Esther Ghan Firestone

​Esther Ghan Firestone (née Cohen), soprano, chantre et chef de chœur (née le 9 avril 1925 à Winnipeg, au Manitoba; décédée le 28 mai 2015 à Toronto, en Ontario).
​Esther Ghan Firestone (née Cohen), soprano, chantre et chef de chœur (née le 9 avril 1925 à Winnipeg, au Manitoba; décédée le 28 mai 2015 à Toronto, en Ontario).


Esther Ghan Firestone (née Cohen), soprano, chantre et chef de chœur (née le 9 avril 1925 à Winnipeg, au Manitoba; décédée le 28 mai 2015 à Toronto, en Ontario). Esther Ghan Firestone est la première femme chantre au Canada. Elle tient ce rôle à Toronto à la synagogue Beth-El, au temple Emanu-El et à la congrégation Habonim. Également soprano reconnue, elle chante avec le CBC Opera et l’Orchestre symphonique de Toronto, ainsi qu’à la radio de la CBC.

Formation

Après une formation de pianiste à Winnipeg et plusieurs récitals au Manitoba, Esther Ghan entreprend des études de chant en 1944 à Toronto avec Nina de Gedeonoff et au Toronto Conservatory of Music (aujourd’hui le Royal Conservatory of Music) avec Emmy Heim.

Réalisations professionnelles

En 1948, elle remporte le deuxième prix d’un concours international parrainé par le Carnegie Hall. Elle offre sa première prestation à la radio de la CBC sur « Canadian Cavalcade » et chante sur « Starlight Moods » et autres séries de la CBC entre 1949 et 1951. Elle donne son premier récital à Toronto en 1950 au Eaton Auditorium, accompagnée par son oncle Sherman Ghan (1910-1952), violoniste et accordéoniste aveugle né en Russie ayant composé certaines des pièces au programme. (C’est aussi lui qui lui conseille d’adopter le nom de naissance de sa mère, Ghan, comme nom de scène.)

Elle fait ses débuts à l’opéra en 1951 dans le rôle de Musetta de La Bohème avec le CBC Opera et tient la vedette dans « Stardust » à la radio de CBC entre 1957 et 1960. Au cours de sa carrière bien remplie de concertiste, elle se produit avec l’Orchestre symphonique de Toronto en 1950 et 1951, le Buffalo Philharmonic en 1969 et 1970, et à la série de concerts Bandshell de l’Exposition nationale canadienne en 1970.

Seule femme chantre connue au Canada à partir de 1950, elle tient ce rôle à Toronto à la synagogue Beth-El du milieu des années 1950 au milieu des années 1960, au temple Emanu-El (1977) et à la congrégation Habonim (1985-2015). Elle fait partie de Kol Nashim, un sextuor féminin laïque formé en 1987. Elle dirige également le YMHA Choral Group, la Hadassah Women’s Choir de Toronto de 1967 à 1974 et, dans les années 1980, les JCC Singers, qui enregistrent des chansons folk en 1984. Elle est également cofondatrice et chef de la Habonim Youth Choir.

En 1950, elle épouse l’acteur et ancien entraîneur de vol de l’ARC Paul Firestone, avec qui elle a six enfants. En 1971 et 1973, avec trois de ses enfants, elle enregistre Let’s Sing English Songs, une collection de 52 chansons distribuée au Japon par le Tokyo Komodo Club.

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.