Ensemble cantabile de Montréal

Ensemble cantabile de Montréal. Ensemble de musique de chambre vocale et compagnie de production spécialisée dans les paroles et le répertoire français.

Ensemble cantabile de Montréal

Ensemble cantabile de Montréal. Ensemble de musique de chambre vocale et compagnie de production spécialisée dans les paroles et le répertoire français. Formé en 1974 du soprano Céline Dussault, du mezzo-soprano Gabrielle Lavigne (remplacée par Paule Verschelden en 1976), du ténor Paul Trépanier et du baryton Bruno Laplante qui a réuni le groupe, l'Ensemble cantabile de Montréal donne sa première représentation le 11 août 1974 au Centre d'arts d'Orford. Bien qu'au départ l'Ensemble présente un répertoire d'extraits d'oratorios, d'opéras, de cantates et des mélodies, pour duos, trios et quatuors, il finit par favoriser la présentation d'œuvres complètes d'opéras bouffes, d'opérettes et d'opéras-comiques en augmentant l'effectif selon les besoins.

L'Ensemble donne notamment au théâtre de la Poudrière de Montréal Le Docteur Miracle (Bizet), L'Enfant prodigue (Debussy), Rita (Donizetti) et A Hand of Bridge (Barber). À partir de 1981, l'Ensemble Cantabile se voit confier les tournées de l'Opéra de chambre du Québec fondé l'année précédente par le Ministère des Affaires culturelles du Québec (MACQ). Il effectue plusieurs tournées au Québec présentant notamment Monsieur Choufleuri restera chez lui et La Chatte métamorphosée en femme d'Offenbach, ainsi que Le Médecin malgré lui de Gounod. L'Ensemble cantabile participe à la tournée de cet opéra en France en 1982, suivie d'une deuxième tournée en 1985 de La Farce de maître Pierre Pathelin d'Henry Barraud. En 1985, après la présentation de L'Étoile de Chabrier, l'Ensemble diminue ses activités. Il recommence à réaliser des petites productions en 1988 avec Un soir à Vienne donné au Centre d'arts Orford et au Palais de la civilisation de l'île Notre-Dame à Montréal. Avec Janine Lachance au piano, il enregistre des œuvres de Bach, Fauré, Hahn, Rossini, Saint-Saëns et Schumann (1976, RCI 446).

En 1994, sous la direction artistique de Bruno Laplante, l'Ensemble cantabile de Montréal devient officiellement Le Nouveau Théâtre Musical (NTM). Basé à Québec, le NTM est principalement une compagnie de production consacrée à la promotion, à l'interprétation et à la publication d'œuvres du répertoire lyrique. Parmi les productions et publications mémorables figurent l'interprétation de l'opéra franco-canadien historique d'Ulric Voyer, L'Intendant Bigot, et les premières publications de la cantate Fernand et de La Liberté éclairant le monde de Gounod en 2004.

Bibliographie

Maryse ANGRIGNON SIROIS, « L'Ensemble cantabile et ses dix ans d'expérience », Aria, VII (été 1984).

Véronique ROBERT, « Bruno Laplante et ses gitans de l'opéra », L'Actualité, X (mars 1985).


Lecture supplémentaire

  • Angrignon Sirois, Maryse. 'L'Ensemble cantabile et ses dix ans d'expérience,' Aria, vol 7, Summer 1984

    Robert, Véronique. 'Bruno Laplante et ses gitans de l'opéra,' L'Actualité, vol 10, Mar 1985

Liens externes