Frank L. Packard

Frank Lucius Packard, romancier, nouvelliste, ingénieur (né le 2 février 1877 à Montréal, au Québec; décédé le 17 février 1942 à Lachine, au Québec).

Frank Lucius Packard, romancier, nouvelliste, ingénieur (né le 2 février 1877 à Montréal, au Québec; décédé le 17 février 1942 à Lachine, au Québec). Formé à l’Université McGill et à l’Institut Montefiore à l’Université de Liège, Frank L. Packard passe la majeure partie de sa vie adulte au service du chemin de fer du Canadien Pacifique en tant qu’ingénieur civil. En 1906, il voit publier dans le magazine Munsey’s sa nouvelle « Corporal Bob ». Celle-ci est la première de plus de 150 de ses publications à paraître dans des magazines populaires en Amérique.

Les premières nouvelles de Frank L. Packard racontent des aventures ferroviaires, et 15 d’entre elles composent son premier livre, On the Iron at Big Cloud (1911). Bien que l’auteur continue de s’inspirer des chemins de fer, notamment dans ses romans The Wire Devils (1918) et The Night Operator (1919), son travail se penche principalement sur la pègre des zones urbaines. Dans The Miracle Man (1914), soit sa première réussite commerciale, le romancier présente une bande de petits escrocs de New York qui cherchent à exploiter un guérisseur religieux aveugle dans le Maine rural, mais qui se retrouvent eux-mêmes guéris, corps et esprit. La rédemption est un thème présent dans de nombreux romans de Frank L. Packard, y compris Greater Love Hath No Man (1913) et The Sin that Was His (1917). Ce dernier ouvrage porte sur un parieur sans scrupules qui se déguise en prêtre pour échapper à une arrestation et qui se retrouve transformé par les efforts déployés à agir en tant qu’homme bon et honnête.

L’auteur connaît sa plus grande réussite commerciale avec The Adventures of Jimmie Dale (1917), le premier tome d’une série de cinq livres. Cette saga a pour sujet un séducteur privilégié qui emploie ses talents de détective, cambrioleur et perceur de coffres-forts pour endosser le rôle de Gray Seal (« Phoque gris »), le justicier masqué. Ces éléments, ainsi que The Sanctuary (l’antre secret de Jimmie Dale) incitent à croire que Gray Seal influence peut-être la création de Batman, Shadow et Green Hornet.

Les livres Gray Seal portent la marque de Frank L. Packard dans leurs intrigues complexes et quelque peu invraisemblables. La plus grande dextérité de l’auteur se présente dans sa création d’atmosphères réalistes. Ce talent s’alimente de recherches qui mènent l’auteur à se rendre dans des prisons et à accompagner les policiers pendant certaines descentes.

Bien que les romans de Frank L. Packard se déroulent souvent dans des lieux qu’il a visités, rares sont ceux situés au Canada. De son vivant, l’auteur prolifique publie plus de 30 livres et il en réécrit certains pour le marché britannique. Onze de ses nouvelles et romans sont adaptés au cinéma, notamment The Miracle Man (1919), un « film perdu » que l’on attribue souvent d’avoir lancé la carrière de l’illustre acteur Lon Chaney.

Les travaux de Frank L. Packard sont conservés par Bibliothèque et Archives Canada.