Drew, George Alexander

En 1948, il se lance en politique fédérale comme de chef du parti, mais ne réussit pas, en deux élections, à inquiéter sérieusement les libéraux au pouvoir. Il démissionne de son poste de leader du parti en 1956.

George Drew
George Drew a été le premier ministre de l'Ontario de 1943 \u00e0 1948 (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-11578).

Drew, George Alexander

 George Alexander Drew, avocat, homme politique, premier ministre de l'Ontario de 1943 à 1948 (Guelph, Ont., 7 mai 1894 -- Toronto, 4 janv. 1973). Remis d'une grave blessure subie au cours de la Première Guerre mondiale, il s'inscrit à Osgoode Hall. Admis au barreau en 1920, il pratique le droit à Guelph, dont il devient le maire en 1925. Il est nommé juge en chef de la Cour suprême de l'Ontario en 1929 et, en 1931, premier président de la Commission des valeurs mobilières de la province. Fervent partisan des conservateurs, il est élu, en 1938, chef du Parti ontarien qu'il mène à la victoire en 1943. Il cumule les fonctions de premier ministre et de ministre de l'Éducation, et inaugure une dynastie qui dirige l'Ontario jusque dans les années 80.

En 1948, il se lance en politique fédérale comme de chef du parti, mais ne réussit pas, en deux élections, à inquiéter sérieusement les libéraux au pouvoir. Il démissionne de son poste de leader du parti en 1956. Il est nommé haut commissaire du Canada à Londres en 1957, dernier honneur d'une carrière publique digne de mention. Bon orateur, combatif et d'allure aristocratique, Drew n'a cependant jamais été à l'aise dans le tohu-bohu de la politique. Ses adversaires le traitent de réactionnaire, mais ses réalisations en tant que de premier ministre démentent cette réputation.


Lecture supplémentaire

  • Jonathan Manthorpe, The Power & the Tories (1974).