Douglas, sir Howard

Sir Howard Douglas, soldat, écrivain et administrateur colonial (Gosport, Angl., 23 janv. 1776 -- Tunbridge Wells, Angl., 9 nov. 1861).

Douglas, sir Howard

Sir Howard Douglas, soldat, écrivain et administrateur colonial (Gosport, Angl., 23 janv. 1776 -- Tunbridge Wells, Angl., 9 nov. 1861). Fils d'un officier de marine, Douglas termine ses études militaires à temps pour participer aux combats pendant la guerre de la Révolution française et les guerres napoléoniennes au Canada, en Espagne et en Hollande. Promu major-général en 1821, il est nommé lieutenant-gouverneur et commandant en chef du Nouveau-Brunswick, fonctions qu'il exerce du 27 mars 1823 au 19 février 1831.

Pendant cette période qui précède les troubles politiques, il gouverne efficacement et devient le « plus populaire » des gouverneurs impériaux. Il préside à des changements administratifs, militaires et culturels à une époque de croissance rapide. Comme on peut s'y attendre de la part d'un écrivain, membre de la Royal Society par surcroît, sa plus grande réalisation est l'amélioration du King's College (U. du Nouveau-Brunswick), dont il est chancelier. L'université continue de nos jours à décerner un prix annuel, la Douglas Gold Medal. Sur le plan militaire, les querelles frontalières entre le Maine et le Nouveau-Brunswick l'incitent à encourager le renforcement d'une milice locale active, laquelle compte plus de 15 000 membres en 1831. Il a moins toutefois de succès dans ses querelles au sujet de la liste civile et dans ses litiges avec le commissaire des terres de la Couronne, Thomas BAILLIE. Douglas retourne en Angleterre en 1831, où il se fait le défenseur des colonies de l'Amérique du Nord britannique, préconisant un traitement préférentiel à leur endroit sur le marché britannique.