Gilbert, sir Humphrey

À sa première tentative en 1578, une organisation médiocre, des désertions et des tempêtes mènent à un échec. Gilbert se ressaisit et part de nouveau le 11 juin 1583 avec cinq navires (Delight, Raleigh, Golden Hind, Swallow et Squirrel).


Gilbert, sir Humphrey

 Sir Humphrey Gilbert, explorateur (près de Dartmouth, Angl., vers 1537 -- en mer, 9 sept. 1583). Gilbert est l'un des premiers à faire courir l'idée d'un PASSAGE DU NORD-OUEST publiant un ouvrage influent sur le sujet intitulé Discourse (1576). Ses expériences relatives à la colonisation de l'Irlande ouvrent la voie à des entreprises semblables vers des pays plus lointains. Le 11 juin 1578, il reçoit de la reine Élisabeth les lettres patentes qui l'autorisent à coloniser la côte de l'Amérique du Nord.

À sa première tentative en 1578, une organisation médiocre, des désertions et des tempêtes mènent à un échec. Gilbert se ressaisit et part de nouveau le 11 juin 1583 avec cinq navires (Delight, Raleigh, Golden Hind, Swallow et Squirrel). La reine tente de le retenir en lui disant qu'il est un homme malchanceux en mer. Le Raleigh rebrousse chemin, mais les quatre autres navires arrivent à St. John's le 3 août. Brandissant ses lettres patentes, connues sous le nom de Charte de Gilbert, il entre dans le havre le 5 août et prend officiellement possession de Terre-Neuve. Il dépêche Swallow en Angleterre avec les malades et les insatisfaits et quitte St. John's le 20 août, perdant le Delight sur les hauts-fonds au large de l'île de Sable et navigant vers l'Angleterre dans une mer déchaînée. Le soir du 9 septembre, il se serait installé à l'arrière du Squirrel en répétant : « Nous sommes aussi près du Ciel sur mer que sur terre ». Un peu avant minuit, lui et son navire sont emportés par la mer. Le Golden Hind atteint Dartmouth le 22 septembre.

Vaniteux, colérique et même cruel, Gilbert est typique des premiers aventuriers qui se passionnent pour l'Amérique. Il a échoué dans ses propres projets, mais il a su susciter à propos du passage du Nord-Ouest, même s'il se trompait, une fascination qui durera. De plus, sa prise de possession de Terre-Neuve, qui semblait une formalité, ne fut pas sérieusement remise en cause et la colonie devint la première possession anglaise du Nouveau Monde.