Stephen, George, 1er baron Mount Stephen

George Stephen, 1er baron Mount Stephen, banquier, président de chemin de fer (Dufftown, Écosse, 5 juin 1829 - Hatfield, Angl., 29 nov. 1921). On dit qu'il est le premier responsable du succès du CANADIEN PACIFIQUE (CP).

Stephen, George, 1er baron Mount Stephen

George Stephen, 1er baron Mount Stephen, banquier, président de chemin de fer (Dufftown, Écosse, 5 juin 1829 - Hatfield, Angl., 29 nov. 1921). On dit qu'il est le premier responsable du succès du CANADIEN PACIFIQUE (CP). Il immigre à Montréal à l'âge de 21 ans pour travailler dans la boutique d'étoffes d'un parent et en devient l'unique propriétaire dès 1860. C'est cependant dans les banques et les chemins de fer qu'il investit de plus en plus son énergie et son capital. En 1873, il devient membre du conseil d'administration de la Banque de Montréal et en est le président de 1876 à 1881. En 1873-1874, il s'associe, avec son cousin Donald SMITH et J.J. HILL, au consortium qui acquiert le St. Paul, Minneapolis and Manitoba Railway qui périclite. La ligne ferroviaire devient une route prisée chez les colons et en enrichit les propriétaires. Lors d'une réorganisation du chemin de fer rénové en 1879, Stephen est nommé président. À partir de 1880, il se tourne vers un projet beaucoup plus important, le chemin de fer du Canadien Pacifique, dont il est un des premiers promoteurs. De 1880 à 1888, il en est le premier président. Si sa réputation dans le milieu des affaires de Montréal et sa fortune sont des atouts inestimables pour gagner la confiance des investisseurs, sa contribution personnelle à la réussite de la ligne de chemin de fer n'en est pas moins considérable. Calme et ingénieux, il garde une confiance inébranlable dans le projet et dans l'avenir de l'Ouest. Il déménage en Angleterre en 1888. Ayant accédé au rang de baronnet en 1886, il est élevé à la pairie en tant que baron Mount Stephen en 1891. Généreux philanthrope à Montréal et en Angleterre, il aurait donné plus de un million de dollars au cours de sa vie. Le Royal Victoria Hospital, à Montréal, ainsi que des hôpitaux d'Angleterre ont bénéficié de sa richesse.


Lecture supplémentaire

  • Heather Gilbert, Awakening Continent (1965), and The End of the Road (1977).

Liens externes