Fair, Jane

Jane Fair. Saxophoniste, compositrice, professeure (Guelph, Ont., 24 juillet 1948). B.A. (McGill) 1970. Une des premières femmes à faire carrière dans le jazz au Canada, elle a d'abord joué dans des salles de danse à Barrie, Ont.

Fair, Jane

Jane Fair. Saxophoniste, compositrice, professeure (Guelph, Ont., 24 juillet 1948). B.A. (McGill) 1970. Une des premières femmes à faire carrière dans le jazz au Canada, elle a d'abord joué dans des salles de danse à Barrie, Ont., avant de déménager à Montréal en 1966 pour étudier la littérature française à l'Université McGill. Elle commença à se produire en public en 1971 avec Richard Robinson au Jazz et Café à Val-David, Québec, et joua par la suite à Montréal avec des groupes de jazz moderne dirigés entre autres par Andrew Homzy, Peter Leitch, Guy Nadon et Claude Ranger. En 1976, elle se fixa à Toronto où elle a joué avec des ensembles aussi bien traditionnels (comme le Wee Big Band de Jim Galloway, les Swing Sisters et le Kansas City Local de Paul Grosney) que modernes. Elle s'est consacrée principalement aux saxophones ténor et soprano où sa versatilité et la force mélodique de ses solos ont suscité l'admiration. Jane Fair s'est produite aux É.-U. lors de manifestations féminines de jazz, notamment au Women's Jazz Festival de Kansas City en 1980, et a dirigé des ensembles au George's Spaghetti House (George's Jazz Room) ainsi que dans d'autres clubs de Toronto. Avec la flûtiste et saxophoniste soprano Jane Bunnett (une ancienne élève de Fair), la pianiste Jill Hoople et quelques autres, elle dirigea les Ladies of Jazz (1986-89) et, avec Bunnett notamment, fonda en 1988 Music in Monk Time, un ensemble consacré aux compositions de Thelonious Monk. Parmi ses compositions, on retrouve la musique des films Passages (ONF 1978) et Taking Care (1987) ainsi que plusieurs thèmes de jazz. Elle a enseigné le saxophone en privé, principalement aux débutants d'âge adulte. Fair a épousé le pianiste de jazz et professeur Frank Falco.

Discographie

Jane Fair Jazz Quintet : Fair sax sop, Mahoney guit, Hurley cb, Lapp p, Drouin batterie; 1975; RCI 441.

On peut aussi l'entendre sur des enregistrements de Marie-Lynn Hammond, du Kansas City Local, de Stringband, des Swing Sisters et du Wee Big Band.


Lecture supplémentaire

  • Waxman, Ken. 'Jazz player lears art of songwriting by learning to play the old standards,' CanComp, Mar 1982

    Hill, Hal. 'Jane Fair: saxophonist supreme,' The Jazz Report, vol 1, Oct-Nov 1987

    Boogie, Pete & the Senator