Drumlin

Un drumlin est une colline aux formes douces, semiovoïde ou ellipsoïde, formée sous les GLACIERS du quaternaire. Les drumlins (du gaélique « druim » signifiant « colline ») sont tout d'abord décrits en Irlande.

Drumlin

Un drumlin est une colline aux formes douces, semiovoïde ou ellipsoïde, formée sous les GLACIERS du quaternaire. Les drumlins (du gaélique « druim » signifiant « colline ») sont tout d'abord décrits en Irlande. Ils sont parallèles au sens de l'écoulement glaciaire, l'amont (versant abrupt) faisant face au glacier et l'aval (versant doux) étant orienté de l'autre côté. Les drumlins peuvent atteindre une hauteur de 50 m et s'étendre sur plusieurs kilomètres. Le rapport moyen entre la longueur et la largeur est de 2 ou 3 sur 1. Les drumlins très allongés sont souvent appelés drumlinoïdes. On trouve les drumlins dans de vastes champs ou essaims, en amont des MORAINES frontales d'Europe et d'Amérique du Nord. On retrouve des essaims de plusieurs milliers de drumlins en Nouvelle-Écosse, dans le sud de l'Ontario, dans la plaine de la Thelon dans les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut. Il en existe de plus petits groupes dans la plupart des autres provinces.

Les drumlins peuvent être constitués de couches de till (sédiment glaciaire), à l'intérieur desquelles les clastes ont tendance à s'orienter selon l'allongement du drumlin et dans la direction du glissement glaciaire. Un grand nombre de drumlins contiennent des noyaux de sable stratifié, de blocs ou de rocs. Les drumlins rocheux sont des affleurements de roche, polis sans doute par l'action de la glace, en forme de drumlin.

L'origine des drumlins soulève encore des controverses parmi les scientifiques. De nombreux experts considèrent qu'ils sont formés par des dépôts sous-glaciaires (la dilatance du till, les crevasses sous-glaciaires, le soulèvement par le gel, le déplacement hélicoïdales des glaces ou la perte d'eau des tills saturés) ou par d'autres processus donnant naissance à des buttes, qui auraient ensuite grossi par le placage successif de couches de till que l'avancée glaciaire aurait profilées.

Depuis le début des années 1980, John Shaw, de l'Université de l'Alberta a remarqué que les drumlins sont parfois fusiformes ou paraboliques et très souvent composés de sable et de graviers. Il propose donc une origine fluvio-glaciaire : les drumlins seraient formés par la déposition de matériaux dans des cavités entaillées à la base glaciaire par un important débit d'eaux de fonte sous-glaciaires. Cette origine a été proposée pour de nombreux champs de drumlins au Canada et ailleurs. D'anciennes voies d'écoulement liées à d'importants débits d'eaux de fonte tardiglaciaires ont été identifiées en association avec des champs de drumlins, dont une qui s'étend sur presque toute la longueur de la frontière entre l'Alberta et la Saskatchewan, du champ de drumlins du lac Livingstone dans le nord de la Saskatchewan à la rivière Milk, en Alberta.

Voir aussi GLACIATION.