Don d'un milliard de dollars

Don d'un milliard de dollars, Il s'agit de la première tentative globale du gouvernement canadien en vue de contribuer au financement de l'effort de guerre de la Grande-Bretagne pendant la DEUXIÈME GUERRE MONDIALE.

Don d'un milliard de dollars, Il s'agit de la première tentative globale du gouvernement canadien en vue de contribuer au financement de l'effort de guerre de la Grande-Bretagne pendant la Deuxième Guerre mondiale. La production de guerre canadienne et la prospérité qui en découle dépendent des commandes de la Grande-Bretagne, mais celle-ci manque de réserves d'or et de dollars. Par conséquent, dans un geste d'une générosité sans précédent, le Canada fait don à son allié de « munitions de guerre » d'une valeur de un milliard de dollars. Annoncé en janvier 1942 et assorti d'un prêt sans intérêt de 700 millions de dollars et d'autres formes d'aide, ce don devait s'échelonner sur environ 15 mois. En réalité, il était épuisé avant la fin de l'année.

L'accent mis sur la valeur monétaire du don plutôt que sur les biens produits et fournis en déforme l'image aux yeux de la population. D'où son impopularité politique, surtout au Québec, où on le présente comme un tribut payé à « la perfide Albion ». Toutefois, il constitue une illustration saisissante de la contribution matérielle du Canada à la cause des Alliés. Il est suivi en mai 1943 de l'aide mutuelle.