Duncan, Chester

Chester (Thomas Alexander Winchester) Duncan. Professeur (littérature), pianiste, critique, compositeur (Strasbourg, nord de Regina, 4 mai 1913 - Winnipeg, 31 mars 2002). A.T.C.M. 1930, B.A. (Manitoba) 1934, M.A. (ibid.) 1939.

Duncan, Chester

Chester (Thomas Alexander Winchester) Duncan. Professeur (littérature), pianiste, critique, compositeur (Strasbourg, nord de Regina, 4 mai 1913 - Winnipeg, 31 mars 2002). A.T.C.M. 1930, B.A. (Manitoba) 1934, M.A. (ibid.) 1939. Il suit des cours particuliers de piano à Winnipeg avec Beryl Ferguson et se consacre à l'étude de la littérature (1930-1934, 1935-1939) à l'Université du Manitoba et (1945-1946) à l'Université de Toronto, se spécialisant dans la poésie anglaise du 20e siècle. Il enseigne le piano de 1936 à 1942. Duncan atteint à un rare degré d'excellence, en musique comme en littérature, et parvient fréquemment à concilier ces deux domaines.

Professeur émérite de l'Université du Manitoba, il y dispense pendant 35 ans (1943-1978) des cours d'anglais où il manifeste beaucoup d'esprit et une grande courtoisie. Parmi ses étudiants, nommons l'acteur Douglas Rain et le directeur de théâtre John Hirsch. La réputation de Duncan s'étend à l'échelle nationale à la suite de ses commentaires incisifs - le plus souvent sur la musique - à la radio de la SRC (« Critically Speaking », 1950-1963; « Sharp, Flat and Natural », 1954; « Listening with Duncan », 1958-1961; « Duncan's Diary », 1961-1963; une série de causeries en 1952, et des émissions spéciales sur la poésie de Yeats, Eliot et Auden pour la série « CBC Wednesday Night » en 1959; des émissions sur la musique et la correspondance de Brahms et Schumann, en 1962; trois récitals-causeries sur « le jazz et le compositeur moderne », en 1966, au cours desquels il exécute la Sonate de Constant Lambert et la partie de piano de Contrastes de Bartók; et l'émission spéciale « Some Canadian Poets with Music » en 1972, dans le cadre de la série « CBC Tuesday Night »). Des extraits de ces centaines d'émissions radiophoniques sont regroupés dans son livre Wanna Fight, Kid? (Winnipeg 1975). Bryon Johnsen en lit des passages sur six cassettes enregistrées par le ministère de l'Éducation du Manitoba.

Duncan se produit comme chambriste (pianiste du Hidy Trio, 1961-1968; en duo, à l'occasion, avec entre autres le violoniste Frederick Grinke, le violoncelliste Martin Hoherman, le flûtiste Dirk Keetbaas, le violoncelliste Lorne Munroe et son propre fils, le pianiste Laurie Duncan) et accompagnateur de chanteurs - fréquemment avec Orville Derraugh et Joan Maxwell et quelquefois avec Belva Boroditsky, Uta Graf, Frances James et Peter van Ginkel, pour ne nommer qu'eux. Il enregistre pour la SRC aux côtés de Marta Hidy et Joan Maxwell. Il donne aussi des récitals en public et à la radio et est souvent soliste de l'Orchestre de la SRC à Winnipeg, dans des oeuvres comme le Concerto pour piano et cordes de Howard Ferguson (deux fois), le Concertino d'Alec Rowley (deux fois), le Concerto Leggiero de George Dyson (en première nord-américaine), Les Quatre tempéraments de Hindemith (deux fois), la Sinfonia Concertante de William Walton (deux fois), le Concerto n<sup>o</sup> 2 de Gordon Jacob (première nord-américaine, suivie d'une deuxième exécution), la Rhapsody n<sup>o</sup> 3 d'E.J. Moeran (trois fois) et le Concerto en fa de Gershwin (deux fois). Vers la fin des années 1940, il est aussi soliste dans les Variations symphoniques de Franck lors des diverses présentations d'Allegory, ballet de Gweneth Lloyd, par le Ballet royal de Winnipeg. En 1989, il enregistre sur cassette, avec son fils Laurie, Passacaglia and Fugue d'Eckhardt-Gramatté et Le Sacre du Printemps de Stravinsky (Canzona CT-89004), qui est diffusé à Mostly Music de la SRC en 1994. Ils collaborent pour un CD hors commerce de chansons de Chester Duncan en 2001.

