FitzGerald, Lionel LeMoine

Dans les années 40, FitzGerald se tourne vers la craie de couleur, l'encre et parfois la peinture à l'huile étalée au couteau. Après sa mort, on a découvert une série d'autoportraits et des dessins de nus, trouvaille surprenante chez un peintre aussi timide.

\u00ab Doc Snider
L.L. FitzGerald, 1931, huile sur toile (avec la permission du Musée des beaux-arts du Canada).
\u00ab The Little Plant \u00bb
L.L. FitzGerald, 1947, huile sur toile (avec la permission de Collection canadienne McMichael).

FitzGerald, Lionel LeMoine

Lionel LeMoine FitzGerald, peintre (Winnipeg, 17 mars 1890 -- id., 7 août 1956). FitzGerald passe une bonne partie de sa vie à Winnipeg à peindre, à dessiner et à faire des esquisses de scènes empreintes d'une sérénité contemplative. Il reçoit sa formation à Winnipeg, à Pittsburgh et à New York. Directeur de la Winnipeg School of Art de 1929 à 1947, il expose avec le GROUPE DES SEPT en 1930 et se joint officiellement au groupe en 1932. Il demeure néanmoins un solitaire. FitzGerald passe d'un style décoratif et impressionniste à une technique pointilliste. Williamson's Garage (1927), Doc Snider's House (1931) et Farm Yard (1931) illustrent bien la texture fine qu'il obtient en utilisant de la peinture sèche et en peignant par petites touches, avec des tons délavés et des couleurs subtiles. The Pool (1934) explore des rapports géométriques. Dans The Jar (1938), il recourt à des empâtements de peinture brillante pour éclairer le bocal de l'intérieur.

Dans les années 40, FitzGerald se tourne vers la craie de couleur, l'encre et parfois la peinture à l'huile étalée au couteau. Après sa mort, on a découvert une série d'autoportraits et des dessins de nus, trouvaille surprenante chez un peintre aussi timide. Il sait peindre les pommes par toutes sortes de techniques différentes, et ses séjours sur la côte ouest le stimulent. Il prend sa retraite en 1949 et peint, en 1951, From an Upstairs Window, un de ses meilleurs tableaux. À l'occasion d'un voyage en Colombie-Britannique, il rencontre Lawren HARRIS et se consacre par la suite à des études à la plume et à l'encre dans lesquelles des milliers de points minuscules et de traits donnent forme au sujet. Still Life with Hat (1955) est une représentation typique de son monde mystérieux, fait de hachures entrecroisées. À partir d'Autumn Sonata (1954) et d'Abstract in Blue and Gold (1955), FitzGerald devient totalement abstrait. Les rythmes de surface font place à des touches lisses au pinceau. Toute son oeuvre se distingue par une manière originale et soigneuse de manier la brosse, la plume, le pastel, la craie ou le pinceau pour créer un style et une texture uniques.


En savoir plus