord; il inaugure le Festival international de musique de chambre d'Ottawa en 1994 et continue à jouer dans cette ville chaque année. Le duo joue aussi régulièrement lors des Juneau Jazz et Classic Festivals à Juneau, en Alaska. En famille, les Djokic jouent dans les séries de la Cecilia Society à Halifax et lors du Indian River Festival (Î.-P.-É) et du Festival d'Ottawa. En 2004, Philippe et Denise Djokic jouent à Cologne, en Allemagne. Philippe joue souvent avec son frère Pierre, violoncelliste.

Soliste

Djokic joue en soliste au Wigmore Hall de Londres de même qu'avec des orchestres européens et américains; il joue régulièrement lors des Festivals Anchorage et Sitka en Alaska et dans le cadre du Park City International Chamber Music Festival à Utah. Il se produit également lors du Festival de musique de Dubrovnik en Yougoslavie. Il est violon solo du Symphony Nova Scotia de 1984 à 1987 et violon solo invité avec le Toronto Symphony en 1987 dans le cadre de sa tournée dans le nord du Canada. Au Canada, il est le soliste invité du Toronto Symphony, de l'Orchestre symphonique de Montréal, de l'Orchestre symphonique de Québec et du Symphony Nova Scotia. En 1992, son enregistrement Concerto pour violon de Delius avec le Symphony Nova Scotia (SMCD 5134) s'est mérité un cinq étoiles de Music Magazine et a été acclamé à l'échelle internationale.

Djokic enseigne au camp d'été musical du Domaine Forget de Québec. Il joue sur un violon Guarnerius fabriqué en 1740.

Discographie

Ford Metamorphose, Mendelssohn Trio avec piano op. 66 : Trio Dalart; 1981; RCI-551.

Tittle What finally matters most is grace : Stodola p; 1987; Association des compositeurs canadiens de l'Atlantique ACCA-1987.