Frank McGee

Francis Clarence McGee (appelé Frank McGee le borgne), joueur de hockey, officier de l'armée (né le 4 novembre 1882 à Ottawa, en Ontario, et décédé le 16 septembre 1916 près de Courcelette, en France).

Photo de Frank McGee, 1914
Armée canadienne, Temple de la renommée des sports d'Ottawa

Francis Clarence McGee (appelé Frank McGee le borgne), joueur de hockey, officier de l'armée (né le 4 novembre 1882 à Ottawa, en Ontario, et décédé le 16 septembre 1916 près de Courcelette, en France). Frank McGee mena les Silver Seven d'Ottawa, équipe de hockey considérée comme l'une des meilleures de l'histoire du sport, à la finale de la Coupe Stanley trois ans d'affilée, de 1903 à 1905. Il établit des records de buts à l'époque précédant celle de la Ligue nationale de hockey, et est l'un des premiers joueurs à être intronisé au Temple de la renommée en 1945. Il tomba au combat à la Bataille de la Somme pendant la Première Guerre mondiale. Son nom figure sur le monument commémoratif de Vimy à Pas-de-Calais, en France.

Enfance

Frank McGee est le descendant d'une famille bien connue à Ottawa. Son oncle, Thomas d'Arcy McGee, est l'un des Pères de la Confédération. Après son éducation, Frank McGee demeure à Ottawa et travaille à titre de fonctionnaire au ministère des Affaires indiennes, en plus de jouer au hockey, à la crosse et au rugby. Tôt dans sa carrière, il perd la vision d'un oeil lorsqu'il reçoit accidentellement un coup au hockey, ce qui lui vaut le surnom « One-Eyed Frank McGee » (« Frank McGee le borgne »). Il continue toutefois à pratiquer son sport, et ce, malgré les risques qu'il court de perdre son autre oeil.

Carrière de hockeyeur

Mesurant à peine 170 cm, Frank McGee est loin d'être le plus grand joueur sur la patinoire, mais il se démarque par sa technique exceptionnelle. Il est un joueur d'attaque incroyable et pousse son équipe (le Ottawa Hockey Club, aussi connu sous le nom des « Silver Seven ») mais aussi le monde du hockey en général à compter plus de buts que jamais auparavant. Il fait ses débuts de carrière dans le senior à la ligue de hockey amateur Canadian Amateur Hockey League en janvier 1903, pour le Ottawa Hockey Club. Il compte deux buts pendant son tout premier match, aidant son équipe à vaincre la Montréal Amateur Athletic Association avec un score final de 7-1.

Frank McGee est à son meilleur lorsqu'il joue pour la Coupe Stanley. À l'époque, celle-ci est un titre que les gagnants conservent tant et aussi longtemps qu'ils le défendent contre les équipes adverses. À la fin de sa première saison dans la ligue, Frank McGee et son équipe défont les Victorias de Montréal et deviennent les champions de la Coupe Stanley, pour ensuite défendre leur titre contre l'équipe de Rat Portage (l'actuelle Kenora, en Ontario) avec succès. Frank McGee réussit à compter sept buts au cours des quatre matchs contre ces deux équipes.

En 1904, Ottawa défend encore une fois son titre de champion contre les Marlboros de Toronto, et McGee compte à cinq reprises, un record à l'époque. L'équipe manitobaine de Brandon met Ottawa au défi plus tard la même année, mais ne réussit pas, elle non plus, à lui voler le titre. En janvier 1905, Ottawa défend son titre contre les Nuggets de Dawson City, et remporte la partie avec un score de 23-2. Frank McGee compte alors 14 buts en un seul match, un record encore aujourd'hui inégalé.

Lors de la saison régulière de 1906, il compte 28 buts en sept parties. En février et en mars de la même année, il marque à six reprises au cours de deux matchs des séries éliminatoires et permet à son équipe de vaincre l'Université Queens. Il marque ensuite neuf buts au cours de deux matchs contre Smiths Falls, que les Silver Seven remportent aussi. La saison se termine toutefois par une défaite pour Ottawa, qui perd la Coupe Stanley aux mains des Wanderers de Montréal.

Frank McGee accroche ses patins au lendemain de la saison de 1906. Son record de 63 buts en 22 matchs de séries éliminatoires reste inégalé à l'époque précédant la Ligue nationale de hockey.

Service militaire

Malgré ses problèmes de vision, Frank McGee est admissible au service militaire pendant la Première Guerre mondiale. Selon les rumeurs, il réussit son examen physique en changeant la fiche de main plutôt qu'en changeant d'oeil lorsque le médecin lui demande de lire ce qu'il y a sur une fiche. Lorsque la guerre éclate en 1914, Frank McGee est mobilisé en tant que membre actif du 43e régiment (Duke of Cornwall's Own Rifles). L'année suivante, il débarque en France à titre de lieutenant de bataillon du 21e régiment d'infanterie. Après avoir subi une blessure au genou en France, il guérit en Angleterre, puis retourne au front en août 1916 pour la Bataille de la Somme, véritable bain de sang long de cinq mois, où il meurt le 16 septembre de la même année.

Legs

Frank McGee est commémoré au monument commémoratif de Vimy à Pas-de-Calais, en France. En 1945, il est intronisé de façon posthume au Temple de la renommée du hockey, et constitue l'un des premiers joueurs à y être honorés.


En savoir plus

Liens externes