Elektra Women's Choir

Elektra Women's Choir. Chœur de voix de 40 à 50 femmes fondé à Vancouver en 1987 par Diane Loomer et Morna Edmundson (née Russell), codirectrices. Eric Hominick puis Stephen Smith en furent les accompagnateurs.

Elektra Women's Choir

Elektra Women's Choir. Chœur de voix de 40 à 50 femmes fondé à Vancouver en 1987 par Diane Loomer et Morna Edmundson (née Russell), codirectrices. Eric Hominick puis Stephen Smith en furent les accompagnateurs.

Représentations
L'excellente réputation de l'Elektra Women's Choir tient non seulement à la programmation innovatrice de sa série annuelle de concerts à Vancouver, mais aussi aux succès remportés à des concours nationaux et internationaux. Le chœur remporte, en 1988, 1990, 1992 et 2004, la première place dans la catégorie chœur à voix égales aux Concours radiophoniques de la SRC. En 1989, il est finaliste au concours international « Let the Peoples Sing ». En 1990, il se classe premier dans la catégorie des chœurs adultes à l'International Choral Kathaumixw. Il remporte la première place dans la catégorie de la musique contemporaine au concours de la SRC en 1992 et, la même année, il reçoit le prix de la meilleure interprétation d'une œuvre canadienne. De plus, Elektra se produit avec l'Orchestre symphonique de Vancouver, l'Orchestre de la SRC à Vancouver et à différents festivals choraux internationaux, notamment au quatrième World Symposium on Choral Music à Sydney, en Australie (1996); au festival de femmes AmericaFest (2001); au congrès national de l'American Choral Directors Association, dans le cadre duquel il se produit à Carnegie Hall et à l'Avery Fisher Hall en 2003; et au festival choral international Festival 500, à Terre-Neuve-et-Labrador (2007). Le chœur a effectué des tournées en Australie et en Nouvelle-Zélande (1996), en Belgique (2006) et à Terre-Neuve-et-Labrador (2007).

Répertoire et enregistrements

Le chœur a un répertoire très étendu, mais axé principalement sur des œuvres du XXe  siècle, des œuvres canadiennes et, en particulier, des œuvres écrites pour les femmes. Plusieurs compositeurs écrivent ou arrangent des mélodies pour l'ensemble, dont Ramona Luengen, Salve Regina (1987), Stabat Mater (première représentation le 17 nov. 1995, avec Judith Forst et l'Orchestre de la SRC à Vancouver sous la direction de Mario Bernardi ), Celebremus (1997); Diane Loomer, arrangeuse, Away From the Roll of the Sea (1989, chanson composée par Allistair MacGillivray); Keith Hamel, Salem, 1692 (première représentation le 6 nov. 1993), David MacIntyre, Communion (1995), Javier Busto, Cantus Marianus (2003), Jeffrey Ryan, Epitaph (2004) et and Elegy for Miss Covington (2007). Elektra présente également des premières d'œuvres de Violet Archer (The Mater Admirabilis Chapel, première canadienne en 1991) et de Malcolm Forsyth (Northern Journey, le 16 mai 1999). Le groupe produit plusieurs enregistrements et, en 1994, il est le premier chœur de femmes à être sélectionné pour un prix Juno.

Programmes communautaires
Conformément à son mandat, l'Elektra Women's Choir organise différents programmes axés sur la musique de chœur pour femmes. En 1997, il établit le festival intitulé Tapestry: A Celebration of Women's Choirs et en 2009, offre du mentorat en chant à des jeunes filles d'écoles secondaires. Les autres programmes comprennent du mentorat en direction ainsi que des ateliers de chœur et de composition.

Discographie

Elektra Women's Choir : Loomer et Edmundson dir; 1992; 9202 C Skylark.

Classic Elektra : Loomer et Edmundson dir; 1994; 9402 CD Skylark.

A Ceremony of Carols : Loomer et Edmonton dir; 1997; 9703CD Skylark.

From the Heart : Loomer et Edmundson dir; 1997; 9602 CD Skylark.

Josef Rheinberger : Missa et Hymni : Loomer et Edmundson dir; 1999; CV 83.145 Carus-Verlag.

Legacy : Loomer et Edmundson dir; 2000; CMCCD-6800 Centredisques.

Child of Grace : Edmundson dir; 2003; SKY0301 Skylark.

Sacred Places : Edmundson et Loomer dir; 2006; SKY0602 Skylark