Five Man Electrical Band

Five Man Electrical Band (1969-75; The Staccatos, 1963-69). Groupe rock formé à Ottawa sous le nom des Staccatos.

Five Man Electrical Band

Five Man Electrical Band (1969-75; The Staccatos, 1963-69). Groupe rock formé à Ottawa sous le nom des Staccatos. Le groupe se produit fréquemment en Ontario et au Québec et enregistre plusieurs 33 tours sous étiquette Capitol (1965-1968), dont « Small Town Girl », « Move to California », « Let's Run Away » et un important succès au Canada, « Half-Past Midnight ». En 1969, le groupe change officiellement son nom pour « The Five Man Electrical Band » et il est composé des guitaristes Vern Craig et Les Emmerson, du claviériste Ted Gerow, du guitariste basse Brian Rading et des frères (nés Bélanger) Michael Bell, à la batterie, et Rick Bell, à la guitare.

En 1969, à Los Angeles, le groupe enregistre le 33 tours Five Man Electrical Band (Cap. ST-165), dont le titre est emprunté à l'une des chansons d'Emmerson de son répertoire. Sous ce nouveau nom, l'ensemble se regroupe à Ottawa mais retourne à Los Angeles en 1970. Son premier 45 tours chez Capitol est « It Never Rains On Maple Lane ». Il quitte rapidement Capitol et enregistre de nombreux 45 tours chez MGM Records (lancés au Canada chez PolyGram Group Canada, 1970-1975), dont « Moonshine (Friend Of Mine) », « Hello Melinda Goodbye », « Signs », vendu à un million d'exemplaires, et le succès moins considérable « Absolutely Right ». Parmi ses autres 45 tours figurent « I'm a Stranger Here » et « Werewolf ». Ce sont Emmerson et les frères Bell qui chantent tour à tour et, à l'apogée de sa popularité, les harmonisations vocales du groupe deviennent caractéristiques de sa sonorité. En 1971, le groupe signe un contrat avec Lion Records et sort le 33 tours Goodbyes and Butterflies, mais ils retournent chez MGM en 1972 pour la sortie de Coming of Age, de Sweet Paradise ainsi qu'une compilation de ses plus grands succès, The Power of the Five Man Electrical Band). Le groupe donne des tournées à travers toute l'Amérique du Nord et avec des groupes comme The Allman Brothers, Sly et The Family Stone, Jefferson Airplane et BTO. Le groupe est dissous en 1975.

Emmerson (Ottawa, 17 septembre 1943), qui écrit les chansons du groupe, enregistre également comme soliste chez Lion (1972-1975) où son plus grand succès est « Control of Me ». À la dissolution du groupe, il travaille en studio à Los Angeles et revient en 1978 à Ottawa, où il se produit avec l'Emmerson Electrical Band et d'autres ensembles dans des cabarets locaux.

En 1986, le groupe se produit à un concert-bénéfice qui mène à des tournées occasionnelles, incluant des spectacles au 100e anniversaire de Maxville (Ont.) en 1992 et à Ottawa pour la fête du Canada en 1997. Une nouvelle version de « Signs » d'Emmerson est enregistrée par le groupe américain Tesia sur son album intitulé Five Man Acoustical Jam et connaît un grand succès en 1991. Un CD des plus grands succès du groupe intitulé Absolutely Right : The Best of Five Man Electrical Band sort en 1995.

Discographie

Five Man Electrical Band, 1969, Cap ST-165.

Goodbyes and Butterflies, 1971, Poly 2424-020.

Absolutely Right, 1971.

Coming of Age, 1972, Poly 2424-047.

Sweet Paradise, 1973, Lion LN-1009.

The Power of the Five Man Electrical Band, 1974, Poly PD-6029.

Absolutely Right : The Best of Five Man Electrical Band, 1995, Poly 314 523 331-2.

Bibliographie

Larry LEBLANC, « Plus de pénurie : le succès est enfin arrivé! », The Music Scene, 265 (mai-juin 1972).

Irwin STAMBLER, Encyclopedia of Pop, Rock and Soul (New York 1974).

Ritchie YORK, Axes, Chops & Hot Licks (Edmonton 1971).


Lecture supplémentaire

  • LeBlanc, Larry. 'Dues are paid... bus fare now no problem,' The Music Scene, 265, May-Jun 1972

    Stambler, Irwin. Encyclopedia of Pop, Rock and Soul (New York 1974)

    York, Ritchie. Axes, Chops & Hot Licks (Edmonton 1971)