Earle Moss

Earle (Roderick) Moss. Professeur, pianiste (Toronto, 11 avril 1921 - 19 mars 2003). L.T.C.M. 1944.

Earle (Roderick) Moss. Professeur, pianiste (Toronto, 11 avril 1921 - 19 mars 2003). L.T.C.M. 1944. Il étudie le piano au Toronto Conservatory of music (Conservatoire royal de musique) avec son père, Cyril, et, après une brève carrière de gérant de banque, avec Ernest Seitz et Béla Böszörmenyi-Nagy, et les matières théoriques avec Healey Willan et Charles Peaker. Il étudie également le piano avec Soulima Stravinsky à la Music Academy of the West (Santa Barbara, 1951) et avec Gerald Moore (étés 1958, 1959). Partisan des principes de Leschetizky (auxquels il s'initie auprès de G.D. Atkinson et d'Ernest Seitz), il commence à enseigner au Toronto Conservatory of Music en 1946, notamment à Walter Buczynski, Arthur Crighton, Barry Gosse, Douglas Haas, Angela Hewitt, Daryl Irvine, Bruce Mather et Brock McElheran. En 1950, il devient coordonnateur des manuels d'études progressives de piano du Royal Conservatory of Music of Toronto. Il écrit également Handbook for Technique (Oakville 1966). Avec Weldon Kilburn et Boris Roubakine, il est conseiller pour la sélection et l'évaluation du contenu du recueil 14 Piano Pieces by Canadian Composers (Harris 1955). Il devient directeur musical à l'église unie de Forest Hill en 1957. Moss est le fondateur (1958), mécène et premier juré canadien du festival de musique des Bahamas, évaluant lui-même pendant quatre ans et nommant par la suite des juges canadiens. Actif comme accompagnateur (1948-1965), il joue avec les chanteurs Maureen Forrester, Frances James et Jon Vickers, les instrumentistes à cordes Eugene Kash, Mischa Mischakoff et Elie Spivak et d'autres interprètes.

Carrière de 1975 à 2003

Il représente le Canada à l'American (Tobias) Matthay Association de 1975 à 1990, donnant des récitals et animant des classes de maître aux universités de Dayton (Ohio), Maryland, Pittsburgh et San Jose, et il est le premier pianiste canadien à être délégué à Hong Kong, Kowloon et Shatin par le Royal Conservatory of Music of Toronto afin d'y donner des récitals, des classes de maître et des conférences (1985-1987). En 1989, il expose ses idées sur la pédagogie dans More Than Teaching, publié chez Thompson. Moss devient directeur titulaire de la section des études pianistiques, il donne des conférences sur ce sujet et est premier juré au Royal Conservatory of Music de Toronto. À la fin des années 1990, il donne également des cours particuliers. Il joue en première canadienne des œuvres de Samuel Barber (Sonate pour piano), Bartók (Sonate pour deux pianos et percussion avec le pianiste Gerald Rutledge et les percussionnistes Harry Nicholson et Thomas Burry, Improvisations op. 14), Dutilleux (Sonate pour piano), Ravel (Collage) et d'autres. Godfrey Ridout et Eugene Hill lui dédient respectivement Three Preludes on Scottish Themes pour orgue et l'anthem « O God of Earth ».

Voir aussi DISCOGRAPHIE de Frances James.

Bibliographie

Peter Kristian MOSE, « Earle Moss teaches with zest and inspiration », Clavier, XXXIV, n<sup>o</sup> 8 (1995).

« Moss, Earle », Globe and Mail (20 mars 2003).


Lecture supplémentaire

  • Mose, Peter Kristian. "Earle Moss teaches with zest and inspiration," Clavier, vol 34 no 8, 1995

    "Moss, Earle," Globe and Mail, 20 Mar 2003