Comme compositeur, Duncan se consacre surtout au chant en combinant ses connaissances en littérature et en musique. Il met en musique quelque 200 oeuvres, de James Reaney, Miriam Waddington, Leonard Cohen, Dorothy Livesay et d'autres poètes canadiens, ainsi que des poèmes de W.H. Auden, Hilaire Belloc et A.E. Houseman. Ses compositions - notamment sa musique de scène et ses mélodies pour The Ascent of F6 et For the Time Being d'Auden - sont exécutées en public à Winnipeg. For the Time Being est en outre radiodiffusée par la SRC en 1965. Le 28 janvier 1973, l'école de musique de l'Université du Manitoba présente un récital rétrospectif de ses mélodies. En 1983, 65 de celles-ci sont enregistrées avec le ténor Orville Derraugh (enregistrement hors commerce, deux cassettes disponibles pour écoute sur place dans les bibliothèques du Centre de musique canadienne). My Loving Days (2001, Julie Biggs) comprend des chansons de Pleasant Plain de Duncan.

Même retraité, Duncan ne cesse de composer activement. Il produit 75 nouveaux chants, dont 15 sur des paroles de Robert Herrick, et donne à For the Time Being d'Auden les proportions d'un oratorio de deux heures. Il continue à enseigner la musique et la poésie et à participer comme juge à divers festivals canadiens.

Duncan signe des articles traitant de musique dans Saturday Night, Dalhousie Review, Tamarack Review, Canadian Music Journal, Canadian Forum et Northern Review ainsi que des notes-programme pour l'Orchestre symphonique de Winnipeg. Il est compositeur agréé du Centre de musique canadienne et membre à vie de l'Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA). Sa femme Ada (née Edith Margaret Elwick), membre pendant 35 ans du Choeur philharmonique de Winnipeg, est une pianiste et une organiste de talent.

Voir aussi Laurie Matthew Duncan, son fils.

Écrits
« Is the sound still there if no one hears it? », CanComp(mars 1976).

« The survival of a Manitoba composer », Manitoba Music Educator (nov. 1980).

Bibliographie
Richard GARLICK, « Duncan true Renaissance man », Tribune (Winnipeg, 6 janv. 1979).

« Notes of a song composer : an interview with Chester Duncan », Border Crossings , V (aut. 1986).

Tony DAVIS, « Family tradition », Winnipeg Free Press(31 mars 1990).

Barbara DANN et John REID, « Chester and Laurie Duncan become first father-son associate composers of CMC », Prairie Sounds (print. 1994).

Allison LAWLOR, « He cut a swath through both the literary and music worlds », Globe and Mail (20 mai 2002).

COMPOSITIONS

Scène

Musique de scène pour Hassan (James Elroy Flecker), 1944; Coriolanus (Shakespeare), 1950; Elizabeth the Queen (Maxwell Anderson), 1954; Troilus and Cressida (Shakespeare), 1956.

Musique de scène et chansons pour The Ascent of F6 (Auden, Isherwood), 1945-1950; Pleasant Plain (Margaret Stobie), 1952; The Winter's Tale (Shakespeare), 1953; For the Time Being (Auden), 1946-1965; Will Shakespeare (Clemence Dane), 1949; Wozzeck (Büchner), 1962.

Piano

Entertainment (suite en 5 mvts) : 1946; ms.

The Bridge, musique de film : 1951; ms.

Œuvres diverses

Voix

Rhymes (limericks) : 1966; mezzo (bar); ms.

« Bed Time Prayer » (anon) : 1971; mezzo; ms.

Five Songs to Words of W.H. Auden : 1972-1981; mezzo (bar); ms

« Exchanges » (Ernest Dowson) : 1974; tén; ms.

« Night Herding Song » (chanson de cowboy) : 1979; v; Kappa 1981.

Sarum Primer : 1980; v élevée, p (org); ms.

« Longing » (Arnold) : 1982; v élevée; Leslie 1989.

Recueils de chansons : A.E. Housman Songs (1937-1963), Auden Songs (1940-1972), Canadian Songs (1944-1971), Hilaire Belloc Songs (1974).

Mises en musique de poèmes de Shelley, Herrick, Livesay, Birney, D.H. Lawrence, etc.; arr de chansons folkloriques américaines, australiennes, canadiennes et écossaises.

Choeur

Then and Now (Yeats) : 1969; sop à l'unisson (« Then »), SSA (« Now »); Waterloo 1974.

« Nunc dimittis » : 1970; ch garçons et hommes; ms.

Choral Suite (L. Carroll, Blake, Clough) : 1974; SATB, p; ms.

« Beautiful » (M.K. Hood) : 1980; ch à l'unisson, p; Kappa 1981.

Destinations : A Choral Suite (W. Scott, Auden, Yeats) : 1980; SATB, p; ms.


Lecture supplémentaire

  • Garlick, Richard. 'Duncan true Renaissance man,' Winnipeg Tribune, 6 Jan 1979

    'Notes of a song composer: an interview with Chester Duncan,' Border Crossings, vol 5, Fall 1986

    Davis, Tony. 'Family tradition,' Winnipeg Free Press, 31 Mar 1990

    Dann, Barbara and Reid, John. 'Chester and Laurie Duncan become first father-son associate composers of CMC,' Prairie Sounds, spring 1994

    Lawlor, Allison. 'He cut a swath through both the literary and music worlds,' Globe and Mail, 20 May 2002