Evanko, Edward | l'Encyclopédie Canadienne

article

Evanko, Edward

Edward (Daniel) Evanko. Ténor, comédien (Winnipeg, 19 octobre 1941). Il gagna le premier de nombreux trophées à la Manitoba (Winnipeg) Music Competition Festival à l'âge de 13 ans. Il étudia avec Herbert Belyea et Lucien Needham et chanta professionnellement pour la première fois au Rainbow Stage.

Evanko, Edward

Edward (Daniel) Evanko. Ténor, comédien (Winnipeg, 19 octobre 1941). Il gagna le premier de nombreux trophées à la Manitoba (Winnipeg) Music Competition Festival à l'âge de 13 ans. Il étudia avec Herbert Belyea et Lucien Needham et chanta professionnellement pour la première fois au Rainbow Stage. Après avoir obtenu un diplôme d'anglais à l'Université du Manitoba, il alla étudier le chant et le théâtre à l'Old Vic Theatre School de Bristol. En Angleterre, il étudia le chant avec Nell Moody et, pendant trois ans, fut membre des BBC Singers de Londres. Après avoir pris part à des opérettes de Gilbert et Sullivan au Festival de Stratford et au théâtre Her Majesty's de Londres, il accompagna en tournée l'English Opera Company dans sa présentation de Didon et Énée, chanta lors des premières britannique et européenne de Curlew River de Benjamin Britten et joua dans Guillaume Tell de Rossini, pour le Welsh National Opera. Au bout de six années à l'étranger, il revint au Canada pour se produire régulièrement à la télévision. En 1967, il devint la vedette de sa propre émission hebdomadaire sur les ondes de la SRC, « The Ed Evanko Show ». Un an plus tard, il tenait les premiers rôles dans Thirteen Clocks de Norman Campbell et Best of all Possible Worlds de Mavor Moore. Evanko reçut le Theatre World Award en 1969 pour ses débuts new-yorkais dans un des rôles principaux de Canterbury Tales. Ce fut le début d'une carrière à Broadway qui s'étendit sur deux décennies, au cours desquelles il interpréta les premiers rôles dans A Funny Thing Happened on the Way to the Forum, A Little Night Music, Follies et Sweeney Todd de Sondheim, dans Knickerbocker Holiday et Rex, ainsi que dans La Tragédie de Carmen de Peter Brook, entre autres. Pour des compagnies régionales en Amérique du Nord, il a chanté les rôles de Florestan, Don José, Tamino et Cavaradossi. Sa prestation dans Candide de Bernstein fut le grand événement de ses trois saisons au Festival de Stratford. Au cours des années 1980, il a chanté dans de nombreux oratorios, dont La Création de Haydn avec la Chorale Bach-Elgar de Hamilton, Ont.

Tout au long de sa carrière, Evanko s'est fait le représentant de son héritage ukrainien au Canada et aux États-Unis. Ses récitals de musique ukrainienne avec le bandouriste Peter Kosyk ont été acclamés. Il a été soliste invité avec le Cheremosh Dance Ensemble d'Edmonton, les Rusalka Dancers et le Koshetz Choir de Winnipeg, lors de la production de Tsymbaly par le Manitoba Theatre Centre et durant la plupart des grands festivals ukrainiens en Amérique du Nord. Parmi les enregistrements d'Evanko, on note ceux de Rex (1976, RCA ABLI-1683) et de Canterbury Tales (1969, Cap. SW-229), par les membres de ces productions, deux disques de chansons et d'airs ukrainiens, ainsi que deux disques solo de musique populaire, Ed Evanko (v. 1971, Decca DL-75238) et My Native Land (1983, Destiny BEL-83-2).

Lecture supplémentaire