Woolley, Édouard

Édouard (Joseph) Woolley. Ténor, professeur, comédien, compositeur (Port-au-Prince, Haïti, 31 mars 1916, naturalisé canadien 1958 - Miami, Fl., 22 décembre 1991). D.Mus. (Montréal) 1947.

Woolley, Édouard

Édouard (Joseph) Woolley. Ténor, professeur, comédien, compositeur (Port-au-Prince, Haïti, 31 mars 1916, naturalisé canadien 1958 - Miami, Fl., 22 décembre 1991). D.Mus. (Montréal) 1947. Il étudia l'art vocal dans sa ville natale avec Élisabeth de Pesquidoux-Mahy et Henriette Perret-Duplessis, la mise en scène avec Raoul Nargys, le répertoire allemand avec Werner Jaegerhuber, le piano et l'harmonie avec Carmen Brouard. Il fut m. c. avant de venir à Montréal en 1938. Il y poursuivit ses études vocales avec Salvator Issaurel (1938-44), ouvrant son propre Studio d'art lyrique en 1942 où il accueillit de nombreux élèves dont Joseph Rouleau et André Turp. Au Cons. national de Montréal, il étudia l'orgue avec Eugène Lapierre et le piano avec Edmond Trudel. Il fit ses débuts à l'opérette dans Ciboulette de Hahn aux Variétés lyriques en 1942 et tint plusieurs rôles durant cinq saisons, notamment dans Le Voyage en Chine de Bazin et Les Trois Valses d'Oscar Straus. Il participa aussi à plusieurs émissions de la SRC, comme chanteur ou comédien. À la scène et au cinéma ainsi qu'à la télévision, il joua plusieurs rôles de soutien. Woolley fut le fondateur et dir. artistique de l'Opéra national du Québec (1948-52) et dir. du Cons. national (1971-75). Il fut prof. d'histoire de l'art au cégep du Vieux-Montréal de 1967 à 1981, année où il prit sa retraite. Sa thèse de doctorat avait pour titre « La Phonétique appliquée à l'art du chant ». Comme compositeur, on lui doit quelques messes à trois et à quatre voix, des mélodies ainsi que des oeuvres instrumentales dont Sous les palmiers (v. 1958), une suite pour violon et piano. Un mouvement, Mazoumbèl (révisé 1979), fut exécuté à Montréal en 1979 lors d'un concert de musique haïtienne.