Génie mécanique

Le génie mécanique est une branche de l'INGÉNIERIE qui s'occupe de la conception, de la construction et du fonctionnement des machines.


Génie mécanique

Le génie mécanique est une branche de l'INGÉNIERIE qui s'occupe de la conception, de la construction et du fonctionnement des machines. L'éventail d'utilisations pour lesquelles sont conçues les machines est très vaste, mais on peut les classer en trois grandes catégories : les machines de conversion d'énergie (qui comprennent les propulseurs, les échangeurs de chaleur, les réfrigérateurs, les thermopompes, les chaudières, les moteurs, les freins, les moulins à vent et les turbines), la machinerie de fabrication (qui comprend les tours, les perceuses, les laminoirs, les robots de chaîne de montage et les outils à main) et les appareils de transport (qui comprennent tous les véhicules, les convoyeurs et les pipelines, avec leurs compresseurs et leurs pompes). Le génie mécanique intervient aussi dans la production de tous les biens et de tous les articles utilitaires. De plus de nombreux biens de consommation (tels que les appareils électroménagers) sont des machines.

Historique

Le génie mécanique est né au moment de la révolution industrielle avec l'avènement de la machine à vapeur. Le domaine a évolué à mesure que les progrès dans les matériaux, la technologie de commande et de contrôle et les méthodes de conception ont mené à des améliorations constantes de tous les types de machines. Cette évolution s'est accélérée au cours des trente dernières années : les machines sont devenues plus efficaces, plus rapides, plus précises, plus économiques et davantage capables d'effectuer plusieurs fonctions. La croissance des usages industriels des ordinateurs durant la dernière décennie a encore plus accru cette accélération. Aujourd'hui, apparemment, le génie mécanique est sur le point de vivre une autre révolution, due, cette fois, à l'apparition de dispositifs microélectroniques bon marché et fiables, en particulier celui de capteurs de divers types et de microprocesseurs.

 Les ingénieurs mécaniciens canadiens ont apporté plusieurs contributions technologiques de niveau international, dont des moissonneuses-batteuses automotrices, de l'équipement d'abattage pour les industries forestières, de l'outillage de production de pâtes et de papiers, et des génératrices hydroélectriques à turbine. Parmi les réalisations récentes, on compte le système de génération CANDU d'énergie nucléaire (voirCENTRALES NUCLÉAIRES), les moteurs d'aéronefs de la famille PT-6 mis au point par Pratt & Whitney Canada Inc., les MOTONEIGES et les trains légers-rapides-confortables (LRC) conçus par Bombardier Inc., et le BRAS SPATIAL CANADIEN pour la navette spatiale de la NASA mis au point par Spar Aérospatiale Ltée.

Étant donné que le génie mécanique est une très vaste branche de l'ingénierie, il a fait naître de nombreuses spécialités.

Formation et sociétés

Au Canada, la formation technique a probablement commencé dans les ateliers des chemins de fer, des usines et dans quelques écoles. Les cours magistraux en génie mécanique suivent la fondation d'écoles et de collèges de génie ou de science appliquée dans l'Est du Canada à la fin du XIXe siècle. En 1985, vingt-quatre universités canadiennes offrent des programmes reconnus, s'étalant sur quatre ans et conduisant au baccalauréat spécialisé. La plupart des programmes de cycles supérieurs mènent à la maîtrise et au doctorat. Des instituts de technologie et de nombreux collèges communautaires offrent des programmes d'une durée de deux à quatre ans couronnés par des certificats et des diplômes en technologie du génie mécanique.

Les ingénieurs mécaniciens canadiens possèdent deux organisations professionnelles et techniques principales : la section du génie mécanique de leur association provinciale d'ingénieurs et la Société canadienne de génie mécanique. Cette société est fondée en 1970 comme une partie de l'Institut canadien des ingénieurs. Les associations provinciales et la Société organisent des réunions techniques et publient des périodiques diffusant des nouvelles techniques et professionnelles. La société tient aussi au courant des progrès de la recherche dans sa publication Transactions. Une conférence technique biennale, le Canadian Congress of Applied Mechanics, offre une tribune pour échanger sur la recherche en cours. Les ingénieurs mécaniciens canadiens sont aussi des membres actifs de nombreuses sociétés techniques internationales et étrangères.

Voir aussiINGÉNIERIE, HISTOIRE DE L'.