Gordon Flowerdew, VC

Gordon Muriel Flowerdew, VC, agriculteur, exploitant de ranch, soldat (né le 2 janvier 1885 à Billingford, comté de Norfolk, en Angleterre; décédé le 31 mars 1918 près de Moreuil, en France). Pendant la Première Guerre mondiale, le lieutenant Flowerdew mène l’une des dernières charges de cavalerie de toute l’histoire et recevra à titre posthume la Croix de Victoria (VC), la décoration pour bravoure la plus prestigieuse au sein des troupes de l’Empire britannique.

Enfance

Gordon Flowerdew naît sur une ferme et poursuit sa scolarité au Collège Framlingham, en Angleterre, pendant cinq ans. Puis, jeune homme, il émigre au Canada en 1903. En 1910, il déménage en Colombie-Britannique et se joint à une unité de milice, le British Columbia Horse. Il est excellent cavalier et gagne plusieurs compétitions d’équitation et de tir.

Service pendant la guerre

Après le début de la Première Guerre mondiale, Gordon Flowerdew s’engage en septembre 1914 en tant que simple soldat dans le Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians). Son régiment part pour la Grande-Bretagne en mai 1915 et embarque ensuite pour la France avec la Brigade de cavalerie canadienne (BCC), sous le commandement du brigadier-général britannique J.E.B. Seely. La BCC comprend trois régiments de cavalerie, deux batteries d’artillerie et un escadron de mitrailleuses. (Voir Corps expéditionnaire canadien.)

Le 21 mars 1918, les Allemands lancent la première et la plus grande des cinq offensives qu’ils vont monter cette année-là. Cette opération, baptisée Michael, a pour but d’enfoncer une entaille géante entre les armées britannique et française, de manière à forcer les Anglais à revenir vers la Manche et les Français vers Paris.

Acte de bravoure au bois de Moreuil

Le 30 mars, alors que les unités britanniques se replient face à l’assaut massif mené par les Allemands, la BCC reçoit l’ordre d’endiguer l’avance de l’ennemi à un passage de cinq kilomètres de large, dans le bois de Moreuil, qui domine la ville du même nom. Le bois, de forme triangulaire, a ses trois côtés d’environ 1 500 m orientés vers le nord, l’ouest et le sud-est. Certaines zones du bois sont occupées par l’infanterie allemande.

Lors que BCC arrive près de Moreuil (sans son artillerie), le brigadier Seely ordonne aux trois escadrons montés des Royal Canadian Dragoons appuyés par deux escadrons à pied du Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians) d’effectuer plusieurs percées dans le bois. L’escadron de mitrailleuses offre un feu de protection sur le flanc, tandis que le Fort Garry Horse reste en réserve.

Les cinq escadrons sont vite sérieusement engagés contre l’ennemi parmi les arbres. L’escadron C, toujours à cheval et sous le commandement de Gordon Flowerdew (maintenant lieutenant), reçoit l’ordre de rejoindre au galop le coin nord-est pour bloquer l’entrée du bois aux renforts allemands. Flowerdew emmène ses hommes jusqu’en haut d’un remblai abrupt. Du sommet, ils aperçoivent deux colonnes de soldats de l’infanterie allemande déployées en terrain ouvert à quelque 300 mètres de leur front, couverts par des pièces d’artillerie et des mitrailleuses. Gordon Flowerdew brandit alors son sabre, ordonne à l’escadron de se déployer en ligne puis, tourné sur sa selle, leur lance « À la charge les gars, à la charge! »

Bien qu’ils aillent vers une mort certaine, les soldats du Strathcona galopent bravement de l’avant, sabre au clair. Gordon Flowerdew tombe près de la première colonne, grièvement blessé. L’escadron le dépasse, continuant sur sa lancée, plusieurs Allemands tombant sous les coups de sabre qui pleuvent sur eux. Les pertes au sein des trois régiments sont lourdes. Gordon Flowerdew perd 70 % de ses hommes.

Croix de Victoria

Gordon Flowerdew est évacué jusqu’à une ambulance de campagne, mais il meurt le lendemain des suites de ses blessures aux jambes et à la poitrine. Il reçoit la Croix de Victoria à titre posthume.

La charge de cavalerie de Gordon Flowerdew, dans la tradition de ce qui fut jadis un élément incontournable des tactiques militaires, est l’une des dernières lancées dans la nouvelle ère des guerres technologiques du 20e siècle.

Croix de Victoria
Instituée en 1856 par la Reine Victoria, la Croix de Victoria est la première décoration militaire du Commonwealth récompensant des actes de courage. Elle honore des actes de bravoure exceptionnels face à l'ennemi.

Commémoration

L’acte de bravoure de Gordon Flowerdew au bois de Moreuil a été immortalisé dans une peinture de sir Alfred Munnings, artiste britannique et peintre équestre de renom. Intitulée Charge of Flowerdew’s Squadron, l’œuvre de 1918 est conservée au Musée canadien de la guerre.

Un lac de la Saskatchewan porte le nom de Flowerdew. En 2004, un obélisque commémoratif a été inauguré à quelques kilomètres au nord de Moreuil, près d’une grande intersection routière. La bataille du bois de Moreuil est commémorée tous les ans par le régiment de Flowerdew, le Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians), et reste l’événement le plus important du calendrier cérémoniel de l’unité.

(Voir aussi : Le soldat canadien de la Grande Guerre et Évolution des troupes de choc canadienne)