Forsyth, W.O.

W.O. (Wesley Octavius) Forsyth. Compositeur, professeur, auteur (Markham Township, près Toronto, 26 janvier 1859 - Toronto, 7 mai 1937). Dans sa jeunesse, il étudia à Toronto avec Edward Fisher. Plus tard, il fréquenta le Cons.

Forsyth, W.O.

W.O. (Wesley Octavius) Forsyth. Compositeur, professeur, auteur (Markham Township, près Toronto, 26 janvier 1859 - Toronto, 7 mai 1937). Dans sa jeunesse, il étudia à Toronto avec Edward Fisher. Plus tard, il fréquenta le Cons. de Leipzig (1886-88) où ses professeurs furent notamment Salomon Jadassohn (composition, harmonie, contrepoint, canon et fugue), Martin Krause (piano), Gustav Schreck et Paul Klengel (composition), Richard Hofmann (orchestration), Robert Papperitz (orgue), Bruno Zwintscher et Adolf Ruthardt (piano). À Leipzig, Forsyth entendit la « Romanza » de sa Suite en mi mineur jouée le 5 décembre 1888 par un orchestre militaire dirigé par Alfred Jahrow. La Suite devait comprendre quatre mouvements, chacun correspondant à un épisode de la vie d'un étudiant à l'étranger, mais il est peu probable qu'elle ait été achevée. Seule la « Romanza », présentée plusieurs fois au fil des décennies, subsiste. Surmené par un travail excessif, Forsyth échoua lors de ses débuts comme soliste à Vienne vers 1888. Par la suite, il évita de se produire en public. Il se fit entendre cependant en quelques occasions, par exemple à Toronto dans un récital de ses propres compositions avec Harry Marshall Field et A.S. Vogt (3 octobre 1889). Forsyth retourna en Europe en 1892 pour étudier à Vienne et à Ischl avec Julius Epstein et entendre Parsifal à Bayreuth, puis de nouveau en 1905 afin d'entendre Tristan und Isolde à Munich, et encore en 1912. Il passa toutefois la plus grande partie de sa vie à Toronto où il enseigna le piano et les matières théoriques au Toronto College of Music (1889-92), au TCM [RCMT] (1893-95, 1924-37), au Metropolitan Cons. (plus tard School) of Music (1895-1912) - établissement qu'il avait fondé et dont il fut l'unique dir. - en cours particuliers (1912-19) et à la Canadian Academy of Music (1919-24). Autour des années 1900, il fut également professeur à l'Upper Canada College et à plusieurs collèges féminins de la région de Toronto, ainsi qu'au Hamilton College of Music. En 1923, ses élèves fondèrent le Forsyth Club pour fins d'études et d'échange de vues. Au cours d'une carrière de plus de 45 ans dans l'enseignement, il contribua notamment à la formation de (N.) Fraser Allan, Sara Barkin (Sandler), Elsie Bennett, Hilda Capp, Phyllis Leith, Bruce Metcalfe, Charles E. Wheeler et Valborg Zollner-Kinghorn. Forsyth collabora à des publications à Londres, New York et Philadelphie et fut le critique attitré de The Week à Toronto en 1894-95. Cyril Scott, Arthur Friedheim, A.S. Vogt et Clarence Lucas étaient au nombre de ses amis musiciens. L'organiste et professeur de musique Cecil (Carl) Forsyth (1870-1946), actif à Lindsay et Perth, Ont., était son frère. Ne pas confondre celui-ci avec Cecil Forsyth originaire d'Angleterre (1870-1941), compositeur et auteur d'un manuel sur l'orchestration.

Même si ses compositions de jeunesse incluent des pièces pour orchestre et des préludes et fugues pour le clavier, les oeuvres de maturité de Forsyth sont principalement des pièces pour piano et des mélodies, brèves et à caractère lyrique. Ses oeuvres pour piano étaient utilisées à des fins pédagogiques et constituent des morceaux de salon de difficulté moyenne. Certaines de ses mélodies furent publiées sous le pseudonyme de Carl Krueger. Parmi les compositeurs canadiens qui firent carrière dans leur pays, Forsyth fut le premier dont la plus grande partie de la production fut publiée. Une collection de ses manuscrits et documents est conservée à la Bibliothèque nationale du Canada. Une bourse, la W.O. Forsyth Memorial Scholarship destinée « à l'art supérieur du jeu pianistique », fut instituée en 1968 à l'Université de Toronto. Chia Chien Chou, Robin Chow, Jane Coop, Leslie Kinton, Philip Thomson, Valerie Weeks et Mark Widner ont compté parmi les boursiers. En 1985, la faculté obtint de ses administrateurs l'autorisation d'étendre la portée du prix en ajoutant, à la bourse de perfectionnement actuelle, une bourse de premier cycle qui pourrait s'accroître pour englober quatre ans d'étude en 1990. En 1985 également, on créa un fonds afin d'acquérir au besoin et d'entretenir un piano de concert pour le Walter Hall. La première des acquisitions, effectuée en 1985, est connue sous le nom de Forsyth Steinway

COMPOSITIONS (Sélection)

Orchestre

Abendlied : 1888; orch cdes; ms.

