FAMEQ

FAMEQ (Fédération des associations de musiciens éducateurs du Québec). Fondée le 12 mars 1966 à Drummondville lors d'une réunion convoquée par Georges Little, la fédération a reçu une charte provinciale en 1968.
FAMEQ (Fédération des associations de musiciens éducateurs du Québec). Fondée le 12 mars 1966 à Drummondville lors d'une réunion convoquée par Georges Little, la fédération a reçu une charte provinciale en 1968.


FAMEQ

FAMEQ (Fédération des associations de musiciens éducateurs du Québec). Fondée le 12 mars 1966 à Drummondville lors d'une réunion convoquée par Georges Little, la fédération a reçu une charte provinciale en 1968. Ses objectifs sont de coordonner le travail des associations professionnelles régionales de musiciens éducateurs francophones, de valoriser les rencontres entre professeurs de musique, de sauvegarder l'éthique professionnelle, de démocratiser l'éducation musicale au Québec et de contribuer à l'épanouissement intellectuel, social et affectif de l'enfant québécois. Les associations membres sont regroupées en 11 régions : Québec, Saguenay, Lac Saint-Jean, Estrie, Montréal, Montérégie, Laval-Laurentides-Lanaudière, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue, Bois-Francs-Centre du Québec et Côte Nord-Est du Québec. Depuis la fondation, les présidents ont été Gilles Fortin (Drummondville), Roger Mongeon (Montréal), Jean Patenaude (Chambly), Normand Laprise (Lac Saint-Jean), Constance Mainville (Hull), Louise Cloutier (Montréal), Jean Genest (Québec), Marielle Therrien-Cyr (Abitibi-Témiscamingue) et Berthe Sylvain-Dufresne (Québec). FAMEQ tient régulièrement un congrès et, au nombre des conférenciers invités, on remarque Marcel Corneloup, Maurice Martenot (voir méthode Martenot) et Jacques Chailley de France; Elisabeth Szönyi de Hongrie (voir méthode Kodály); Marcel Rioux (voir Rapport de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement des arts dans la province de Québec), Gloria Richard, Jean-Claude Picard et d'autres. Elle a publié Le Musicien éducateur du Québec (1967-74), un Bulletin de liaison (1971-81), À la ronde (1981-87) et À la une (1986 -). FAMEQ défend les intérêts de la profession et s'occupe de projets tels que l'Harmonie de la FAMEQ; cette dernière, qui regroupe les meilleurs jeunes instrumentistes des harmonies des régions, a été dirigée par Armand Ferland et, depuis 1973, par Michel Perrault. La FAMEQ est membre du Conseil pédagogique interdisciplinaire du Québec. Elle collabore avec l'ACEM, les JMC, la QMEA, le Centre de musique canadienne et la Centrale de l'enseignement du Québec. Elle a eu des représentants qui ont siégé aux deux comités consultatifs pour l'enseignement des arts du ministère de l'Éducation.

Lors du congrès de 1987, la FAMEQ lança le projet d'un sommet provincial sur la formation musicale. La même année, une corporation autonome, dirigée par Marielle Therrien-Cyr, fut constituée au nom de Sommet sur l'avenir de la formation musicale au Québec. Présidé par Jean-Claude Picard, un conseil d'orientation formé de représentants d'organismes musicaux et du système scolaire organisa tout d'abord un colloque dans les 11 régions de la FAMEQ, puis un forum provincial afin d'unifier les recommandations présentées aux ministères concernés. La principale recommandation portait sur la formation musicale obligatoire du préscolaire au secondaire. Le sommet eut lieu à Québec, en novembre 1988, en présence de Claude Ryan (ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et de la Science) et de Lise Bacon (ministre des Affaires culturelles). Le suivi du sommet fut confié à un comité formé au sein de la FAMEQ. Les actes du sommet ont paru en mai 1989.


Lecture supplémentaire

  • Corneille, Sister Marcelle. 'F.A.M.E.Q.,' Mcan, 8, Jan-Feb 1968