Exégèse biblique

L'exégèse biblique consiste à examiner les origines, l'authenticité et l'interprétation des textes bibliques en recourant aux grandes méthodes critiques.
L'exégèse biblique consiste à examiner les origines, l'authenticité et l'interprétation des textes bibliques en recourant aux grandes méthodes critiques.


Exégèse biblique

L'exégèse biblique consiste à examiner les origines, l'authenticité et l'interprétation des textes bibliques en recourant aux grandes méthodes critiques. Cette discipline tire son origine de l'Europe du XVIIIe siècle, surtout de l'Allemagne, et tente d'expliquer par l'expérience historique profane des événements jusqu'alors considérés comme d'inspiration divine. Les autorités religieuses l'accueillent souvent avec méfiance en raison de son apparente remise en question de la nature inspirée et prophétique des révélations chrétiennes.

Le Canada n'a pas apporté de contribution importante à l'exégèse biblique, mais de nombreux adeptes l'enseignent dans les universités anglophones entre 1890 et 1930. Certains d'entre eux se heurtent à de graves problèmes avec leurs supérieurs. Par exemple, au Victoria College, dirigé par les méthodistes, les révérends George Coulson Workman (dans les années 1890) et George Jackson (entre 1910 et 1913) doivent affronter de vives résistances. Workman est congédié pour avoir remis en question l'opinion généralement répandue sur la prophétie messianique. Au cours des années 20, les universitaires qui expriment de telles idées à l'U. de Toronto font l'objet d'attaques publiques dans les quotidiens et ne peuvent compter sur l'appui de leurs supérieurs. En raison de cette situation, au Canada, l'exégèse biblique trouve davantage sa place dans le cadre de la LIBERTÉ D'ENSEIGNEMENT que dans celui de la théologie.


//