Suite op. 17 : 1888; seule « Romanza » semble avoir été achevée; PMC VIII.

Légende : années 1890; orch cdes; ms?

Musique de chambre

Mélodie op. 37 : s.d.; vn, p; ms.

Quatuor à cordes : s.d.; ms?

Romance op. 69 : vn, p; FH 1934.

Piano

Floating Echoes« Idylle » op. 4 : Ditson 1882.

Impromptu op. 8 : Nord 1885.

Wiegenlied (Lullaby) op. 12 no 1 : PMC VI.

Summer Hours op. 14 nos 1-3 : Edwin Ashdown 1890, PMC VI (no 3).

Prelude and Fugue op. 25 : Ang-Can 1897.

Two Picturesque Valses op. 29 : Nord 1907.

In the Twilight« Reverie » et Poème d'amour op. 31 nos 1 et 2 : Nord 1907 (no 1), Nord 1908 (no 2).

Moto Appassionato et A Night in June op. 32 nos 1 et 2 : Nord 1910.

A Summer Afternoon et The Lonely Pine op. 33 nos 1 et 2 : John Church Co. 1912.

Through the Fields et Song of the Silver Night op. 34 nos 1 et 2 : WR 1914, PMC VI (no 1).

A Song of Summer op. 38 no 1 : PMC VI.

On the Highway op. 40 : Nord 1917, éd. rév 1924, PMC VI.

A Starry Night op. 44 no 1 : Presser 1917, The Etude, XXXV, mai 1917.

Confession op. 45 no 2 : PMC VI.

Southern Love Song et In the Vale of Shadowland op. 50 nos 1 et 2 : Elkin & Co. 1922, PMC VI (no 2).

Through Enchanting Meadows op. 54 : John Church Co. 1921.

Bells at Midnight op. 56 no 1 : Wat 1931, MCan, XII, janv. 1931.

Prelude op. 59 no 2 : PMC VI; World WRC1-3315 (Keillor).

Valse romantique op. 62 : Ang-Can 1929.

The Stream in the Hills op. 66 : FH 1934.

Summertime Sketches op. 68 nos 1-4 : s.d.; ms.

The Girl with the Wistful Eyes op. 71 no 2 : GVT 1934.

Voix

« Slipping Away » op. 5 : Suckling 1883.

« The Merry, Merry Lark » et « Fruehlingsabend » op. 16 nos 1 et 2 : Jost & Sandler s.d., PMC III (no 2).

« Whip-Poor-Will », « The Valley of Silence » et « Trust » op. 20 nos 1,2,3 : Nord 1889, PMC III (no 3).

« The Little Old Red Schoolhouse » et « Love Took Me Softly by the Hand » op. 30 nos 1 et 2 : Nord 1907, Home J (no 1).

« Love's Tribute » op. 35 : Nord 1914.

« O Little Wee Girl of Mine » et « A Crimson Rose » op. 36 nos 1 et 2 : Empire Music & Travel Club 1915, CanJM, II, janv. 1916 (no 1).

« Once in a Purple Twilight » et « Summer Showers are Falling » op. 39 nos 1 et 2 : Fischer 1915 (no 2), Fischer 1920 (no 1).

« The Little Blue Ghost » op. 60 no 1 : Nord 1927.

« The Homelight » op. 60 no 2 : Wat 1930, MCan, XI, déc. 1930.

Une oeuvre pour org, Prelude and Fugue op. 18 (Nord 1918), et un hymne, « Wiesbaden » (PMC V).

D'autres oeuvres publiées sont énumérées dans le Catalogue of Printed Music in the British Library to 1980 (Londres 1982).


Lecture supplémentaire

  • 'Story of life and art of W.O. Forsyth,' Toronto Daily News, 2 Nov 1912

    Hamilton, H.C. 'W.O. Forsyth,' MCan, vol 10, Jun 1929

    Mason, Lawrence. 'Classified summary of principal works by Allard de Ridder and W.O. Forsyth,' Toronto Globe, 18 Jul 1936

    Keillor, Elaine. 'Wesley Octavius Forsyth 1859-1937,' CMB, 7, Autumn-Winter 1973