Festival international de jazz de Montréal

Festival international de jazz de Montréal (FIJM). Festival de musique le plus important du Canada, et un des principaux événements de jazz dans le monde.

Festival international de jazz de Montréal

Festival international de jazz de Montréal (FIJM). Festival de musique le plus important du Canada, et un des principaux événements de jazz dans le monde. Fondé en 1980 par Alain Simard et André Ménard de Spectra Scène Ltée, sa première édition eut lieu du 2 au 10 juillet à Terre des Hommes, dans l'Île Sainte-Hélène. Après s'être constitué en 1981 comme organisme sans but lucratif sous le nom de Festival international de jazz de Montréal, Inc. (avec Simard comme prés., et Ménard comme vice-prés.), il emménagea à l'Expo-Théâtre tout en utilisant le Club Montréal au centre-ville ainsi que l'hôtel Nelson dans le Vieux-Montréal. En 1982, il s'établit rue Saint-Denis, où les spectacles ont lieu au théâtre Saint-Denis, à l'UQAM, à la Bibliothèque nationale, sur plusieurs scènes érigées en plein air et à l'ancien Club Montréal, rebaptisé le Spectrum. En 1986, on inaugura un second site, rue Sainte-Catherine, à côté de la PDA. On utilisa concurremment les deux sites jusqu'en 1989. À partir de 1990, les activités du FIJM ont été concentrées à la PDA et aux alentours. Une douzaine de lieux accueillirent le Festival en 1991, notamment la salle Wilfrid-Pelletier et le théâtre Maisonneuve de la PDA, le Spectrum, le théâtre du Nouveau-Monde, l'église Saint John the Evangelist et sept scènes extérieures. Le programme du Festival est passé de 7 concerts (12 ensembles) en 1980 à quelque 300 concerts (auxquels participèrent 2000 musiciens) en 1990, année où son budget dépassa les 5 000 000 $. Les concerts extérieurs sont gratuits. Pendant les 10 jours que dura l'événement, pour le 10e anniversaire (1989), il attira en tout un million de personnes aux spectacles gratuits et en salles, y compris plus de 100 000 auditeurs au quatrième « grand événement » annuel, un concert du Pat Metheny Group sur l'avenue McGill College. Les autres vedettes du « grand événement » (tenu près de la PDA sur la rue Sainte-Catherine de 1986 à 1988, et sur le boulevard René-Lévesque à partir de 1990) incluent Chuck Mangione (É.-U., 1986), Urban Sax (France, 1987), Johnny Clegg et Savuka (Afrique du Sud, 1988), Celia Cruz (Cuba, 1990) et Buckwheat Zydeco (É.-U., 1991).

Par ses dimensions et son éventail stylistique, le FIJM est considéré comme l'un des meilleurs - le meilleur selon certains - festival de jazz dans le monde. La programmation mise au point par Ménard et David Jobin effectue un mélange universel incluant la musique latine et africaine, le pop, le blues et le blues rock, le cajun, le reggae ainsi que les genres traditionnels du jazz. L'atmosphère internationale du festival est alimentée chaque année par la participation de musiciens d'Europe, d'Afrique, de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud ainsi que des États-Unis et du Canada. La plupart des concerts en salles ont été enregistrés par la radio de la SRC; nombre de spectacles au théâtre Saint-Denis, à la PDA et au Spectrum ont été enregistrés sur vidéo pour la SRC et des télévisions étrangères, tandis qu'on a enregistré sur disque des concerts d'Air, de Dave Brubeck, d'Ahmad Jamal, d'Oliver Jones, du Podium Trio et de plusieurs autres.

En 1982, le festival créa le Concours de jazz de Montréal (lConcours de jazz Yamaha, 1983-84; Concours de jazz Bose, 1985; Concours de jazz Alcan, 1987-90). De portée locale (1982-85), puis nationale (en collaboration avec la radio de la SRC, 1986-90), ce concours, présidé par un jury, s'adresse aux ensembles canadiens. Les gagnants ont été Michel Donato (1982), le quintette montréalais Quartz (1983), Lorraine Desmarais (1984), le pianiste montréalais François Bourassa (1985), Jon Ballantyne (1986), Hugh Fraser (1987), l'Edmonton Jazz Ensemble (1988) et les quintettes de Vancouver Fifth Avenue (1989) et Creatures of Habit (1990). Les prix comportaient la réalisation d'un disque par, tour à tour, Spectra Scène (Donato, Quartz), l'étiquette Jazzimage de la SRC (gagnants de 1984 à 1989) et Justin Time (Creatures of Habit). Le Concours fut remplacé en 1991 par le Prix de jazz Alcan, que remporta le pianiste montréalais Steve Amirault la première année. En 1989, le FIJM créa le Prix Oscar-Peterson à l'intention des musiciens canadiens de réputation internationale. Il a été décerné à son titulaire en 1989, à Oliver Jones en 1990 et au groupe UZEB en 1991.

Alain Simard (Montréal, 19 janvier 1950) et André Ménard (Montréal, 8 décembre 1953) sont des personnalités dominantes du milieu de la musique pop au Québec. Propriétaires du Spectrum, de Spectel Vidéo et de Disques Audiogram, ils ont fait l'acquisition en 1991, par le biais de Spectel et d'Audiogram, du Studio à Morin Heights, Québec. Ménard fut prés. de l'ADISQ de 1989 à 1991.