Eliasen, Mikael

Mikael Eliasen. Pianiste, accompagnateur, professeur, administrateur (Copenhague, 3 décembre 1944, naturalisé canadien 1972). L.Mus. (Montréal) 1966. Dans sa jeunesse, il étudia la composition à Copenhague avec Svend Eric Tarp et Jörgen Jersild.
Mikael Eliasen. Pianiste, accompagnateur, professeur, administrateur (Copenhague, 3 décembre 1944, naturalisé canadien 1972). L.Mus. (Montréal) 1966. Dans sa jeunesse, il étudia la composition à Copenhague avec Svend Eric Tarp et Jörgen Jersild.


Eliasen, Mikael

Mikael Eliasen. Pianiste, accompagnateur, professeur, administrateur (Copenhague, 3 décembre 1944, naturalisé canadien 1972). L.Mus. (Montréal) 1966. Dans sa jeunesse, il étudia la composition à Copenhague avec Svend Eric Tarp et Jörgen Jersild. Plusieurs de ses oeuvres furent présentées sur les ondes de la radio d'État danoise et à la SIMC, notamment un quatuor à cordes, des morceaux pour piano et des mélodies. Établi à Montréal en 1963, il étudia le piano avec Charles Reiner à l'Université McGill et accompagna les chanteurs de l'Atelier d'opéra de McGill. Grâce à des bourses et à une subvention de la Société autrichienne de Montréal, il fit des études à Vienne de 1966 à 1970, avec Dieter Weber (piano) et Erik Werba (accompagnement). Sa première tournée, avec John Boyden, subventionnée par le CAC, le conduisit au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Union soviétique, après quoi il continua des études spécialisées en accompagnement de lieder auprès d'Eugenia Ludwig-Besalla, à Vienne. Il se fixa à New York en 1973 et commença dès lors à effectuer d'innombrables tournées en Europe, en Amérique du Nord, en Asie, en Australie, en Israël et en Union soviétique, en compagnie d'interprètes tels qu'Elly Ameling, Tom Krause, Edith Mathis, Johanna Meier, Robert Merrill, Joan Patenaude-Yarnell, Florence Quivar, Michael Schade, Michal Shamir, John Shirley-Quirk, Theodor Uppman, Sarah Walker et Mira Zakai. Il a enregistré à maintes reprises pour la SRC, la radio d'Hilversum, la radio d'État polonaise, la radio irlandaise et Kol Israel, et participé à de nombreux festivals d'été, dont Festival Ottawa, le Wolf Trap, et le Wexford Festival en Irlande. Ses enregistrements incluent des exécutions en compagnie du baryton John Boyden (1969, CBC SM-88 et Ace of Diamonds SDD-2158), des chanteuses Joan Patenaude-Yarnell (1977, Mus. H. Soc. MHS-3433; 1978, Mus. H. Soc. MSH-3770) et Rut Rex (1976, EMI Electrola F-666-448), et du flûtiste Sato Moughalian (1988, Mus. H. Soc. MHS-912140 et Mus. H. Soc. 512140-CD). Son jeu allie les qualités d'un partenaire sensible à la personnalité d'un soliste. Au début des années 1980, Eliasen commença à donner des classes de maître en accompagnement et en littérature lyrique et vocale, notamment au Centre de musique de Jérusalem en Israël, au San Francisco Opera Center et à l'Atelier de théâtre de l'Opéra national à Prague, ainsi que dans de nombreux établissements d'enseignement tels que la Manhattan School of Music, l'Université de Brisbane en Australie et l'Université de Séoul en Corée. Il a en outre été plus d'une fois membre de jurys, notamment de la Gina Bachauer International Piano Competition et du Bruce Yarnell Memorial Award. Il fut nommé en 1986 dir. artistique du European Centre for Opera and Vocal Art (ECOV), une école d'opéra internationale d'été établie en Belgique. L'année suivante, il commença à enseigner au Curtis Institute de Philadelphie où il devint chef du dépt d'opéra en 1989.


//