DiNovi, Gene

Gene (Eugene Salvatore Patrick) DiNovi. Pianiste, compositeur, chanteur (Brooklyn, 26 mai 1928). Il commença sa carrière adolescent, comme pianiste bebop de boîtes de jazz, sur la célèbre 52e rue de New York.

DiNovi, Gene

Gene (Eugene Salvatore Patrick) DiNovi. Pianiste, compositeur, chanteur (Brooklyn, 26 mai 1928). Il commença sa carrière adolescent, comme pianiste bebop de boîtes de jazz, sur la célèbre 52e rue de New York. Il joua dans des orchestres à fin des années 1940 (ceux de Henry Jerome, Joe Marsala, Boyd Raeburn, Stan Hasselgard, entre autres). À la même époque, Benny Goodman (chez Capitol), Brew Moore (Savoy), Aaron Sachs (Manor), Artie Shaw (Columbia) et Lester Young (Alladin) le prirent comme sideman. Apprécié par les chanteurs, DiNovi accompagna Peggy Lee et Tony Bennett (début des années 1950) ainsi que Lena Horne (1955-63) - puis de manière intermittente par la suite. À Los Angeles - où il travailla avec Lee vers le milieu de la décennie, puis pour la télévision durant les années 1960 (comme pianiste et arrangeur) -, il étudia la composition et l'orchestration auprès de Mario Castelnuovo-Tedesco. Il travailla également le piano avec Jakob Gimpel, ainsi que la direction d'orchestre et la composition avec Maria di Bonaventura - toujours à Los Angeles, dans les années 1960. Après un premier passage à Toronto en 1971, durant lequel il accompagna Carmen McRae, DiNovi s'y installa en 1972. Là, il fut d'une part pianiste solo (contrats de longue durée dans plusieurs des meilleures salles de la ville - le Charles One à La Scala, puis, au fil des ans, les bars-salons du Royal York, de Sutton Place et des hôtels Quatre-Saisons) et, d'autre part, en studio comme arrangeur et compositeur de musique de scène, rengaines publicitaires et musique de films. En 1974, il parut en compagnie de la chanteuse Jodie Drake dans l'émission télévisée « Gene and Jodie » de la SRC (à Toronto). Sur les ondes radiophoniques de la SRC (plusieurs fois entre 1975 et 1981 à « The Morning Show » et son successeur « Morningside »), à la télévision ontarienne (« The Music Room », 1980) ou à l'occasion de concerts, DiNovi a présenté des émissions et des séries portant sur la chanson et les auteurs-compositeurs populaires américains. Parmi les chansons qu'il a lui-même composées (sur des paroles de Spence Maxwell, Bob Comstock, Johnny Mercer et d'autres), dont « Brand New Day » et « I Can Hear the Music », certaines ont été enregistrées par Maurice Chevalier, Doris Day, Percy Faith, Peggy Lee et Nancy Wilson. DiNovi a également écrit The Scandanavian Suite n 1 (Sweden), enregistrée en 1958 chez Roulette, Divertimento in Blue, pour Benny Goodman, Hommage à Satie et plusieurs autres pièces classiques. En 1984, avec le clarinettiste James Campbell, il entreprit une tournée canadienne pendant laquelle il présenta des programmes mixtes de jazz et de musique classique. Au Canada, DiNovi enregistra entre autres Softly As I Leave You (1977, PediMega Records # 1), un album de piano solo, Each Day Is Valentine's Day (1984, PediMega Records #2), Ruby & Gene Play George & Ira Gershwin (1984, PediMega Records #3), sur lequel il joue en duo avec le cornettiste amér. Ruby Braff, et Precious Moment (1990, Marshmallow 00204) avec les Japonais Kohji Toyama à la basse et Yukio Kimura à la batterie. Ce dernier album fut enregistré à Yokohama, après un concert solo donné par DiNovi au pavillon du Canada de l'Expo 90 à Osaka. En 1991, revenant au bebop, il se produisit avec Dave Young (basse) et Memo Acevedo (batterie) à la George's Jazz Room et ailleurs; avec Acevedo et Don (W.) Thompson, il enregistra deux autres albums devant paraître chez Marshmallow.


Lecture supplémentaire

  • Batten, Jack. 'Good singers, groovy rut, good riddance,' Toronto Globe and Mail, 11 Jan 1975

    Miller, Mark. 'Memories of ivory,' Toronto Globe and Mail, 12 Apr 1985

    Sutherland, Greg. 'Profile: Gene DiNovi player, composer and arranger,' The Jazz Report, vol 2, Feb-Mar 1989