Four Seasons Centre for the Performing Arts

Four Seasons Centre for the Performing Arts. Maison d’opéra, située à l’angle sud‑est de la rue Queen Ouest et de l’avenue University à Toronto.

Four Seasons Centre for the Performing Arts
Four Seasons Centre for the Performing Arts
Four Seasons Centre for the Performing Arts
R. Fraser Elliott Hall
Four Seasons Centre for the Performing Arts. La salle principale.

Four Seasons Centre for the Performing Arts. Maison d’opéra, située à l’angle sud‑est de la rue Queen Ouest et de l’avenue University à Toronto. Construit en 2006 comme lieu d’accueil permanent de la Compagnie d’opéra canadienne (COC) et du Ballet national du Canada, le Four Seasons Centre for the Performing Arts est le premier complexe de salles de spectacles construit spécifiquement pour l’opéra au Canada. Il est détenu et géré par la Canadian Opera House Corporation.

Planification et construction

Le Four Seasons Centre for the Performing Arts est le résultat d’une planification de longue date lancée en 1983 par le directeur de la COC, Lotfi Mansouri, à la tête de cette institution de 1976 à 1988, et l’Opera/Ballet Hall Corporation afin d’offrir une solution de rechange au O’Keefe Centre for the Performing Arts mal adapté au ballet et à l’opéra. En dépit d’un certain nombre de revers (un appui du gouvernement provincial à un plan de 320 millions de dollars s’est évanoui en 1990), la campagne pour la construction d’une maison d’opéra à Toronto reste un objectif du conseil d’administration de la COC et du directeur de la compagnie, de 1994 à 2007, Richard Bradshaw.

En 2001, le gouvernement de l’Ontario fait don d’une parcelle de près de 7 000 m². La construction commence en avril 2003 sous la houlette du cabinet d’architecture Diamond et Schmitt de Toronto, du cabinet-conseil en acoustique Sound Space Design Ltd de Londres et des consultants en salles de spectacle pour les arts de la scène Fisher Dachs Associates de New York. Outre le don du terrain d’une valeur de 31 millions de dollars, le financement initial est fourni par le gouvernement fédéral à hauteur de 25 millions de dollars, par la compagnie hôtelière Four Seasons Hotels and Resorts, qui donne son nom au centre, à hauteur de 20 millions de dollars, par la fondation Fraser Elliott pour 10 millions de dollars et par Isadore et Rosalie Sharp à hauteur de 5 millions de dollars. La somme restante, sur un budget total de 186 millions de dollars, est obtenue par collecte de fonds.

R. Fraser Elliott Hall et Richard Bradshaw Amphitheatre

Quoique d’apparence austère, le Four Seasons Centre for the Performing Arts est conçu avec une obsession pour la qualité sonore et le caractère fonctionnel. La salle principale, le R. Fraser Elliott Hall, combine une acoustique à la fine pointe des techniques acoustiques, s’appuyant sur 500 coussins en caoutchouc et en acier permettant une isolation sonore et vibratoire parfaite, avec des éléments structurels que l’on retrouve dans les plus grandes maisons d’opéra européennes. Mesurant seulement 28,5 m de large sur 32 m de profondeur, avec un arc de scène de 15,85 m de large sur 12 m de haut, sa taille, qui permet d’accueillir 2 071 spectateurs, 923 à l’orchestre et 1 148 aux niveaux supérieurs, reste délibérément modeste. La forme traditionnelle en fer à cheval de la salle, sur le modèle du Nationaltheater de Munich, quatre niveaux de balcons peu profonds, des murs en stuc absorbant le son et un plafond moderne convexe en plâtre créent des lignes de visibilité, une intimité spatiale et une netteté du son parfaitement adaptées à l’opéra et à la musique orchestrale. La fosse d’orchestre, qui peut être surélevée ou abaissée, est susceptible d’accueillir jusqu’à 110 musiciens, permettant de jouer la quasi‑totalité du répertoire. Des installations d’arrière‑scène de dimensions généreuses ainsi que des scènes secondaires latérales et arrière permettent de monter simultanément trois productions de grande ampleur.

Le Four Seasons Centre abrite également le Richard Bradshaw Amphitheatre, une salle de dimension plus réduite, pouvant accueillir 100 personnes, utilisée pour des concerts plus intimes et des conférences.

Concerts et productions

The Four Seasons Centre for the Performing Arts ouvre le 14 juin 2006 avec un concert de gala mettant en vedette Ben Heppner, Adrianne Pieczonka, Gerald Finley et Brett Polegato, accompagnés du chœur et de l’orchestre de la COC sous la direction de Richard Bradshaw. Le 12 septembre 2006, la COC lance sa première saison au Four Seasons Centre avec une première canadienne somptueuse du cycle de Richard Wagner Der Ring des Nibelungen. Cette production de 18 millions de dollars est présentée lors de 12 concerts se jouant quasiment à guichet fermé. En outre, elle est diffusée en direct par la radio de CBC.

Dans sa critique de l’American Record Guide de janvier‑février 2007, Leslie Kandall écrit : « L’élément le plus mémorable de la première production canadienne du cycle du Ring est certainement le bâtiment où elle a été présentée… Je peux affirmer que dans aucune autre salle au monde que je connais, en dehors du Festpielhaus de Bayreuth, le son de l’orchestre et la voix des chanteurs ne se mélangent de façon aussi harmonieuse… Le son est en permanence chaleureux et généreux et la définition exceptionnelle, sans jamais revêtir un quelconque caractère froid. »

Les productions suivantes de la COC au Four Seasons Centre incluent, en 2007, les Noces de Figaro de Mozart, Don Carlos de Giuseppe Verdi et De la Maison des Morts de Leoš Janáček et, en 2008, Pelléas et Mélisande de Claude Debussy et Eugène Onéguine de Piotr Ilich Tchaikovski. En 2008, le Centre avait déjà attiré plus de 135 000 spectateurs uniquement pour les productions de la COC.


Lecture supplémentaire

  • Eatock, Colin. "About the house," Opera Canada, Summer 2005

    Gooding, Wayne. "Underwriting Valhalla," Opera Canada, vol 46, no 3, Sep-Oct 2005

    Eatock, Colin. "The COC builds its dream home," Queen's Quarterly, vol 113, no 4, winter 2006

    Webster, Paul. "Sounds of Silence," Canadian Geographic, vol 126, no 1, Jan-Feb 2006

    Gooding, Wayne. "Home at last," Opera Canada, May-Jun 2006

    Hume, Christopher. "Nothing to sing about: you get what you pay for, and Toronto's opera house is no exception," Toronto Star, 8 Jun 2006

    Amiel, Barbara. "Bravissimo!" Maclean's, vol 119, no 24, 12 Jun 2006

    Knelman, Martin. "The Bradshaw touch: he made opera sizzle and donors wanted in on it," Toronto Star, 12 Jun 2006

    So, Joseph K. "Home sweet home: COC reaches high note with the Four Seasons Centre," Opus, Summer 2006

    Everett-Green, Robert. "Opera house enters its Rheingolden age . . .," Globe and Mail, 13 Sep 2006

    "The sound and the view: Toronto's new opera house," American Record Guide, vol 70, no 1, Jan-Feb 2007