Ducharme, Charles-Joseph

Charles-Joseph Ducharme. Professeur (Lachine [Montréal], 10 janvier 1786 - Sainte-Thérèse-de-Blainville, auj. Sainte-Thérèse, près Montréal, 25 mars 1853). Il fit des études musicales au séminaire de Québec durant son cours classique et sa théologie.

Ducharme, Charles-Joseph

Charles-Joseph Ducharme. Professeur (Lachine [Montréal], 10 janvier 1786 - Sainte-Thérèse-de-Blainville, auj. Sainte-Thérèse, près Montréal, 25 mars 1853). Il fit des études musicales au séminaire de Québec durant son cours classique et sa théologie. Ordonné prêtre en 1814, il fut vicaire à Saint-Laurent, Montréal (1814-16), puis curé de Sainte-Thérèse (1816-49). En 1825, il réunit six enfants dans son presbytère et fonda ce qui devint le Collège jaune (1834) puis le séminaire de Sainte-Thérèse (1840) et, plus tard, le cégep Lionel-Groulx. Il avait pour la musique un goût prononcé, possédait une voix agréable et des connaissances suffisantes. Selon son biographe, l'abbé P. Dagenais, « M. Ducharme aimait à encourager tous les talents; ses courts loisirs, il les consacrait à l'enseignement de la musique et, ainsi, sous forme de passe-temps, il eut le talent et le bonheur de former plusieurs habiles musiciens » (cité par F. Élie dans La Famille Casavant, Montréal 1914). C'est lui qui initia Joseph Casavant à la facture d'orgues et l'encouragea à construire son premier instrument en 1840. À la même époque, l'abbé Ducharme enseigna aussi à Damis Paul, à Louis Mitchell et fort probablement à Joseph Lajeunesse et Augustin Lavallée. La Fondation Charles-Joseph-Ducharme, incorporée en 1990, fut créée par le cégep Lionel-Groulx dans le but d'accorder des bourses aux étudiants et de soutenir la recherche pédagogique. Le boulevard Ducharme, à Sainte-Thérèse, a été nommé en son honneur.


Lecture supplémentaire

  • Dictionnaire biographique du clergé canadien-francais, vol 1 (Montreal 1910)

    DCB, vol 8